Breaking News

Suivez CCN sur : 

CMA ZCL TV
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940

Guadeloupe. Débat citoyenneté et colonialisme : réponse à un Blanfwans courageux

17 Jui 2016
1499 fois
Philippe Jouve, Syndicaliste, membre associatif Philippe Jouve, Syndicaliste, membre associatif

Basse-Terre Capitale. Vendredi 17 juin 2016. CCN. L'édito de Danik Zandwonis sur la citoyenneté ou plutôt sur le déficit flagrant de citoyenneté des Guadeloupéens suscite un vrai débat. Ainsi Philippe Jouve, un Blanfwans plus courageux que ses autres compatriotes, ex-sympathisant du LKP, a adressé à CCN  un courrier signé dans lequel il exprime un point de vue que nous ne partageons pas mais qui méritait une réponse. C'est cet échange que nous publions ci-dessous.

 

La réponse de Danik Zandwonis à Philippe Jouve, syndicaliste et militant associatif

 

Monsieur Jouve,

 

Non, je ne suis pas clivant. Vous avez le droit de ne pas partager mon point de vue. Je fais le simple constat que beaucoup des Blanfwans (BLF) vivent en ghetto communautariste (Marina du Gosier, Saint-François,  etc...) et ne veulent ou ne souhaitent pas se "mélanger" à la population guadeloupéenne sauf à de très rares exceptions. Il y a peu de BLF comme vous, revendiquant une " citoyenneté  guadeloupéénne". C'est, quoi qu'on dise, une forme d'apartheid et de racisme dans notre pays et c'est, à mon avis, inacceptable. Il nous faut le dire, le dénoncer car hélas nos journalistes "locaux" trop frileux et auto-censurés n'osent pas  aborder de front ce sujet très "chaud".

Si vous êtes un lecteur assidu de CCN, vous n'ignorez sans doute pas que je suis un nationaliste gwadloupéyen et que je souhaite qu'un jour mon pays, la Gwadloup, soit totalement débarrassé de la tutelle franco-française colonialiste. Par ailleurs, j'observe aussi que la société guadeloupéenne n' a pas encore vraiment fait le pas décisif vers une citoyenneté  guadeloupéenne car  depuis des décennies, voire des siècles, les colonialistes français, ont tout mis en oeuvre pour nous faire croire et penser que nous  étions des  Français à part entière. Or même de ce point de vue que je ne partage  pas, c'est un échec total. La preuve la plus flagrante est qu'à la veille des élections Victorin Lurel est "missioné" par l'Elysée pour tenter de mettre en place  une soit disant "égalité réelle" (sic) ... alors que les frontispices des mairies affichent ici depuis des siècles : "Liberté, Égalité, Fraternité!

Enfin, croyez-moi, notre démarche est loin d'être racialiste. Vous savez, ils deviennent très rares les Guadeloupéens qui n'ont pas dans leur généalogie ancienne ou récente un "Blanfwans". Mais cela ne peut en aucun cas nous empêcher de dénoncer le caractère raciste et colonialiste de la société instituée depuis 1635, sur le génocide des Kalinas, la traite et l'esclavage des Africains par le pouvoir royal français et qui se perpétue encore en 2016.  

Oui, nous souhaitons que notre peuple aspire à la citoyenneté mais pas à celle qu'on lui a imposé au fer rouge marqué de la fleur de lys, avec la Bible, la Croix, le fouet et les fusils...

 

Danik Ibrahim Zandwonis    

 

 La lettre de Philippe Jouve à Danik Zandwonis, éditorialiste de CCN

 

Bonjour Monsieur Zandwonis,

 

Je me présente, Philippe Jouve je suis responsable du Sympa CFDT Guadeloupe (Syndicat Maritime des Pêcheurs Artisans) et également Président de Systeme D qui est une association dont le but est de permettre de tendre vers l'autosuffisance Alimentaire & énergétique. (video du systeme Aquaponique> https://www.youtube.com/watch?v=LmBe5Gi798I je pourrais vous en dire plus si vous le souhaitez). Je viens de tomber par hasard sur votre article "Les Guadeloupéens sont-ils des citoyens....de la Guadeloupe?"

Selon votre définition, je suis ce que vous appelez un blanfwans depuis 1995. Cette précision étant faite, j'espère que vous prendrez quand même le temps de porter une attention à ce mail. 

Tout d'abord je ne suis pas en accord avec vous concernant votre vision de la citoyenneté, je m'explique. Pour ma part être citoyenneté c'est l'engagement de chacun pour le vivre ensemble. C'est également les moyens que nous mettons individuellement afin d'améliorer le quotidien de tous. Je considère que vous allez dans le sens de l'état puisque  dans votre article vous divisez les Guadeloupéens en catégories en montrant du doigt "certain"

Vous préférez un "vrai Guadeloupéen" asservi aux intérêts de l'état ou un Blanfwans qui se bouge pour la Guadeloupe et ses habitants ? A priori vous avez déjà tranché ! Cette vision je l'ai connue lors des évènements de 2009. En effet, certain LKPistes préféraient soutenir un "Guadeloupéen nationaliste" qui a fait augmenter les prix des carburants pour l'ensemble de la population, le même qui a "géré" la pêche pendant 25 ans et n'a rien fait de bon, si ce n'est détruire ce secteur d'activité et faire avancer son plan de carrière. L'avez-vous dénoncé ? Bref, ce genre de sujet il ne faut pas en parler ! C'est surement avec ce type de vision que  la Guadeloupe va avancer !

Monsieur Zandwonis vous le savez très bien. La citoyenneté n'est pas une question de couleur, d'origine ou d'histoire. Il s'agit d'une vision du vivre ensemble et d' intérêt général. C'est donc une question d'engagement personnel au bénéfice de tous.

D'autre part et pour l'avoir connu lorsqu'un "Blanfwans" dénonce des agissements qui vont à l'encontre des intérêts de la Guadeloupe et bien si les faits sont perpétrés par un "Guadeloupéen", le "Blanfwans" n'est pas soutenu. De même, lorsqu'un "Blanfwans" dénonce des agissements (administratifs) néfastes aux intérêts des Guadeloupéens et bien il est peu ou pas soutenu. Vous savez pourquoi ? Dans le premier cas il ne faut pas l' ébruité "un Blanfwans" qui défend les guadeloupéens c'est mal vu! Dans le second cas ce serait mieux si c'était un "vrai guadeloupéen" qui dénonce. En clair bien que la démarche est  légitime, il n'est pas soutenu simplement parce qu'il est" blanfwans".

Je regrette donc vraiment que vous alliez dans le sens de cette vision car ce n'est pas comme ça que l'on avance. C'est la raison pour laquelle je considère que ce genre d'article est néfaste puisqu'il est clivant (à moins que ce ne soit volontaire de votre part). Il généralise des comportements individuels et en clair fait le jeu de l'état qui ne souhaite que diviser pour mieux régner. 

Des abrutis individualistes carriéristes, il y en a. Des salopards qui profitent de leurs statuts pour aller à l'encontre de l'intérêt général, il y en a également et ils sont de toutes les couleurs et de toutes origines. Pour ma part je soutiens toutes les personnes qui défendent l'intérêt général, quelle que soit la couleur ou l'origine. Et vous ?

Je reste évidemment à votre disposition car je pense qu'un échange à ce sujet permettrait d'être profitable à tous.

 

Bien cordialement,

 

Philippe Jouve

Syndicaliste, membre associatif et Citoyen guadeloupéen par les actes !

 

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires