Breaking News

Guadeloupe. Musique : Après l’année Moune de Rivel, la chanteuse Winny Kaona, va lancer le 1er « Dance All Biguine Festival » !

12 Déc 2018
1070 fois

Pointe-à-Pitre. Jeudi 13 novembre 2018. L’année qui se termine aura été du point de vue musical, celle du centenaire de Moune de Rivel*. De très nombreuses manifestations ont ainsi rythmé ce centenaire-évènement et contribué ainsi à remettre la biguine sur le devant de la scène. C’est la chanteuse Winny Kaona, qui a porté ces différentes manifestations. La semaine dernière (voir extraits de son discours ci-dessous) à l’initiative du Conseil Général elle a tiré un bilan de l’année Moune de Rivel, l’occasion aussi d’annoncer pour 2019, la 1ère édition du « Dance All Biguine Festival ». Un événement musical et culturel qui pourrait permettre à 2 générations qui s’ignorent de se retrouver face au public sur une même scène : Un concept original qui peut faire son chemin

Extraits du discours de Winny Kaona à la soirée de clôture de l’année Moune de Rivel

(..) Cette soirée biguine point d'orgue de l'année Moune de Rivel, moun a tout moun. Grâce à la mise en œuvre de ce noble projet porté par l'A.D.M.T, avec le soutien de l'Akadémiduka, Xenia Caraibe, Coretta Jean-Alexis Moueza, et des partenaires privés ensemble, nous avons ravivé en vos cœurs, la flamme de l'oubli : la réhabilitation - dans son pays-Guadeloupe -, d'une légende vivante, j'ai nommé Cécile Jean Louis Baghio alias Moune de Rivel.

(..) Grâce encore à la création de la 1ère édition des Trophées Moune de Rivel en direction des Ecoles de Musique et de l'Académie, (plus de 300 chansons s'empoussièrent aux archives de la SACEM), l'ADMT a souhaité faire découvrir l'œuvre musicale immensément riche d'une des plus belles voix de la biguine à notre jeunesse. (...)

Durant l'année, grâce aux nombreuses actions initiées par l'ADMT, tout a été dit et révélé sur cette personnalité artistique guadeloupéenne (voir encadré)

Pour que vivent dans nos mémoires l'histoire d'une grande icône de notre culture créole, de notre biguine, j'ai publié "Cœurs Biguine Moune de Rivel et Winny Kaona" qui a remporté le Prix Littéraire Fetkann Maryse Condé 2018 « Mémoire des Pays du sud, mémoire de l'humanité » avec une mention spéciale du Jury – Catégorie Mémoire (..)

2018 fut aussi l’année des semailles !

Durant une saison, avec la collaboration à la co-production de « Créole Media Agency (CMA), j'ai eu l'opportunité de présenter sur Canal 10 et avec de faibles moyens Moun a Bigin (MAB) un magazine télé 100 % biguine. Ainsi, grâce à MAB, 17 musiciens ont pu ainsi parler de leur expérience musicale autour de la biguine.

Un best-of de MAB est en attente de réalisation... Mais surtout nous souhaiterions poursuivre la 2ème saison de Moun a Bigin » car il me semble que ce magazine musical s’avère nécessaire à la transmission et à la mémoire-

Avant de conclure, je voudrais partager avec toute l'assemblée un autre rêve...

Dans ce rêve, j'ai encore eu la visite de Moune me disant, avec ce beau sourire qui la caractérisait si bien : " Winny, ta mission n'est pas achevée. Sauvegarder et promouvoir cet héritage musical que j'ai choisi de te léguer, requiert une constance dans l'effort.

Seule je l'étais pour assumer notre identité créole à travers la biguine sur tous les continents ! C'est un travail de longue haleine. Car à tort ou à raison pour nos nos jeunes la biguine est considérée comme une musique à vyé moun, mais ne nous voilons pas la face son public est encore trop réduit en Guadeloupe.

Maintenant, tu dois passer à l'étape suivante : La création d'un nouveau concept.

Il s'agirait donc de permettre aux jeunes de découvrir la biguine sous un autre angle, et aux seniors d'apprécier leur musique en mêlant Dance Hall et Biguine au travers d'un Festival que je nomme : " Dance All Biguine Festival"!

- Ce festival rassemblerait : des groupes de biguine et des dance-hallers de la Guadeloupe, de la Martinique etc…

- Ce festival pourrait se dérouler dans la même période que les Trophées de la Biguine dont la date officielle actée est le 27 mars … 

Puisse ce rêve devenir réalité.

La Guadeloupe a un impérieux besoin de croissance économique et de rayonnement culturel pour créer de la richesse et créer des emplois. Mon souhait : que la culture ne soit plus seulement amusement, animation de podium à l'occasion de fêtes diverses et variées mais un véritable pilier du développement économique.

Un article récent paru sur le site CCN fait état de « l’agenda 21 de la Culture « la Guadeloupe possède en effet un potentiel considérable du point de vue des industries culturelles créatives, un potentiel à développer.

Je suis à penser que ce Dance All Biguine Festival peut-être un nouvel espace, un tremplin, d’un intérêt non négligeable de cohésion, un challenge, pour notre jeunesse en déshérence et dans notre belle Guadeloupe.

 

 

 

 

 

 

 

 

* Moune de Rivel 1918 /2018

Née d'un père d'origine Saintannaise, Jean-Symhorien Henri Jean Louis BAghioo acteur infatigable du panafricanisme, 1er Juge noir aux Antilles, ami du Docteur et Maire de Saint-Claude Rémi Nainsouta

D’une mère Pointoise, diplômée du Conservatoire de Paris (1er Prix de Violon et 2ème Prix de piano), professeur de musique,

La petite Cécile, âgée de 15 ans, débute sa carrière en donnant son premier récital au cabaret la Boule Blanche à Paris, accompagnée au piano par sa mère.

Dès la fin des années trente, belle et jeune femme de vingt ans, Moune est déjà célèbre dans les cabarets parisiens devenant alors la chanteuse attitrée du fameux cabaret La Canne à Sucre dont elle sera la figure de proue jusqu'à sa fermeture

  • 1ère artiste française noire engagée à la fin de la 2ème guerre mondiale dans un café antiségrégationniste : le Café Society Uptown de New-York
  • Elle participe au 1er Congrès des écrivains noirs à la Sorbonne aux côtés d'Aimée Césaire, Léon.Gontran-Damas, René Maran, etc…
  • A la demande du Président de la Haute Volta Maurice YAMEOGO, elle compose 4 chansons dont l'Hymne national pour l'indépendance de la HV (Burkina Faso)
  • Reconnue comme ambassadrice de la biguine guadeloupéenne, elle participe au nom de la Guadeloupe au 1er Festival Mondial des Arts Nègres à Dakar reçue officiellement par Léopold Sédhar Senghor chantre de la négritude Moune est à l'initiative de la création à Paris d'un "Petit Conservatoire nommé" Mizik an nou", dédié à l'étude et à la transmission du patrimoine musical créole  

 

 

 

 

 

 

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires