Haiti. L’aide internationale tarde à arriver jusqu’aux milliers de sinistrés du Grand-Sud

10 Oct 2016
1113 fois

Par Clarvens Zidor

CCN/HAITI

Port-au-Prince. Lundi 10 Octobre 2016. CCN. Bataille de chiffres sur le nombre de morts entre la presse internationale et le gouvernement haitien. 336 morts, 211 blessés, 4 disparus et 61.537 personnes hébergées dans 191 abris d'évacuation à travers le pays. Tel est le dernier bilan « Post Matthew » publié par les autorités haïtiennes samedi 8 octobre 2016.


Mais la réalité est toute autre. 

 

Matthew jeremieApres le passage de l’ouragan Matthew qui a dévasté 4 départements du Grand Sud (Sud, Sud-Est, Grand-Anse, Nippes) et une bonne partie du Bas Nord-Ouest, le dernier bilan des autorités haïtiennes qui chiffre á 336 le nombre de morts, est très loin de refléter la réalité, d’après la presse internationale. Si les autorités haïtiennes tardent à présenter un bilan définitif des dégâts causés par l’Ouragan Matthew dans le pays, la presse internationale et certains organismes non étatiques parlent de plus de 900 morts et de 350 000 sinistrés environ.

En pleine période electorale,la République d’Haïti ayant à sa tête un gouvernement provi-soire depuis la fin du mandat du Président Michel Martelly le 14 mai dernier, vit l’un des moments les plus noirs de ces 10 dernières années.

Coupé du reste du pays depuis quelques jours, les populations du Grand Sud sont en manque de tout et projettent une image d’après guerre. 

Dans les départements du Sud, de la Grand-Anse, des Nippes et du (Bas) Nord-Ouest les vents violents et les pluies diluviennes qui accompagnaient Matthew ont détruit entre 60 à 80% des maisons, dévasté les exploitations agricoles, endommagé les infrastructures roiutières et de Télécommunications laissant plus de 60.000 personnes dans des abris provisoires

Aide Humanitaire et Inquiétudes

Généralement, l’aide humanitaire  se définit comme une aide d’urgence  très ponctuelle mise en   place lors d’une situation de crise exceptionnelle ou de catastrophe naturelle.  Une semaine après  le passage de Matthew en  Haïti, l’aide tarde à arriver jusqu’aux victimes qui se trouvent dans des zones très reculées, difficiles d’accès par voie terrestre même en temps normal. Fort de ce constat, certains candidats aux prochaines élections ou proches de partis politiques  ayant les moyens nécessaires profitent de la lenteur du gouvernement pour essayer de convaincre les indécis en faisant preuve de « Papa Bon cœur » 

Le Président de la République Jocelerme Privert et plusieurs membres de la société civiled’Haïti comme Camille Charlmers de la Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un développement Alternatif (PAPDA) plaident en faveur d’une aide calculée  se situant dans une démarche  de développement et de reconstruction. Sans doute pour ne pas répéter les mêmes erreurs de 2010, après  terrible tremblement de terre.

Le Venezuela, Les Etats Unis et l’Union Européenne commencent déjà à jouer leur partition au travers de cargaisons de kits alimentaires et hygiéniques, des médicaments et autres produits pouvant aider aux sinistrés de répondre aux besoins les plus vitaux.

Ouragan Matthew en Haiti une catastrophe de grande ampleur

 

3 jours de Deuil…

Par arrêté en date du 8 octobre, 3 jours de deuil non chômés allant du 9 au 11 octobre sont décrétés sur tout le territoire national en mémoire des victimes de l’Ouragan Matthew. Durant ces 3 journées, le drapeau national sera partout mis en berne, les discothèques et autres établissements assimilés resteront fermés, et  toutes les stations de radio et de télévision sont invitées a programmer des émissions et de la musique de circonstance.

Cet Ouragan de catégorie 4 qui a conduit au report sine die des élections qui devraient avoir lieu le dimanche 9 octobre, restera toujours gravé dans la mémoire du peuple haïtien, spécialement ceux du Grand Sud et du Bas Nord-Ouest, victimes des conséquences de l’irresponsabilité de nos dirigeants

 

Clarvens Zidor

CCN/ HAITI

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires

Last News