Breaking News

Guadeloupe. Mercato-Politique : Pourquoi l’ex-Préfet Richard Samuel débarque-t-il à la Région ? Teddy Bernadotte nous a tout raconté…

15 Oct 2018
2609 fois

Basse-Terre-Capitale. Lundi 15 octobre 2018. CCN. Après le récent coup de com’ sur l’Assemblée Unique, Ary Chalus continue sur sa lancée et accueille, cette semaine à la Région, Richard Samuel, un énarque, pointois d’origine, qui a fait une grande partie de sa carrière dans les Préfectures de France Auparavant il avait travaillé aux côtés de LMC quand cette dernière était Présidente du Conseil General. Plus tard après le grand mouvement social ( LKP) de janvier 2009 il avait été nommé préfet hors cadre. Richard Samuel est donc attendu comme « Conseiller spécial » du Président Chalus. Pourquoi lui et comment est-il arrivé à ce poste ? Pourra-t-il être l’homme providentiel ? Aura-t-il les moyens de l’être ?

Il y a de cela quelques semaines, le « Courrier de Guadeloupe » avait vendu la mèche et publié sur cette nomination, un article qui avait fait à la fois le buzz et aussi un peu la polémique. Retour sur le making off de cette « affaire » qui n’en est pas vraiment une…

Théoriquement, c’est donc lundi 22 octobre 2018 que Richard Samuel, tout juste retraité de la Préfectorale (66 ans), se devrait de prendre ses fonctions de « Conseiller spécial », aux côtés d’Ary Chalus. C’est en tout cas le scenario bien réglé qu’a prévu Teddy Bernadotte (T.B), le Dir cab du Président de Région. Au cours d’un long entretien que nous avons eu avec lui, Teddy Bernadotte nous a expliqué que le « recrutement » de Richard Samuel avait débuté « il y a plus de 6 mois », et qu’il était l’auteur principal de ce singulier mercato qui a déjà fait tant jaser.

Mais, nous a-t-il précisé, « En général, je suggère à Ary, je ne prends aucune décision, ... le Président est quelqu’un qui a grand besoin de « Sentir les gens » ».

Au passage, Teddy Bernadotte, habituellement plus distant et plutôt méfiant envers les journalistes, nous confie, mine de rien, qu’il avait aussi, en avril dernier, organisé une rencontre avec Gérard Cotellon (le tout nouveau Directeur du CHU de Pointe-à-Pitre) et le Président de Région, tout cela par l’entremise d’une amie commune. ». Et TB, pour bien appuyer ses dires, précise que Gérard Cotellon n’avait pas immédiatement envisagé de revenir en Guadeloupe et encore moins au CHU...

Et Bernadotte de reprendre à son compte, en la modifiant, cette phrase que le Dr Pierre Aliker (co-fondateur, avec Aimé Césaire, du PPM) avait prononcée devant Sarkozy aux obsèques de Césaire : « Les meilleurs spécialistes pour les affaires martiniquaises, ce sont les Martiniquais » et Bernadotte de nous lâcher : « Les meilleurs experts pour les affaires guadeloupéennes, ce sont des Guadeloupéens ». Cette déclaration suffit-elle à expliquer les choix successifs du Président de Région qui s’est efforcé depuis trois ans, de recruter des « cadres » guadeloupéens ou presque (Harry Méphon, Gilda Gonfier, Camille Galap ) ?

Teddy Bernadotte est donc très officiellement « l’agent recruteur » du Président Chalus. Il nous a d’ailleurs cité encore quelques noms de Guadeloupéens occupant de hauts postes qui pourraient un jour, comme Richard Samuel, effectuer un retour au pays natal via les services de la Région ! Kenny Jean-Marie, qui a été très proche de François Hollande, est ciblé.

Teddy Bernadotte pense ainsi permettre à la Région, dont tout le monde sait que son fonctionnement administratif n’est pas optimal, d’arriver à l’excellence. Mais la route semble encore très très très longue. Pas sûr qu’une seule mandature suffise à Chalus. Ainsi, trois ans après la prise de fonction de Chalus à la tête de la Collectivité régionale, en dépit de ses recrutements « haut de gamme », la machine grippe toujours...

C’est donc dans ce contexte, deux ans avant les Régionales, que l’ex Préfet Samuel fait sa rentrée. Il sera dit-on, le Conseiller spécial du Président. Sa fonction essentielle : renforcer une équipe qui a besoin d’un second souffle.

Il s’agit, selon T. Bernadotte, de « changer le logiciel et de dire la réalité telle qu’elle est ».

A regarder de plus près, le nouvel organigramme de la Région, concocté il y a de cela quelques mois, est encore tout plein de cases vides. Certains cadres, placardisés dans le « Guantanamo » régional, ne servent plus à rien car il leur est reproché d’avoir été trop lurélistes, donc on s’en méfie.

Mais pas tous, car ceux qui ont fait allégeance avec le nouveau pouvoir, sont bien en place.

Il reviendra sans doute à Richard Samuel d’être une sorte d’homme à tout faire, de médiateur ou d’ombudsman sur tout ce qui ne fonctionne pas, mais aura-t-il le pouvoir nécessaire ? Car R. Samuel. n’arrive pas dans un terrain vierge. Il « débarque » dans une administration régionale qui, tant bien que mal, existe. Faudra-t-il qu’il bouscule les habitudes, qu’il entreprenne de revoir l’organigramme, voire vider les placards de cadres mis hors circuit ? où sera-t-il juste LE super Conseiller dont la mission essentielle serait d’aider à la préparation des prochaines élections ?

Il ne faut pas perdre de vue que Richard Samuel, un ex-Préfet qui a eu l’habitude d’avoir, sous ses ordres, des équipes structurées au service exclusif du préfet qu’il était , sera-t-il à la Région, dans un contexte similaire ?

Même si Teddy Bernadotte admet que l’arrivée du « conseiller spécial » n’est pas en soi un problème, puisqu'il l'a souhaité, on peut se demander, à juste titre, qui du Dir Cab ou de Richard Samuel aura le dernier mot et surtout l’oreille du Président de Région ?

Le problème ne se posera pas en ces termes, conclut Teddy Bernadotte car Richard Samuel vient d'abord pour redynamiser l’équipe du cabinet présidentiel, pas pour la bousculer ou la mettre à mal : tout devrait se jouer dans du velours ?

C’est donc à suivre…

Danik Ibrahim Zandwonis

« Journaliste en pays colonisé »

Évaluer cet élément
(6 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires