×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940

Guadeloupe. Foot-Ball : Est-ce un coaching gagnant pour Josette Borel-Lincertin ?

19 Sep 2016
1006 fois
De gauche à droite : M. Henri Yacou (président de l’USR),  Mme Claudine Bajazet (Maire de Sainte-Rose) et Mme Josette Borel-Lincertin (Présidente du Conseil Départemental de la Guadeloupe) De gauche à droite : M. Henri Yacou (président de l’USR), Mme Claudine Bajazet (Maire de Sainte-Rose) et Mme Josette Borel-Lincertin (Présidente du Conseil Départemental de la Guadeloupe)

Pointe-à-Pitre. Lundi 19 Septembre 2016. CCN. C’est une  manifestation totalement inédite, mais  d’une importance vitale, pour le foot guadeloupéen   qui a rassemblé mercredi soir  à la Résidence du Conseil  général, politiques, acteurs du foot de DH, medias et chefs d’entreprises.  En  se  positionnant désormais comme partenaire officiel,  la seconde  collectivité majeure du pays , entend  donner   une impulsion  nouvelle  au  football guadeloupéen . Cette initiative  qui mérite d’être saluée,  au vu de l’état réel du foot guadeloupéen, est elle dénuée de  toute arrière pensée politique ?  Pas sur.  Il  est cependant certain, que ce  coaching  où se rejoignent  politiques  sportifs  et chefs  d’entreprise, ne peut qu’être  que profitable a à notre foot Ball  qui a vraiment besoin d’être relancé. Joseph Séné, (absent  de la soirée) ne représentera pas à la présidence,  de la LGF, pour lui succéder  des noms circulent : Jean Dartron, Alain Soréze,  Henri   Yacou.  Entr’autres. Le futur président  de la LGF devra  surtout s’attacher à redonner aux supporters l’envie d’aller au match. Car aujourd’hui  le   foot  plus qu’un sport est devenu un  vrai spectacle. D’ou la nécessité d’avoir des joueurs  et des clubs  performants capables par leurs prestations d’attirer  le public  et donc  des sponsors. Tout est donc à faire ou  revoir. A lire  ci  dessous des   extraits de son  discours d’ouverture…

 

C'est évidemment avec des sentiments mêlés et contrastés que je vous accueille ici, dans le cadre prestigieux de la résidence départementale du Gosier, pour cette première soirée de lancement du Championnat de la Guadeloupe de football de Division Honneur, organisée avec la Ligue guadeloupéenne de football, à quelques jours du premier coup de sifflet de la saison.

 

Nous voulions que ce soit une belle fête pour mettre en valeur notre football et tous ceux qui en sont les acteurs : je veux parler des joueurs, des entraîneurs, des dirigeants, mais également des arbitres, sans oublier les partenaires et les sponsors.

Notre idée de mettre en valeur le sport guadeloupéen à travers l'une de ses disciplines les plus populaires – le football – à l'occasion du coup d'envoi du championnat de Division Honneur.

 Au moment où nous nous interrogeons collectivement sur les voies et les moyens de lutter contre la délinquance, contre les causes de la violence, contre les dérives dans lesquelles une partie de notre jeunesse bascule et s'abîme, eh bien le sport s'impose presque naturellement comme un réel vecteur d'espérance.

 Et le football, parmi tous les sports, est sans doute l'un de ceux qui présentent le plus grand potentiel de réussite. On peut mesurer cela aux parcours d'excellence réalisés par nombre de nos joueurs sur tous les stades du monde, depuis plusieurs décennies. (…)

 

 Il fallait donc que nous nous retrouvions ici pour marquer de manière un peu exceptionnel le début de la saison 2016-2017.

 C'est une idée, je l'avoue, qui a germé d'un échange que j'ai eu avec un président de club, Henri Yacou  pour ne pas le nommer... et je sais que je le gêne probablement en lui rendant ce petit hommage mérité.

 Les délais étaient courts, mais en travaillant ensemble avec la Ligue, avec les équipes du Conseil départemental, sous l'égide du président de notre commission sport et jeunesse, Rosan Rauzduel, nous sommes parvenus à relever le défi. Et je veux remercier de manière appuyée tous ceux qui ont permis le succès de cette manifestation.

 Mais, il ne s'agissait pas seulement de permettre aux clubs de se présenter, comme ils vont le faire tout à l'heure en affirmant leurs ambitions pour la saison à venir …

 Il s'agissait aussi de profiter de cette occasion pour rassembler les partenaires et sponsors de ces clubs et de convier d'autres acteurs du monde économique dans le but avoué de créer des passerelles, des ponts et des liens entre ces univers qui doivent, je le dis depuis un moment, mieux se comprendre et davantage travailler ensemble.

 Ici rassemblés, vous êtes tous, en effet, des acteurs majeurs de la vie économique et sociale de notre territoire. Et, à ce titre, chacun à votre niveau, vous concourrez tous à lui permettre de progresser.

f190916d 

 

 Dans le monde sportif, il y a des éducateurs, il y a des encadrants, il y a des bénévoles qui, tous les jours, partout sur notre territoire, travaillent aux côtés de nos jeunes pour les former, pour leur transmettre le goût de l'effort, pour leur donner une colonne vertébrale en contribuant à leur bâtir un socle de valeurs et une discipline. 

 Dans le monde économique, il y a des femmes et des hommes qui, parfois depuis des années, ont compris la mission sociale essentielle de ces associations sportives. Et, en entreprises citoyennes, ils se sont engagés à soutenir et à accompagner ces clubs qui jouent un rôle tellement important de soupape de sécurité dans un pays de plus en plus sous tension.

 Et ces clubs constituent même davantage encore qu'une soupape : ils peuvent tout simplement être, quand cela s'avère nécessaire, une famille de substitution qui joue un rôle considérable dès lors qu'il s'agit pour un jeune de se fixer des buts et des objectifs dans la vie.

 Nous, collectivités locales – la région est représentée, les maires sont présents et je les en remercie –  nous jouons également notre rôle.

 Nous sommes sans aucun doute les premiers partenaires des clubs, mais aussi des ligues et des comités. Mais, surtout en ces temps où l'argent public doit être géré à l'euro près, nous ne pouvons pas faire seuls. Et, à l'avenir, nous savons que nous pourrons de moins en moins faire seuls.

 Rosan Rauzduel , notre élu référent pour les sports, malgré toutes ses qualités et ses talents, expérimente tout au long de l'année la difficulté qu'il y a à devoir arbitrer sans cesse entre des besoins immenses et nos moyens forcément limités.

 C'est pourquoi, il est important que s'intensifient et se renforcent ces liens et ces passerelles entre le monde économique et le monde sportif afin de créer ce que j'appelle un écosystème favorable au développement du sport sur notre territoire.

Un seul exemple : nous sommes un archipel et chaque weekend des clubs doivent de déplacer depuis ou vers nos îles du sud. Cela représente un budget considérable que les collectivités locales ne parviennent pas à boucler seules. Nous pourrions imaginer constituer un fonds, avec des partenaires publics et privés, pour aider les clubs à financer leurs déplacements dans notre archipel. 

Les chefs d’entreprises, vous auriez bien sûr compris que derrière ce beau souhait se cache l’appel de la Présidente que je suis, appel visant à nous aider à constituer ce fonds d’aide.

f190916b

Cette soirée tous ensemble voudrait donc montrer que notre championnat de football a une belle image, largement médiatisée, et qu'il peut se présenter sous des atours encore plus séduisants pour ses partenaires, mais également pour le public de ses supporters.

Chacun doit également pouvoir mesurer que derrière l'organisation de ce championnat, à la Ligue comme dans les clubs, il y a des hommes et des femmes qui consacrent leur vie et leur temps à sa réussite avec tout ce que cela implique. 

Il y a aussi des villes et des communes toutes entières qui vibrent derrière les résultats et les exploits de leurs équipes.

Mesdames et messieurs les chefs d'entreprises, je vous le dis, vous aurez beaucoup à gagner en vous associant au monde sportif guadeloupéen qui, progressivement, améliore son organisation et rationalise son fonctionnement.

Ainsi, ensemble, collectivités responsables et entreprises citoyennes, nous pourrions utilement contribuer à renforcer le lien social et la cohésion de notre territoire qui, chacun le voit, sont aujourd'hui bien mis à mal. 

Je ne voudrais pas être plus longue avant de passer la parole au 2ème vice-président de la Ligue, en l'absence du président Séné, qui est actuellement hors du département. 

Je souhaite simplement saluer, tout particulièrement, la présence de Guy ROCH, l'ancien président de la Ligue qui m'a fait l'amitié de bousculer ses projets pour être parmi nous ce soir. 

Avec lui, la Ligue guadeloupéenne de football a franchi de beaux paliers et je veux lui rendre l'hommage qu’il mérite au moment où nous tentons de progresser encore.

Merci cher Guy Roch pour tout cela. 

Et nous aurons, également avec nous, notre jeune espoir cycliste, Cédric Locatin, vainqueur du Tour de Marie-Galante et plus récemment encore du Tour de Guyane. Il sera accompagné de ses coéquipiers de la sélection de la Guadeloupe, 1ère au classement par équipes en Guyane, du président du comité, Philibert MOUEZA, et du staff de la sélection.

Je souhaite aux joueurs, à leurs entraîneurs et à leurs présidents une belle saison 2016-2017. Que tous aient l'ambition de faire aussi bien que les trois premiers du dernier championnat – L'USR, le champion, son dauphin le CSM et la Gauloise – que nous récompenserons tout à l'heure pour leur très beau parcours.

  

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires

Last News