Guadeloupe. Médias et pouvoirs : quand l’UJMG rencontre le patron des patrons.

16 Jui 2016
1474 fois
Jocelyn Durizot (UJMG), Bruno Blandin (Medef) Jocelyn Durizot (UJMG), Bruno Blandin (Medef)

Basse-Terre Capitale. Jeudi 16 juin 2016. CCN. Depuis sa création, l’Union des journalistes et des médias guadeloupéens (UJMG) que préside Jocelyn Durizot, par ailleurs rédacteur en chef du «Progrès Social», a entrepris d’aller à la rencontre des personnalités politiques, économiques, médiatiques et culturelles de notre pays. Il s’agit pour l’UJMG au cours de ces rencontres, de rappeler si besoin à tous ces décideurs le rôle de la presse dans notre société, son poids dans l’opinion et l’impérieuse nécessité qu’elle a de pouvoir s’exprimer librement et sans contrainte aucune. Après donc le préfet, la présidente du Conseil Départemental, et dans l' attente du président de Région, c’est Bruno Blandin, président du Medef-Guadeloupe et patron de presse (Bruno Blandin est propriétaire de l'hebdomadaire Nouvelles Semaine, d'Eclair Télévision et Eclair FM) qui a reçu une délégation de l’UJMG. Compte-rendu.

« Je préférerais vivre dans un pays  qui ait des journaux et pas de gouvernement plutôt que dans un pays qui ait un gouvernement mais pas de journaux”. (Thomas Jefferson, 3ème président des États-Unis d’Amérique de 1801 à 1809)

Les  adhérents de l’Union des Journalistes et des Médias Guadeloupéens se revendiquent comme une interface « pédagogique» entre les institutions et la société civile. Mandat a été donné à ses dirigeants  d’informer les responsables institutionnels, économiques, médiatiques, et culturels de notre archipel, sur  ses missions  citoyennes, ses ambitions,  ses difficultés, sa responsabilité en termes d’information et de socialisation.  Des objectifs qui doivent être dans une démocratie,  transparents, mieux connus et surtout mieux défendus.

A ce jour,  le Président Jocelyn Durizot et le porte-parole Jean-Claude Rodes ont eu à échanger officiellement avec le Préfet Jacques Billant,  la présidente du Conseil départemental, Madame Josette Borel-Lincertin, l’ex-président du conseil régional, Victorin Lurel,  Bruno Blandin en sa qualité d’une part de responsable économique (Bruno Blandin est le président des entreprises MEDEF  Guadeloupe), mais aussi d’autre part en tant que partenaires de Presse, car Bruno Blandin est aussi l’actionnaire principal d’un important groupe de presse (hebdomadaire, radio, télé) et notre partenaire de Canal 10, Madame Lisa Rodriguez (nous y reviendrons). Pour l’heure, nous sommes dans l’attente, avec la même impatience que sœur Anne, d’une réponse à notre demande d’audience, au Recteur de Guadeloupe et du Président du Conseil Régional !

 L’UJMG, tient à remercier tous ces responsables institutionnels, pour leur diligence, exquise courtoisie, leur précieuse  écoute et leur grande disponibilité. Nous en avions fait un compte rendu de ces rencontres  à nos lecteurs, dans tous les supports des adhérents de notre union. (Blog, médias papier, radio, télévision) !

Nous avons donc, Jocelyn Durizot et Jean Claude Rodes, rencontré le jeudi 09 juin, Bruno Blandin. L’échange qui s’en est suivi pendant plus d’une heure et demie été fructueux, chaleureux, respectueux, enrichissant, franc et surtout prometteur !

Comme pour les autres responsables institutionnels, nous lui avions présenté  l’objet de notre Union, plus de 50 adhérents (service public et privé), regroupant toutes les formes de médias (Presse écrite,  Radio, télé, Site Web). Et cette nécessité pour nos adhérents d’être aussi membre de l’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF : la plus ancienne association francophone de journalistes, 120 pays, soit près de 3000 adhérents journalistes ou dirigeants de médias). Et dont le Président de la section Caraïbe de l’UPF  Jocelyn Durizot et Jean-Claude Rodes, sont au comité international de L’UPF.

Nous avons eu une écoute extrêmement attentive de Bruno Blandin s’agissant  de relever les  défis de la presse qui est d’abord une entreprise. Et qu’elle se doit aussi  d’être aidée comme c’est le cas dans l’Hexagone. D’autant plus qu’aujourd’hui tous les médias surtout écrits connaissent des difficultés. (…alourdissement de leurs charges,  la formation et la mise à niveau,  de leur personnel, la matière première papier aux coûts d’acheminement postal. Toutes enfin vivent d’un marché publicitaire ou d’annonces légales en chute libre).

Bruno Blandin s’est montré préoccupé du mal vivre ensemble, avec la montée du communautarisme, tant dans l’hexagone que dans notre archipel. Nous avons réaffirmé que plus que jamais la presse citoyenne et plurielle chez nous, était un garant de nos libertés républicaines. Et surtout de la liberté d’expression, qui va de pair avec la responsabilité. C’est en cela que si tout journaliste est un blogueur tout blogueur n’est pas un journaliste.

Le thème de nos assises à Yaoundé 2009 «Ethique et déontologie à l’heure d’Internet : liberté et responsabilité du journaliste.  Presse : état d’urgence.  Oui, Internet change la donne. Le journalisme n’a plus le monopole de l’opinion. Qui contrôle Internet, les maîtres de la technique ou de l’argent.

Lors de cet entretien, nous avions eu aussi  à partager le risque bien réel qui existe sur les  réseaux sociaux et leur usage. S’ils sont irréversibles, incontournables et importants dans toute démocratie, les réseaux sociaux sont vite appelés à un plus juste usage de l’information et à plus de responsabilité.

L’UJMG croit  utile de rappeler aux différents pouvoirs comme aux lecteurs-citoyens  que la presse a des challenges. Sa première préoccupation, sa survie. Sa première obligation, la vérité. Sa première loyauté, envers les citoyens. Nous rappelons à certains censeurs, qu’un  peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et surtout,  finit par perdre les deux.

J.D

Président de l’UJMG

Évaluer cet élément
(2 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires

Last News