Breaking News

Guadeloupe. Théâtre. « L’Amie du Peuple », une page de notre histoire, qu’on ne verra pas à la Télé ?

09 Mar 2020
2040 fois
Gerty jeune ( Marie Laure Moudat) en compagnie de sa grand mère (Aline Mugerin) Gerty jeune ( Marie Laure Moudat) en compagnie de sa grand mère (Aline Mugerin)

Pointe à Pitre. Mardi 10 mars 2020. CCN. La journée internationale des droits la femme a été célébrée le 8 mars un peu partout dans le monde comme à la Guadeloupe. Comme à l’accoutumée diverses manifestions se sont déroulées ici. Entre projection de documentaires sur la lutte des féministes, conférences, débats et colloques… une série de rencontres et de rassemblements aussi enrichissants les uns que les autres. Parmi tous ces moments de célébrations, focus sur cette pièce qu’il faut avoir vu… 

Une pièce de théâtre qui dépeint la vie d’une personnalité très emblématique et qui a dépassé les frontières de la Guadeloupe : Gerty Marie Bernadette Archimède.

C’est dans le cadre de l’année mémorielle Gerty Archimède que la metteure en scène Eliane Arnell-Kancel propose un peu partout en Guadeloupe, depuis le 30 novembre dernier la pièce de théâtre « Gerty Archimède, l’amie du peuple ».

Cette pièce est à la fois une l’adaptation du roman de Lucie Julia « Gerty Archimède, fleur et perle de Guadeloupe » celle de la biographie « Gerty Archimède » de feu Laurent Farrugia.

Gerty Archimède, c’est donc une femme guadeloupéenne exceptionnelle qui fait figure de légende. Elle a été aimée de toutes les amours : amour-passion, amour innocent, amour fraternel, amour populaire. Elle a été dans notre pays la première femme avocate, et aussi elle fut la première femme des Antilles élue député à l’Assemblée Nationale Française, aussi la première femme de Guadeloupe conseillère r général et enfin la première à exercer les fonctions de maire.

Elle voulait être la première, non pour satisfaire un quelconque désir d’égocentrisme, mais pour se donner en exemple et aider ainsi ses » sœurs » guadeloupéennes à se libérer de tous les carcans. Et, à juste titre, elle est considérée comme la vraie pionnière de l’émancipation féminine en Guadeloupe. Puisqu’elle est aussi à l’origine de la création l’Union des Femmes de la Guadeloupe (UFG)

Mais que sait-on de son enfance, de sa jeunesse, de sa volonté indomptable, de son courage exemplaire ?

On ignore tout de ses goûts, ses désirs, ses peines, ses joies, ses luttes pour affirmer sa personnalité et réaliser ses ambitions admirables… pour devenir : Gerty Archimède l’amie du peuple.

Cette pièce proposée par une troupe composée d’amateurs et de semi-professionnels est remarquablement jouée.

La première surprise vient des talents des comédiens qui, dans un décor minimaliste et grâce à un jeu d’éclairage harmonieux, narrent la vie trépidante et tellement inspirante de cette héroïne nationale.

La pièce permet de bien connaitre l’enfance et l’adolescence de Gerty qui faisait déjà preuve d’une grande détermination. Le rôle qu’a joué sa grand-mère, Armantine Nerval quant à sa destinée et son parcours de vie a été déterminant.

L’écriture et la mise en scène sont véritablement à la hauteur de la vie et de l’engagement militant de cette femme qui aura marqué son époque et celle de la Guadeloupe.

C’est le succès des précédentes représentations qui a poussé la Région à envisager l’acquisition et la captation de la pièce afin qu’elle soit diffusée sur les chaines de télévisions privées de la Guadeloupe. La première de ces diffusions devait même être programmée au soir du 8 mars pour contribuer à célébrer la journée internationale des droits de la femme. Une action forte mais sans doute très mal ficelée, puisqu’avant même l’aboutissement des négociations un communiqué de presse de la Région sorti trop prématurément annonçait déjà les dates de diffusion : Petit couac, il a fallu l’annuler le temps que les deux parties continuent leurs négociations. Mais l’accord souhaité n’a pas pu être trouvé. Fin de  la séquence : séquence «  L’Amie du Peuple » ne sera donc pas ( dans l’immédiat)  diffusée à la télévision.

En attendant, Gerty Archimède, la pièce d’Eliane Kancel-Arnell est à voir (ou à revoir)  le 4 avril 2020 au Palais de la Culture Félix Proto à 20h aux Abymes.

 

Évaluer cet élément
(3 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires