Breaking News

Bannière Lamentin

Guadeloupe. Médias. L’Affaire RCI-Ingrid Senat : Qui a Planté Eddy ?

31 Aoû 2018
6523 fois

Grand Camp-Abymes. Vendredi 31 aout 2018. CCN. Ce ne sera surement pas le dernier épisode de l’affaire Ingrid Senat, cette journaliste de RCI, qui en mai 2016, avait déposé une plainte aux Prudhommes pour harcèlements moral et sexuel. RCI avait été condamnée et la Direction avait fait appel de la décision.

Le 18 juin dernier le tribunal a confirmé en appel le jugement (cf. CCN du 21 juin). Suite à cette malheureuse affaire le premier journaliste à « tomber » ce fut Warren Changan. Alors qu’il avait été rédacteur en chef en 2014 il n’a pas survécu médiatiquement à la plainte de sa consœur Il a donc dû quitter RCI. Et voilà qu’un autre journaliste cadre à RCI Thierry Fundéré, le Directeur de la Rédaction, est contraint lui aussi à s’en aller il ne fera pas la rentrée à RCI, cette saison. Mais alors, se dit- on, pourquoi et comment dans le tumulte et ces départs en cascade Daniel Marival, a pu ainsi se préserver et sauver sa tête ? Pourquoi Eddy Plante n’a- t-il pas été promu rédacteur en chef ? à qui la faute ? Que se passe t- il dans les coulisses de RCI ? Enquête CCN.

 

Au plan judiciaire l’affaire RCI - Ingrid Sénat revient une fois de plus sur le devant la scène. Le 3 septembre exactement à la demande de la plaignante, le tribunal devra se prononcer sur une « requête en omission de statuer » En fait la défense d’Ingrid Senat, insatisfaite par la décision de justice intervenue le 18 juin a estimé que le jugement prononcé le harcèlement sexuel avait été "omis".

L'omission de statuer concerne la qualification de la décision. En fait, La société RCI a été moralement condamnée pour harcèlement moral et le harcèlement sexuel mais cette qualification ne figure donc pas dans le jugement émis.

 L'article 462 du Code de procédure civile précise ceci : « Les erreurs et omissions matérielles qui affectent un jugement, même passé en force de chose jugée, peuvent toujours être réparées par la juridiction qui l'a rendu ou par celle à laquelle il est déféré, selon ce que le dossier révèle ou, à défaut, ce que la raison commande « Si à la suite de cette demande la qualification de harcèlement sexuel ressort cela risque de modifier encore le jugement

Cette affaire a déjà fait de nombreux dégâts : au total RCI a déjà casqué : Ingrid Senat a reçu en compensation 42.000 euros, la station quant à elle a perdu 2 bons journalistes (Chingan et Fundéré) qui ont eu lourdement à payer car tous deux ont été obligés de sacrifier leur carrière. Reste le cas de Daniel Marival. Le chabin de RCI, qui débuta sa carrière à Radio Guadeloupe avant de rejoindre Radio Caraïbes où il exerça pendant près 3 décennies sans grand talent jusqu’en 2007. C’est en effet Franck Ferrandier Sicard, un ex DG de RCI qui a mis fin à la carrière de Marival. Mais ce dernier, très introduit dans les cercles patronaux de la Guadeloupe, fut rappelé en 2009 avec comme tâche essentielle de faire revenir les gros annonceurs qui avaient fui la radio de Grand Camp. C’est donc Marival qui retissa au fil des jours le lien distendu entre RCI et le pouvoir économique.

Quand le jugement de l’affaire Senat est tombé, pas au même titre que Warren Chingan, deux autres cadres de RCI Daniel Marival et Thierry Fundéré, étaient aussi solidairement « concernés » par la décision du tribunal. Il leur était reproché de n’avoir pas su "protéger" Ingrid Senat, victime de harcèlements, alors que cette dernière réclamait à ses supérieurs hiérarchiques une aide : elle ne fut jamais entendue.

Au mois de juillet dernier, sous la pression, José Anelka, DG de RCI, compris enfin qu’il fallait au plan interne mettre un terme à cette affaire pour tenter d'apaiser le climat. Car l’image de RCI commençait à se dégrader.

Il convoqua alors Marival et Fundéré leur demandant de « négocier « leur départ. Le PDG de RCI, bien informé par ses avocats savait selon la loi que « harceleurs et harcelée « ne peuvent plus cohabiter dans la même structure, après une décision de justice.

Thierry Fundéré, 46 ans, plus résilient, accepta donc, mais sans doute à contre cœur et très amer, de quitter à la demande de sa direction une radio où il avait débuté sa carrière comme journaliste en 1992.

Daniel Marival 69 ans moins courageux, quoique proche de la retraite négocia lui son maintien envers et contre tout. Cette incroyable décision, n’a pas fait pas l’unanimité à l’intérieur de la station.

Alors des questions se posent dans les couloirs de RCI : Daniel Marival, a- t- il d’avantage que Fundéré pu « bénéficier » d’un ultime soutien de la part de la Direction Générale ? Pourquoi n‘a-t-il pas été logiquement « poussé » lui aussi vers la sortie comme ses deux autres confrères ?

Interrogé par CCN sur le « problème Marival », après un échange d’une grande courtoisie, José Anelka, le DG de RCI évitant la langue de bois, et plutôt embarrassé par notre question a affirmé préférer faire appel à son joker.

Cela signifie-t-il que Marival, à moins de 3 mois de sa retraite officielle, en dépit de l’insistance de la direction, a refusé un geste élégant qui aurait pu non seulement le grandir, mais contribuer à apaiser le climat interne à RCI ?

D’autres voix expliquent que Marival qui avait été appelé au secours après la grève de 2009 et qui a joué au « commercial » pour ramener les gros annonceurs a estimé qu’il avait rendu des « services » à RCI et qu’on pouvait lui accorder une ultime faveur. Reste à savoir ce qui risque de se passer si la requête en omission du 3 septembre tombe et que la qualification du jugement est modifiée dans le sens souhaité par la défense d’Ingrid Senat.

Last but not least, le départ forcé et contraint de Thierry Fundéré, aurait dû permette à Eddy Planté de remplacer son confrère, comme il pouvait l’espérer et devenir à la rentrée, le nouveau patron de la rédaction. Eddy Planté il faut le rappeler avait été nommé rédacteur en chef, adjoint par Thierry Fundéré. Pourquoi Marival et la direction ont-ils préféré choisir Christophe Langlois, journaliste français résident entré à RCI en 2000 plutôt qu’Eddy Planté 54 ans, arrivé à RCI dans les années 90 ? Eddy Planté a-t-il été « puni » du fait qu’il ait témoigné au procès en faveur de sa consœur ? Autre question qui restera sans réponse officielle : La direction de RCI a-t-elle souhaité pour des raisons de compétences choisir Christophe Langlois journaliste 2.0 plutôt que Planté ? Il semble bien qu’il y ait là le mélange de ces 2 paramètres. Pour l’heure, à la veille de la rentrée, le climat risque d’être passablement lourd à RCI.

Thierry Fundéré, est parti sans l’avoir souhaité. Marival, lui ne devrait partir qu’en décembre et Eddy Planté n’accède pas au poste souhaité de rédacteur en chef.

Mais un dossier peut en cacher un autre. Ainsi, après l'affaire Ingrid Senat, les langues se délient. Une nouvelle affaire devra bientôt "sortir" et fera grand bruit car c'est du lourd.

Cette fois, il s'agit d'un animateur très en vue qui aurait (hors des murs de la radio) violenté sexuellement une de ses collègues. Cette dernière a déposé plainte. Mais curieusement, l'animateur impliqué est toujours à l'antenne : RCI, c’est la vie ?

Évaluer cet élément
(59 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires