Breaking News

France. Médias et UPF : Cécile Vrain : « S’il y a une dimension Françafric au sein de l’UPF, elle disparaitra avec mon arrivée »

03 Oct 2018
567 fois

Paris. Mercredi 3 octobre 2018. Les 47ème assisses de la presse francophone, se tiendront à Erevan (capitale de l’Arménie) du 9 au 12 octobre. Ces assisses seront aussi celle du renouvellement de la présidence de l’Union de la Presse Francophone (UPF), Jean Kouchner qui a déjà effectué 2 mandats, a subitement décidé de passer la main. Pour la 1ère fois deux femmes envisagent d’accéder au fauteuil de secrétaire general international, actuellement occupé depuis 6 ans par  Jean Kouchner qui ne sollicite pas le renouvellement de son mandat". L’une d’elle, une française Cécile Vrain, spécialiste des relations internationales - Consultante internationale - Journaliste - docteur en Histoire des Relations Internationales de l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne - enseignant-chercheur à l'Université de Versailles St Quentin en Yvelines (France) - Professeur invité à l'Université de Pécs (Hongrie) de 1998 à 2000, Cécile Vrain a été, entre 2000 à 2009, correspondante à Budapest de Radio France Internationale (RFI), de la Radio Télévision belge (RTBF), de la Radio Suisse Romande (RSR), de Radio Canada, de France 24 et du journal La Croix. Depuis octobre 2012, Cécile Vrain est Directrice des programmes internationaux et de l'Enseignement à distance à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris, où elle enseigne aussi dans le cadre d'un master 1 online spécialité presse écrite et webjournalisme. De même, elle intervient dans le cadre de formation auprès de confrères et consœurs en journalisme environnemental et sur la place des femmes dans les médias en France et à l'étranger. Elle a répondu aux questions de CCN.

CCN. Vous vous présentez à la présidence de l'UPF, qu'est ce qui motive cette candidature ?

Cécile Vrain. L’Union de la Presse francophone est la plus ancienne des associations de journalistes. Nous bénéficions de cette longue expérience mais dans un même temps, elle a besoin de renouvellement. C’est ce que je me propose de faire à travers ma candidature.

CCN. Si vous êtes élue, qu'est ce qui risque de changer à l'UPF ? 

CV. Elue, je mettrai en pratique mon programme qui s’axe principalement autour de trois points. Le renforcement ou plus exactement le développement du nombre de nos sections nationales. L’OIF compte plus de 80 pays adhérents et nous ne revendiquons pour l’instant qu’une quarantaine de sections nationales. Par conséquent, nous avons encore du travail devant nous.

Mon parcours personnel fait que je suis une spécialiste de l’enseignement à distance et je veux faire bénéficier de cette expérience l’UPF. De trop nombreux confrères et consœurs ne peuvent profiter de formations, faute de temps, faute de moyens financier ou d’école à disposition. L’enseignement à distance transcende ses difficultés. Enfin, j’envisage de développer une consultation beaucoup plus régulière qu’actuellement de nos confrères et consœurs membres des sections nationales.

CCN. Il existe des sections UPF en Guyane, en Haïti, en Guadeloupe, quel est le message que vous souhaitez délivrer?

CV. Il est tout à fait souhaitable que des sections se développent dans la Caraïbe, espace largement francophone. Mais ce développement doit se faire de concert entre les-dites sections, le bureau international et la section France directement concernée. L’expérience des confrères et consoeurs caribéens doit être profitable à tous.

CCN. A ce propos, nous avons su que M. Kouchner, l'ex président de l’UPF, souhaite prendre en charge une future section Caraïbes…

CV. L’idée de créer une zone caribéenne me semble intéressante car il y a de plus en plus de sections dans cet espace. Il y a par conséquent, un gros travail de développement qui encore une fois doit se faire en partenariat avec toutes les instances concernées. Lors des élections qui se dérouleront lundi 8 octobre, il y a été annoncé la création d’un poste de vice-président ouvert à candidature pour les élections, il s’agit peut-être du poste auquel sera candidat J. Kouchner ?

CCN. Peut on dire qu'il y ait au sein de l'UPF une dimension francafrique ? 

CV. J’ai 52 ans, et je n’ai pas vécu la colonisation ni d’ailleurs la décolonisation. Les gens de ma génération savent travailler avec les Africains comme avec les centre-européens et d’autres encore sans a priori de ce type. Depuis longtemps, je collabore avec des étudiants, des enseignants et des journalistes africains sans aucun problème comme ils tous peuvent l’attester. Alors si aujourd’hui il y a une dimension francafrique au sein de l’UPF, cela disparaitra avec mon arrivée au poste de secrétaire général international.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires