Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940

Guyane. Matoury : le conflit des agents communaux se durcit et se prolonge

16 Fév 2016
1830 fois

Matoury. Mardi 16 février 2016. CCN. Depuis le 11 février, un conflit oppose la Maire de la ville, Gabriel Déterville à ses agents communaux qui ont crée pour la circonstance une intersyndicale. Les salariés reprochent au maire d’avoir réorganisé le travail sans consultation préalable. Une semaine aprés, d’une rencontre qui s’est tenue hier lundi, aucune sortie de  crise n’est  encore prévue.. CCN publie ci-dessous quelques  « documents » qui nous ont été soumis par les grévistes. 

Matoury : Ce que disent les  grévistes 

Quelques exemples chronologiques déroutants :
1. Emission Radio Peyi du 27/01/16 : le Maire dit « (…) j’ai toujours mis un point d’honneur quand il y a des conséquences sur le salaire des gens, que la personne soit prévenue avant que l’on fasse l’opération (…), j’ai demandé au personnel de la direction des ressources humaines de ne pas procéder à ces retenues sur salaire parce que justement le mois de décembre c’est le mois des fêtes (…) »

Faux : Des baisses de salaires ont été constatées sur la paie de décembre sans information préalable (absence de notification)

2. Réunion de négociations avec le Collectif des agents en colère de la Mairie de Matoury, le 5/02/16- Concernant le point de revendication N°13 demandant le départ des désorganisateurs : DGS et DRH. « (…) Demander la tête de quelqu’un, la démission de quelqu’un ça n’est pas mon mode de fonctionnement, on coupe pas des têtes ici, on peut déplacer des gens, on peut les changer de poste, oui, ça je sais faire (…) »

3. Article du 5/02/16 sur Guyaweb intitulé « Serville réclame le départ du Directeur du CHAR ». Le Député expose « le directeur de l’Hôpital se retrouve désormais en opposition frontale avec ses cadres de santé, qui demandent expressément un changement de gouvernance ».

Bizarre : On constate des postures très différentes et pourtant tenues le même jour. Soutien au personnel du CHAR qui demande un changement de gouvernance (départ du Directeur) et refus catégorique quand il s’agit de changer la gouvernance (DGS, DRH) de sa Mairie demandée par les agents municipaux.

4. Allocution du Député Gabriel Serville à l’Assemblée Nationale sur la question de la déchéance de nationalité du 9/02/16 – 16h44 « (…) comme un appel du cœur à nous recentrer sur les problèmes qui intéressent les français, ceux pour lesquels ils nous ont fait confiance et nous ont accordé leurs suffrages, je pense à la lutte contre le chômage, le pouvoir d’achat, l’amélioration des conditions de travail, l’égalité réelle entre les citoyens (…) »

Principe du fais ce que je dis, pas ce que je fais : L’énoncé de grands principes c’est bien, encore faudrait-il les appliquer dans votre Mairie. Qu’en est-il des réponses apportées à nos conditions de travail déplorables ?

 

Matoury : Pourquoi la gréve?

Volonté manifeste de ne pas tenir compte des revendications, et de ne pas vouloir associer les sections syndicales aux réflexions 

Nombreux courriers envoyés en 2015 par les sections syndicales pour alerter sur les problématiques du personnel : Pas de réponse.

- Débrayage à l’appel de l’Intersyndicale (CFTC, FO, CFDT, SOLIDAIRES, UNSA) le 16 Mars 2015, les revendications étaient les mêmes (réponse du Maire pourtant informé du débrayage par courrier le 13/03/15 : il a préféré prendre son avion et ne rencontrer l’intersyndicale qu’une semaine plus tard, le 23/03/15)

- Pétition signée par 300 agents (même période) demandant un audit organisationnel externe et arrêt immédiat de la réorganisation des services : Pas de réponse, aucune prise en considération.

- CTP extraordinaire le 31/08/15 demandé par la moitié des membres titulaires représentant le personnel demandant des informations précises sur : le travail réalisé concernant le régime indemnitaire, un état des lieux des arrêts maladie (indicateur de souffrance au travail), état des lieux des emplois et effectifs etc. : Sans réponse – aucun document n’a été fourni par l’autorité – une relance par courrier envoyée au mois de décembre est toujours restée lettre morte.

- 20 janvier 2016 : Vœux obligatoires du Maire – message d’amour adressé aux agents présents (repris dans la presse : article France Guyane du 21/01/16. Objectif du Maire : améliorer les conditions de travail des agents

- 27 janvier 2016 : des agents découvrent en consultant bulletins de paie des baisses de salaires conséquentes. Une demande d’information est formulée auprès de la DGS – la DGS est occupée, et, ne prend pas la mesure du désarroi des agents (ne sort même pas de son bureau). Le Maire a préféré au lieu de traiter la situation et recevoir les agents, filer en radio (émission Radio PEYI – pendant laquelle il a affirmé n’avoir effectué aucune retenue sur salaires pendant la période des étrennes : Faux). Monsieur Roger Aron s’est engagé à prendre un RDV auprès du Maire avec Agents et syndicats – Pas de nouvelle.

- 1er février 2016 : Face à aucune prise de contact par le Maire pour traiter les situations, (Monsieur Aron nous précise pourtant avoir transmis le message de demande de RDV au Maire), un débrayage est organisé par le Collectif des agents en colère (composé essentiellement des secrétaires de sections) – Le maire choisi de ne pas venir à la rencontre des agents mécontents et a préféré donner des ITW dans son bureau avec les médias expliquant qu’il n’a jamais reçu de demande de RDV - Face au mépris, 4 sections syndicales de la Mairie de Matoury déposent un préavis de grève illimitée à partir du jeudi 11 février 2016 – 8 heures en soutien au Collectif des agents en colère de la Mairie de Matoury.

- 2 février 2016 : Le Maire invite les sections syndicales de Matoury à une réunion d’information prévue de longue date sauf que trois sections ont été oubliées, il décide de reporter la réunion à 14 heures et demande au service RH de réparer son erreur en invitant l’ensemble des sections (un courrier précisant cette erreur lui a été adressé par la secrétaire générale de la section UTG) voulant mélanger les genres, réunion d’information avec les sections et réunion où l’on débat des points de revendications, il est demandé qu’une réunion de négociation officielle et sérieuse soit mise en place avec convocation écrite – (prévue le jeudi 3 février à 18 heures).

- La réunion de négociation initialement prévue le 3/02/16 est reportée le 4/02/16 à 12 heures

- 4 février 2016 : Les Centrales sont invitées par le Maire, sans information faite aux sections ni au Collectif d’agents en colère – Positionnement politique visant a casser le mouvement de mécontentement.

– Ce n’est pas la première fois que le Maire essaie de négocier directement avec les Centrales pour contourner les sections et après cela c’est nous qui sommes accusés de faire de la politique.

- 5 février 2016 : Réunion de négociation – 7 heures aucune prise de décision claire et précise seulement un cadre général de mise en place de réunions de travail – long terme – les sections et le collectif n’étant pas satisfaits des réponses apportées ont décidé de maintenir la grève illimitée prévue pour un démarrage le jeudi 11 février 2016. Le cadre proposé par l’Autorité nous rappelle celui proposé lors de l’Intersyndicale en mars 2015, qui n’a donné lieu à aucune réunion de travail avec les sections syndicales. Conclusion : Ne pouvant nous satisfaire de cela nous décidons de maintenir le préavis de grève du 11 févier 2016.

Résultats : maintien de la grève illimitee

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires