Breaking News

Guadeloupe. Santé : Plan de convergence et de transformation de la Guadeloupe.

12 Jui 2019
1453 fois

Basse-Terre-Capitale. Jeudi 13 juin 2019. CCN. Pour André Atallah, conseiller communautaire de Basse-Terre, une révision à mi-parcours est nécessaire. Deux raisons à cela : 1/ La santé qui doit être davantage prise en considération. 2/ La nécessité d’une une volonté plus forte d’équilibre du territoire.

Le plan de convergence et de transformation de la Guadeloupe, d’une durée de 10 ans (2019 – 2028) a été signé le 31 décembre 2018 par l’Etat, le Conseil Régional, le Conseil Départemental et les 6 EPCI concernés.

Ce plan d’une durée de 10 ans est élaboré en application de la loi de programmation relative à l’égalité réelle outre-mer du 28 février 2017 qui reconnaît aux populations des outre-mer le droit à l’égalité réelle au sein du peuple français et a pour objectifs de résorber les écarts de niveaux de développement entre le territoire de la Guadeloupe et l’hexagone.

Un premier contrat d’une durée de 4 ans (2019-2022) décline les opérations du plan en mesures opérationnelles.

Il est possible de réviser ce contrat à mi-parcours, André Atallah fera au sein la CAGSC (cosignataire de ce contrat) des propositions en ce sens, il nous explique pourquoi.

Dans le domaine de la santé : Pour André Atallah : « Il y a un rendez-vous à ne pas rater, car nous risquons de le regretter, et ce pour longtemps. En effet, entre le plan de convergence et le plan santé actuellement en cours nous avons une carte importante à jouer dans ce domaine de la santé en Guadeloupe ».

Dans le domaine de la santé : « Il y a bien pourtant dans cette loi un chapitre consacré à la santé : la lutte contre la différence d’accès aux soins ; et pourtant il n’y a rien dans ce premier contrat signé concernant cette thématique de la santé. Il faut vite corriger cela.

« Concernant la situation financière de nos hôpitaux, chaque fin d’année une aide exceptionnelle en trésorerie est accordée a posteriori aux EPS antillais. Afin de sortir de cette « spirale » des aides en trésorerie accordées de façon récurrente en fin d’année, on doit envisager un « accompagnement contractualisé » sur objectifs et dégressif, permettant progressivement de sortir de ce système d’aides et de ramener ces établissements aux standards attendus de tout établissement de santé, tout en intégrant les spécificités ultra-marines et ce sur 10 ans, la durée de ca plan de convergence. D’autres points importants qui d’ailleurs ont été abordés lors de la tenue récente du congrès des Fédérations Hospitalières de Antilles et de la Guyane, et que j’ai eu l’honneur de présider : la coopération avec la Caraïbes et l’attractivité et a démographie médicale.

Autre raison pour laquelle je proposerais une révision du contrat de convergence : la nécessité de mieux équilibrer les projets entre les territoires de la Guadeloupe. Ce plan s’appuie sur les différents documents de planification du territoire dont le SAR. Justement ce SAR prévoie une territorialisation des projets. Cela n’apparait pas dans cette première mouture du contrat de convergence, je ferais des propositions lors du conseil communautaire de la CAGSC à cet effet.

Concernant plus particulièrement le Sud Basse-Terre sur plusieurs thématiques cette volonté de mieux équilibrer le territoire doit être soutenue :

-  Au chapitre développement portuaire, le port de Basse-Terre doit retrouver une place plus conséquente

-  Au chapitre investissements aéroportuaires, rien de concret sur l’aérodrome de Baillif

-  Concernant l’enseignement supérieur, le campus du camp Jacob doit être valorisé

- Le développement économique doit davantage associer le Sud-Basse-Terre ; il en est de même du développement touristique, le Sud Basse-Terre a une chance à saisir, (par exemple quid du projet de télécabine à la Soufrière ?).

Il y a donc nécessité de proposer comme prévu dans les textes une revoyure de ce contrat de convergence. Je m’y activerais avec d’autres collègues au sein de la CAGSC.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires