Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940

Guadeloupe. Vrai-faux concert : Maître Gims, maître de quoi ? Maître Play-back … comme jamais !

04 Avr 2016
14030 fois

Les Abymes (Guadeloupe). Lundi 04 avril 2016. CCN. La déception doit être immense chez les fans venus en nombre et qui croyaient ou espéraient que le rappeur franco-congolais aurait fourni autre chose qu’une prestation–zombie à 5 € TTC pendant que son DJ et lui empochaient 75.000 euros. Le public antillo–guyanais trop cool, trop gentil et un tantinet trop con s’est fait avoir une fois de plus. Pour ce vrai-faux concert des milliers de … fans ont casqué en moyenne 45 euros ! C’est vraiment cher payé pour une soirée DJ.


 

Djuno Ghandi alias Maître Gims ne nous laissera pas un souvenir inoubliable. Son vrai-faux concert qui n’était qu’une simple prestation a pourtant fait le plein de Cayenne à Fort-de-France, jusqu’aux Abymes. Au total plus de 16.000 billets vendus, des sponsors tels qu' Orange, qui ont mis le paquet pout être présents. Maître Gims étant pour l’opérateur historique une « valeur sure », pour laquelle on ne chipote pas sur les  moyens : campagne de 4X3 un peu partout, objets publicitaires à balancer dans la foule presque sans compter...

Ainsi donc à 21:30  un peu avant l’arrivée très tardive du « maitre » sur la scène, « plus de 3000 de nos lunettes fluos sont parties », se frottait déjà les mains une responsable du marketing d’ Orange. Le stade des Abymes, ouvert dès 18 heures,  accueillait la  grande foule des grands jours, des  parents trop heureux de faire plaisir à leur progéniture, plus des centaines d’ados, tous trop contents de croire qu’ils allaient passer un moment magique à écouter « Maître playback ». En réalité, il a fallu attendre près de deux heures à écouter sans en avoir envie Yannick Cabrion, Dasha et Kerosèn qui ont fait du « comblage » histoire de faire patienter, sans compter un animateur peu inspiré et insipide avant que le vrai-faux concert ne débute enfin.

Grosse surprise ! Ceux qui espéraient un son high level avec des musicos déchainés n’en ont pas eu pour leur argent.  Le « Maître Play-back » avait opté pour une formule « très Leader Price ». Il a en effet choisi  de  « performer » dans les  « colonies » juste avec un DJ. À 45 euros, on n'a pas droit aux vrais musicos. Le faux concert-zombie et à l’économie n'a donc jamais été à la hauteur des attentes. « Maître Play-back » a  enchainé ses morceaux mais sans un réel enthousiasme car hormis quelques cris hystériques d’avant scène, le public complétement abruti par une tel mauvais coup n’en revenait pas. D’ailleurs, pour avoir une idée  à-peu-près convenable du son diffusé par le DJ, il fallait être dans "la fosse" près de la scène. Un podium modèle «  Fet komin ». Quand on s’en éloignait le son était totalement inaudible et on avait comme l’impression  que  « Maître Play-back » chantait en acappella car la sono ne s’entendait pas vraiment au-delà des spectateurs des premiers rangs.

« Maître Play-back » a eu plusieurs reprises à s’adresser au public lointain des gradins du stade, leur disant sans rire qu'ils étaient comme « punis ». Il a dû lui-même s’apercevoir que le soit-disant « concert historique » annoncé lors de la conférence de presse d’arrivée, n’était qu’une simple soirée DJ et qu’on avait pas pour cela réquisitionné un stade ! « Maître Play-back » qui est de plus piètre  « ambianceur » n'a jamais su animer le podium vraiment trop grand pour lui, faute de danseurs et de musicos. « Maître Playback » était comme perdu sur la scène.

Les fans déçus n’ont pas tous attendus la fin pour quitter ce concert plus … faux que jamais !  « Maitre playback » sait que désormais il s’est mis à dos une grande parte de son public. Annoncé depuis l’an dernier, à la même époque, le vrai-faux concert avait une première fois été annulé puis reporté à ce mois de mars 2016. C'est à se demander s'il n’aurait pas mieux valu qu’il soit vraiment annulé. Au moins, le public aurait été remboursé !  Maître Gims : Maître Game over !

 

 

 Playback: Gims est un Maître récidiviste !

Le 26 juillet 2015, Maître Gims, rappeur membre du collectif Sexion d'assaut, pensait avoir mis "le fire" (le feu), comme il l'avait écrit sur sa page Facebook. Mais il a surtout mis en colère les Festivaliers de L'Ille-sur-Têt, 

près de Perpignan, qui ont posté des commentaires rageurs sur Facebook, déplorant le manque de disponibilité de l'artiste, alors qu'une séance d'autographes était comprise dans le prix de leur billet, ou encore son playback sur scène.

Ainsi peut-on lire :

"L'organisation pourrie du début à la fin, payer 30 € et être mis sur le coté c'est vraiment pas la peine de se déplacer, il devrait changer de métier parce que c'est des gens qui pensent au fric et ne pensent pas aux enfants qu'ils ont rendu tristes. Dégoûté".

"Maitre Gims un artiste? Mais le monde du spectacle peut se pendre demain avec un artiste comme ça ! Une prestation de merde, pas de voix, pas un regard pour ses fans, pas un autographe ni même une photo, des enfants déçus, en pleurs...un artiste ça ?? Un escroc oui ! J'aurais honte à sa place d'encore oser m'afficher en public..."

"Franchement un scandale !!! Il a chanté 30 minutes et la moitié en playback et le reste avec une voix de chiotte ! Franchement très déçue ! Avec des places vendues 35€ pour les soi-disant VIP ! Foutage de gueule !!!"

 

Évaluer cet élément
(12 Votes)

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires