Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940

Guadeloupe. Sondage Qualistat : Ary Chalus et l’insécurité au top des préoccupations

09 Jui 2016
3535 fois

Jarry-Baie-Mahault. Jeudi 9 juin 2016. CCN.  6 mois seulement après l’arrivée d’Ary Chalus à la présidence de la Région Guadeloupe, le nouveau « baromètre notoriété/confiance des personnalités politiques Guadeloupéennes » de Qualistat était très attendu du microcosme politico-médiatique. Allait-il confirmer le résultat des urnes de  décembre ou au contraire conforter la thèse de ceux qui dans l’opinion ou dans les  medias n’hésitent pas à parler déjà d’immobilisme de la nouvelle gouvernance régionale ? Les sondeurs de Qualistat ont quant à eux défini le cadre de cette étude : « pour cette première vague de 2016, un peu plus de 100 jours après l’installation  d' Ary Chalus à la tête de la région Guadeloupe, les Guadeloupéens ont été sondés sur leur appréciation de l’action du nouveau président de région ainsi que sur sa capacité à faire mieux ou moins bien que son prédécesseur. »  


Première surprise révélée par cette étude, les Guadeloupéens sont davantage préoccupés  par l’insécurité (46%) que par le chômage ou l’emploi (42%). Faut-il penser que l’insistance de certains medias audiovisuels à marteler sans cesse à la une des faits de violence ou des compte-rendu d’audience contribuent à créer un climat anxiogène dans l'opinion ?

Le problème de l’eau  

La problématique de l'eau n’intéresse que 21% des sondés et les tensions sociales une infime minorité de 4%. C’est aussi parce que l’étude a été réalisée avant la crise de la semaine dernière. Il faut aussi remarquer que la loi El Komri n’a pas mobilisé de grosses manifs. Faut-il penser qu’en dehors du 1er mai  les syndicats ont du mal a mobiliser leurs troupes ?

La question de l’évolution statutaire

Avec 3%, cette  question est encore moins dans l’opinion un sujet d’intérêt. Mais comment s’en étonner quand on observe que depuis une dizaine d’années et de congrès, les partis et les élus  « majoritaires » n’ont jamais réussi à se fixer ni des objectifs politiques ni un calendrier. Soulignons qu’en 2010, après le mouvement LKP, l’évolution statutaire rassemblait 9% des sondés. Quant à la question identitaire, son score de 2% est plus que que résiduel.

Le paradoxe de la confiance aux élus

La confiance dans la classe politique cumule à 36%. Un chiffre proche des 33 % d’octobre 2006, la date du premier sondage effectué sur cette question. Cela signifie que l’électorat qui se « mobilise » (le mot n’est-il pas trop fort ?) à chaque élection marque une défiance et un manque confiance de pus de 60% aux élus pour qui elle vote. 

Chalus stratosphérique, Lurel à la peine

6 mois après son arrivée à la présidence de la Région, Ary Chalus est toujours en état de grâce. 33% des Guadeloupéens lui font confiance pour « construite l’avenir de la Guadeloupe ». L’ex-maire de Baie-Mahault fait un bond de 17 points. Dans le même temps, Victorin Lurel, devenu depuis décembre son challenger, perd 6 points et tombe à 9%. À bien regarder,  cela ressemble à un transfert. Quand Chalus n’était que maire  il ne recueillait que 3% des avis favorables (2007). 10 ans plus tard, sa côte ne cesse de grimper.

Victorin Lurel qui culminait à 34% en 2010, n’a cesse de dégringoler. Même topo pour LMC, Gabrielle Louis-Carabin et Eric Jalton qui ne décollent pas. Pourtant le député et maire Abymes possède l’un des services de com des plus actifs. Avec 61% d'opinions favorables, Ary Chalus est aussi le number 1 dans la catégorie des parlementaires et présidents d’assemblée. Il devance JBL (49%) Gabrielle Louis Carabin (42%) et Victorin Lurel (38%).

Ces chiffres sont à mettre en perspective avec le déficit de crédibilité de la classe politique. Faut-il penser que les parlementaires et présidents d’assemblée sont hors du champ d’étude ? Pour ce qui a trait à la notoriété spontanée, avec 43% Chalus supplante Lurel qui stagne désormais à 23%. Les « équipiers » de Chalus que sont Losbar, Gillot, Bernier et Penchard sont très loin avec 1%.

Enfin selon le sondage Qualistat, 50% des Guadeloupéens sont plutôt satisfaits des débuts de Chalus à la tête de la Région mais restent prudents dans leur appréciation de « l’action de la nouvelle équipe ». Seulement 38% des Guadeloupéens pensent qu’il fera mieux que Lurel et 31% des sondés préfèrent attendre… la prochaine étude de Qualistat et les premières grandes décisions de la nouvelle équipe.

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires