Breaking News

Guadeloupe-Martinique. Maltraitance : L’Octobre très noir de Gerty Curier, une ex Amazone !

12 Nov 2020
1692 fois

Basse Terre/Fort de France. Jeudi 12 novembre 2020. CCN. Le mois d’octobre n’a pas été rose pour toutes les Amazones, ces femmes atteintes du cancer du sein. Gerty Curier, qui a été depuis son retour dans son ile natale, la porte- parole et la trésorière des « Amazones Guadeloupe » ne comprend vraiment pas ce qui lui arrive. En effet la dynamique et très médiatique « Amazone Guadeloupe » vient d’être la victime désignée par Amazone -Martinique, d’une sorte de « procès » avant d’être définitivement exclue du groupe. Après de longues hésitations Gerty Curier a décidé de se confier à CCN. Interview.

CURIER2CCN. Vous ne faites plus partie des Amazones ?

Gerty Curier (GC). Non car j'ai été exclue d'Amazones Guadeloupe de façon abusive.
Il y a eu une véritable manœuvre malveillante prise à dessein dans l’intention manifeste de nuire à ma personne.

(Extraits 1 de la lettre d’exclusion)

« Par décision unanime des membres du CA, réunis le 20 Août 2020, j'ai l’honneur de vous informer de votre exclusion »

6 membres présents sur 11 du Conseil d'Administration ont décidé de m'exclure.
Or, la notification d'exclusion m'informe que c'était une décision unanime.

(Extraits 2 de la lettre d’exclusion)

« Depuis plusieurs mois, notre jeune association ainsi que ses membres se voient confrontés à des dissensions, voir même à ce qui pourrait s'apparenter à une usurpation de son image et du nom de sa Présidente »

On me reproche d'avoir usurpé l'identité de la Présidente, de faire de la politique et de mener des actions personnelles etCURIER4 déloyales.

Or, toutes les actions que j'ai pu mener avaient pour objectif de promouvoir et mettre en avant l'association.
Étant porte-parole, j'étais amenée à intervenir fréquemment auprès des médias.
D'ailleurs, je mettais un point d'honneur à préciser que je n'étais pas Présidente, mais que nous en avions nommé une et je donnais son identité.

Je tiens à souligner que certaines de mes démarches ont été entravées. Parmi elles notamment, la fusion voulue avec l’association LYANNAJ ROSE, qui n’a pu aboutir du fait de la mauvaise volonté de certains membres. Alors que tout avait été prévu pour une union des deux associations dans le seul intérêt des malades du cancer, ce fut une grande déception, car je pense que nous sommes passés à côté d’un grand projet.

CCN. Comment s'est passée cette exclusion ?

Gerty Curier. Par lettre recommandée en date du 28 août dernier me notifiant mon exclusion de l'Association Amazones Guadeloupe.

curier1J’ai eu l’occasion de contester par un courrier l’ensemble des motifs et des griefst  otalement injustes  qui m’étaient opposés, lesquels ne reposent sur aucun élément de fait ou de droit.
On m'a appliqué une procédure, comme celle appliquée à ceux, qui dans le milieu professionnel, commettent des fautes lourdes. !!

Avec des motifs que je qualifie de complètement ubuesques et non fondés.
Pour une association à but non lucratif et surtout caritative envers des malades atteintes de cancer, on m'a condamnée à charge, de manière totalement discrétionnaire et sans respecter le principe du contradictoire.

Aujourd'hui, je suis au bout du canon de leurs fusils et pourtant et je vous assure que  je ne vois pas ce que j'aurais pu faire de mal pour mériter un tel acharnement.

Plusieurs membres fondateurs du Conseil D’Administration se sont insurgés face à tant d'injustice et ne pouvaient cautionner un tel dysfonctionnement. Ils ont souhaité des éclaircissements mais ont été mis à l'écart voire même blacklistés.

CCN. Quel est votre bilan chez les Amazones ?

Gerty Curier. Pour information, j'ai intégré l'association Amazones Martinique en janvier 2017 à la demande de la Présidente Fondatrice. À l'époque, j'étais en parcours de soins et je vivais en France. Je faisais donc partie des 17 Amazones lors de la première exposition photos à la Villa Woz pour Octobre Rose.

Nous sommes une association de patientes ayant eu à souffrir d'une terrible maladie, et nous ne partions de rien.

Selon moi, il n'y a pas de petites mesures pour mettre en avant l'objet de l'association, qui principalement est d'aider les femmes confrontées à cette fichue maladie.
En effet, personnellement je n'ai compté ni le temps, ni l'argent et je me suis investie totalement pour cette noble cause.

En février 2019, je suis revenue en Guadeloupe avec pour objectif d'insuffler à mon tour l'énergie que j'avais reçue de ma famille, de mes ami.e.s  et des soignants afin d'accompagner les femmes atteintes de cancer sur mon île natale.

Depuis Paris, j'avais fait appel à des Amazones et quelques femmes sensibles à la cause et nous avions créé un collectif.

Pour des raisons de commodité, le collectif avait nommé une Présidente, une Secrétaire et une Trésorière adjointe pour l'association. J’ai donc tenu un rôle de porte-parole et trésorière...
J'ai fait de mon mieux pour promouvoir l’association sans compter mon temps et les frais de déplacements très nombreux.

Aujourd'hui, on me reproche à tort mon manque d'implication et des comportements portant préjudice à l'Association.

(Extraits 3 de la lettre d’exclusion)

« Pour motif grave, notamment comportements portant préjudice moral à l'association Amazones Guadeloupe »

CCN. Quels types de rapports existent entre les Amazones Guadeloupe et de Martinique ?

Gerty Curier. Il faut savoir que le projet Amazones est né en Martinique. Puis on a vu la naissance des autres entités, en Guadeloupe, à Paris, dans le Pacifique, en Guyane et à la Réunion avec à leur tête une Présidente qui est elle, martiniquaise.
Les « grandes décisions » sont donc prises uniquement depuis la Martinique par la Présidente Fondatrice.   

En fait, je ne peux que déplorer le fait que la Martinique qui est historiquement à l'origine du concept ne soit pas intervenue pour apaiser les tensions.

CCN. On pourrait penser entre des femmes atteintes de cancer qu'il y ait une plus grande sororité ?

Gerty Curier. Oui en effet, moi aussi je le pensais très sincèrement.

Visiblement, je n'ai pas eu suffisamment de discernement.

Souvent, je le déplore, mais c’est une triste réalité, dans cette affaire, les problèmes d'égo ont pris le pas sur l'objectif premier  et  sur  les fondamentaux de l’association !

Pourtant, le leitmotiv "Amazones Sé Lanmou" n'a aucunement sa place face un tel acharnement. Cela m'attriste, car je n'ai trouvé ni amour ni bienveillance.
J'ai le soutien de certaines Amazones, qui ont, pour des raisons d'éthique, préféré ne pas renouveler leur adhésion.

Aujourd'hui, je souhaite rétablir la vérité et surtout éviter que cela se reproduise avec d'autres Amazones.

Je remercie particulièrement ma famille, mes ami.e.s, les amazones de cœur, Lauranza la Présidente de LYANNAJ ROSE et toute l'équipe, qui m’ont accompagnée avec bienveillance et un véritable Amour, ce qui m’a beaucoup aidée à surmonter cette épreuve aussi brutale qu’inattendue.

Malgré cette tumultueuse et malheureuse aventure, je fais de mon mieux pour avancer pas à pas, sourire à la vie, telle l’Amazone que j’incarne.

 

 

 

Évaluer cet élément
(13 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires