Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1778

Guadeloupe. La plénière perturbée par des grévistes.

21 Nov 2016
945 fois

Basse-Terre-Capitale. Lundi 21 novembre 2016. CCN/CMA. La plénière du Conseil Départemental (CD) a commencé avec près de deux heures de retard. La faute à des syndicalistes qui ont expressément demandé une audience à Josette Borel- Lincertin et l’ont retenu pendant plus d’une heure et demi. Une fois l’entrevue achevée, la présidente du Conseil Départemental a pu tenir la séance où il était question des grandes orientations du budget 2017.

Vendredi l’atmosphère était plutôt tendue au Palais du Conseil Général. Alors que séance plénière prévue à 9h30 s’apprêtait à débuter, des dizaines d’employés du CD se tiennent près de l’entrée, mobilisés pour montrer leur mécontentement.

Florence Francisque

Florence Francisque, représentante du personnel au sein de l’UNSA territorial, explique quels sont les motifs de leurs revendications : « Au CD, les instances syndicales sont bloquées. Notamment nous, au sein de l’UNSA nous n’avons pas les moyens de fonctionner. Mais le plus important est que le personnel rencontre de graves souffrances au travail. Nous partons du principe que le CD a une mission de service public justement dans la prise en charge des personnes vulnérables et l’on s’interroge sur nos véritables missions lorsque à l’intérieur de la collectivité nous avons de vraies souffrances qui nous rendent incapables de prendre en charge le public qui vient vers nous... Aujourd’hui, après deux assemblées générales avec l’ensemble du personnel, si on en arrive là, c’est que vraiment il y a un ras-le-bol. Et on a voulu être reçus par Madame la présidente pour qu’elle entende ça et qu’elle prenne des engagements clairs vis-à-vis des agents qui attendent beaucoup depuis son élection en terme d’amélioration des conditions de travail. »

 

Josette Borel-Lincertin s’est dite ouverte au dialogue et a rappelé que sa porte restait toujours ouverte : « Je viens de recevoir les syndicats et ils savent dans quel état j’ai trouvé le Conseil Départemental... J’attends vraiment avec impatience, autant que les syndicats, de pouvoir récupérer des locaux (ceux du centre gérontologique par exemple) afin de construire et d’accompagner à l’aménagement d’un bel endroit pour pouvoir dire aux agents que j’ai pris la mesure de ce qu’ils vivent en étant mal installés. »

Un budget 2017 en baisse

La troisième séance plénière de l’année en cours a été l’occasion d’échanger à propos des grandes orientations qui seront données au budget 2017. Un budget qui verra son montant diminuer comme l’a d’ores et déjà, annoncé Josette Borel-Lincertin : « Nous allons mobiliser à peu près 660 millions d’euros. Nous avons voté un budget primitif 2016 de 700 millions et nous finissons l’année à plus de 900 millions, près d’un milliard d’euros. Nous devons faire preuve de réalisme, gérer au mieux le budget que nous avons. Le budget de l’année prochaine sera en baisse, nous le savons, nous aurons globalement 700 millions au budget primitif. Je pense qu’il est important que nous puissions les gérer. Et c’est ce que nous faisons par exemple en cessant d’utiliser du papier, nous utilisons les moyens de communication modernes. Je dirais que chaque euro économisé est un euro supplémentaire que je peux mettre au service de ceux qui sont en difficulté. »

La plénière a été le moment choisi pour accueillir et installer les deux nouveaux conseillers départementaux nouvellement élus que sont Marcel Sigiscar et Sandra Enjaric. On a tous suivi les élections cantonales à Pointe-à-Pitre qui ont vu les deux candidats l’emporter avec une large marge malgré un taux d’abstention très important.

Ainsi, Marcel Sigiscar retrouve la structure où il a déjà officié en reprenant ses anciens portefeuilles à savoir la 7ème vice-présidence et la présidence déléguée de l’Office de l’eau. Quant à Sandra Enjaric, elle prend notamment la tête de la commission insertion et lutte contre les exclusions. Au jeu des chaises musicales, Claudine Bajazet devient, elle, la 4ème vice-présidente à la place de Marlène Mélisse et la 12ème vice-présidence qu’elle occupait jusqu’alors revient à Jeanny Marc.

 

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires