Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 1778

Guadeloupe. Karukéra Land, Le 1er parc créole d’attractions : génial !

13 Déc 2016
1427 fois

Sainte-Anne. Mardi 13 Décembre 2016. CCN. Bien que les Guadeloupéens soient réputés pour leur sens de la fête, notre archipel compte peu d’endroits spécialement dédiés au divertissement en plein air. Mais karukéra land ce n’est pas seulement un parc d’attractions, c’est aussi un jardin créole habité par des animaux de notre pays , d’autres sauvages, venus de plus loin. Karukéra Land c’est avant tout, un esprit de famille, le goût d’entreprendre et l’envie de faire plaisir.  C’est à voir, c’est à vivre …

 

Joël Deschamps est le concepteur et le gérant du projet. Karukéra Land est né dans son esprit innovant : « j’ai pris conscience de deux choses, que nous avons une île magnifique avec de beaux sites comme les plages ou autres espaces naturels mais qu’il n’y avait pas grand chose pour divertir les gens. À peine à trois kilomètres de Sainte-Anne, je me suis dit que l’endroit était idéalement situé. »

Et aucun détail n’a été laissé au hasard : «  J’ai calculé que chaque année il y avait environ 600 000 touristes, plus les 400 000 habitants de l’île, ça nous fait un million de clients potentiels. Pendant les grandes vacances, nous avons eu une fréquentation d’environ 700 personnes par jour. »

JoelDeschamps

En avril prochain, cela fera deux ans que le parc a ouvert ses portes et a déjà été honoré de la présence du Révérend Jessie Jackson (cf vidéo).

 

D’une superficie de cinq hectares, le parc est défini comme « intergénérationnel » par Joël Deschamps : « Comme le dit notre parrain Benzo, c’est pour tous ceux qui ont entre 5 mois et 105 ans. C’est vraiment tout public, chacun y trouve son compte. » Pour ceux qui veulent du calme, il sera bientôt possible de se prélasser et se faire chouchouter dans l’espace spa ou de se promener dans les allées des différents jardins. Pour les amateurs de sensations fortes, il y a cinq toboggans.

Dès le départ du projet, le concepteur a tenu à y intégrer sa fille Kessiah Deschamps, afin qu’elle s’approprie le projet et qu’elle prenne la relève. Aujourd’hui c’est chose faite, elle est la directrice du développement et fait en sorte de faire connaître leur parc au plus grand nombre.

Cette affaire de famille a été pensée pour transmettre un esprit typiquement guadeloupéen aux visiteurs. Le parc vit au rythme des fêtes de l’île et met à l’honneur la gastronomie créole dans son restaurant. Des cuisines ouvertes aux curieux qui peuvent bénéficier d’une visite guidée des jardins, y voir les plantes, épices, fruits et légumes locaux qui seront cuisinés avec le chef. Les propriétaires expliquent leur volonté d’éduquer et accompagner chacun à la « bonne bouffe ».

Cette PME pense à long terme, 70% des recettes sont destinés au fonctionnement et à l’investissement. Plusieurs des 20 employés, voire 25 pendant la haute saison, sont en CDI. « Il est important que nous jouions notre rôle social. Dès que quelqu’un a fait ses preuves, nous l’engageons car notre but est de faire vivre des familles guadeloupéennes » explique Joël Deschamps.

Au programme des prochains jour, le Karucoco show. Le 16 décembre prochain, la salle du restaurant s’emplira de sonorités brésiliennes avec un spectacle haut en couleurs pendant qu’un  mega repas gastronomique sera servi. Et pour ceux qui ne savent pas encore où commencer l’année 2017, la même salle accueillera ceux venus y fêter leur Saint-Sylvestre, à condition d’y mettre le prix.  A ne pas rater !

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires