Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940

Guadeloupe. CanalSat Caraïbes bloqué : astreinte de 1500 euros par gréviste et intervention des flics

les manblo venus "libérer" l'entrée de C+​ les manblo venus "libérer" l'entrée de C+​

Baie-Mahault. Vendredi 18 mars 2016. CCN. Plus de 15 jours après le début du mouvement de grève qui a suivi le licenciement de Gladys Barfleur, la direction de Canal+/Canal Satellite Caraïbes qui a rencontré les représentants syndicaux, n’entend pas céder. Selon nos informations, Canal+/Canal Satellite Caraïbes affrme ne pas vouloir réintégrer Gladys Barfleur qui est toujours accusée « de faute grave » par ses employeurs. Les grévistes, de leur coté, maintiennent la pression et ont depuis 48h tous reçu une astreinte du tribunal de 1 500 euros par heure et par personne. Jeudi matin, les forces de l’ordre sont intervenus pour «  libérer » l’entrée de l’entreprise. Malgré tout, l’UTT-UGTG ne faiblit pas. Le conflit entre dans sa 3e semaine, s’enlise et risque de durer comme le témoigne le communiqué ci dessous, parvenu à CCN  peu avant la rencontre avec la direction de l’entreprise française.


 

 

greve canalsatb

Le Communiqué de l’UTT-UGTG

Depuis le 2 mars 2016, les salariés de Canal+/Canal Satellite Caraïbes affiliés à l’UTT-UGTG sont en grève pour contester les points suivants :

- Licenciement abusif d’un cadre Guadeloupéen

- Fusion des entités sans aucun respect des instances de représentation du personnel

- Mobilité des salariés des boutiques imposée sans tenir compte de leur vie de famille.

La Direction de CANAL+, même après plus d’une semaine de grève, continue à ignore  les revendications des grévistes ! Pire : Cette direction nous renvoie vers les Prud’hommes et refuse toute rencontre !!! Alors que la loi impose l’ouverture de négociations après le dépôt d’un préavis de grève !

 

Une direction méprisante et arrogante

La seule réponse portée aux grévistes : la visite récurrente des huissiers et plusieurs assignations à comparaître devant le Tribunal avec des amendes de 1500 euros par HEURE et par personne !

 

Yo vlé mété men a yo an poch a travayè !

Une société qui génère plus de 40 millions de bénéfices nets ! Et qui bénéficie En plus du CICE (aide financière de l’Etat pour l’embauche).

En retour, c’est le licenciement des Cadres Guadeloupéens qui refusent d’être des béni-oui-oui, remplacés par des salariés venant de Depuis 2012, 7 Guadeloupéens ont déjà été poussés vers la sortie ! 4 Licenciés ou en rupture conventionnelle déguisée ! Les autres sont en burn out ou terrorisés !

Aujourd’hui, ils remettent le couvert ! Licenciement pour faute simple ! Sans preuve ! Sans aucun justificatif réel et sérieux, contrairement à ce qu’annonce Man Aline Alix Donat, Directrice de Canal +.

Nous l’avons bien compris, pour continuer à gagner des millions d’euros sur le dos des Guadeloupéens, il faut :

- Eradiquer toute contestation et faire disparaitre le syndicat UTT-UGTG qui empêche la mise en place de leurs projets

- Embaucher des cadres venant d’ailleurs pour s’assurer une « paix sociale » et des salariés corvéables à merci !

 

Awa nou sé moun kon tou moun ! Nou bizwen travay an péyi an nou ! Viv an péyi an nou !

Nous sommes tous concernés ! Travayè kanal+, jénèsgwadloup, pèp gwadloup !

Mobilisons nous pour le respect du droit et des libertés fondamentales des guadeloupéens !

Priorité à l’embauche des guadeloupéens !

Doubout pou dwa an nou é divini an nou !

 

À propos de la grève à CANAL+ ANTILLES


Cela fait plus de 2 semaines que les salariés de Canal+/Canal Satellite Caraïbes affiliés à l’UTT-UGTG contestent :
 Le licenciement sans motif réel et sérieux d’un Cadre Guadeloupéen
 La fusion des entités sans aucun respect des Instances de Représentation du Personnel
 La mobilité des salariés des boutiques imposée sans tenir compte de leur vie de famille

 

Seule réponse à leur demande de rencontre pour négocier et sortir du conflit qui les oppose, la Direction de Canal+ Antilles les invite à négocier avec la CFTC sur leur plate-forme de revendications relative aux conséquences de la grève à savoir :
- paiement exceptionnel des heures supplémentaires effectuées par le personnel au cours de la période ;
- Prise en charge des frais engagés par les collaborateurs non-grévistes dans la circonstance exceptionnelle de la grève (frais de parking, frais de transport, frais de repas etc…)

Nous le rappelons encore une fois, le mépris et l’arrogance de cette Direction à ne pas vouloir privilégier le dialogue social en demandant l’intervention des manblo et laisser détériorer cette situation en nous opposant à un autre syndicat.

Nou ja tou konprann !!! Nou pa dako !!! Nous invitons donc la Direction de CANAL + à venir négocier uniquement sur la base des revendications de l’UTT-UGTG. D’ores et déjà, l’UTT-UGTG appelle tous ses militants, adhérents et sympathisants à se mobiliser. La lutte continue !!! nou péké fè déyè !!! jou nou ké mété a jounou péké vwè jou !!

Source : UGTG 

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires