Breaking News

Guadeloupe. 50 millions d’euros de dettes : Ou comment LMC a réussi à couler la CAGSC

04 Juil 2018
3024 fois

Basse-Terre-Capitale. Mercredi 4 juillet 2018.CCN La présidente, LMC mise en minorité, le compte administratif 2017 n’a pas été adopté, une majorité de conseillers communautaires a voté contre. Avec un déficit de plus de 50 millions d’euros, la Communauté d’agglo Grand Sud Caraibe est désormais au fond du gouffre. Comment est pourquoi en est-on arrivé là ? L’analyse d’André Atallah, conseiller communautaire 

 

En effet, une majorité de conseillers ont voté contre ce Compte Administratif 2017 : 8 contre, 7 pour et 2 abstentions.

Ce n’est pas banal, c’est un nouveau vote sanction de cette gestion de la Communauté d’Agglomération Grand Sud Caraïbe.

Ce n’est pas un vote stratégique, il n’y a même pas eu de concertation en amont. D’ailleurs au cours de ce même Conseil d’Administration plusieurs des autres points à l’ordre du jour ont été adoptés à l’unanimité. J’ai comme les autres élus de l’opposition voté favorablement plusieurs dossiers lors de ce CA : par exemple les travaux de réparation de la piscine intercommunale de Rivières Des Pères (il était temps, déjà un an de perdu) ! Ainsi le partenariat avec le rectorat, etc.

Mais concernant ce compte administratif 2017, ça ne pouvait pas passer.

Tout d’abord la note de présentation synthétique du compte administratif qui est habituellement jointe au Compte administratif nous a été remise le jour même, ce qui est contraire aux dispositions du code général des collectivités locales.

A la lecture attentive du compte de gestion, du compte administratif et des documents comptables : Concernant le Budget Principal (BP) et le budget Eau : il apparait à l’actif circulant du bilan, des créances, c’est-à-dire des recettes « attendues » respectivement de 32 Millions (pour le BP) et de 30 ,4 Millions d’€ pour l’eau. C’est à mon avis un jeu d’écriture consistant à « gonfler artificiellement les recettes ». Il est permis de penser qu’une grande partie de ces créances ne seront jamais recouvrées ou sont déjà non recouvrables. Elles devraient être transférées au passif du bilan (c’est-à-dire en dépenses), en admission en non-valeur, ce qui alourdit le déficit. Cet apurement du bilan me semble indispensable pour obtenir une sincérité comptable. Sur ce total donc de 60 Millions de créances (recettes) attendues, une faible partie sera recouvrée : On est donc loin du déficit affiché de sur ces deux budgets de 7,2 Millions d’€ ; mais bien au-delà si on rajoute ces fameuses créances qui ne seront jamais en caisse.

De plus au niveau du passif circulant et plus particulièrement des dettes à court terme, il apparait des sommes importantes que nous devrons régler : 8,3 Millions d’€ pour nos fournisseurs et 29,3 Millions d’€ correspondant aux « autres dettes à court terme » soit un total de 37,7 Millions d’€.

« Au total et sur l’ensemble des budgets ; une opération vérité laisse apparaitren un déficit abyssal avec plus de 50M€ de dettes fournisseurs ». On comprend mieux la difficulté qu’ont nos entreprises à travailler avec les collectivités en Guadeloupe. Cela retenti aussi sur les communes du Sud-Basse-Terre qui sont aussi en difficulté car les attributions de compensation (des sommes d’argent que la CAGSC doit aux communes) ne sont pas honorées par la CAGSC.

Avec un tel volume de dettes, cela fait donc déjà très longtemps que la CAGSC est en « banqueroute ».

Au regard de cette situation financière catastrophique, longtemps mise sous silence, je prévois de solliciter la communication de l’ensemble des analyses financières établies par les services de l’Etat (et notamment celles du réseau de la DG Fip).    Ce sont des documents communicables à tout public comme le prévoit l’avis de la commission d’accès aux documents administratifs.

 

 

Évaluer cet élément
(5 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires