Breaking News

Suivez CCN sur : 

CMA ZCL TV

Guadeloupe. L’Economie Sociale et Solidaire : mettre l’humain au centre de l’action.

22 Déc 2016
1460 fois

Les Abymes. Jeudi 22 Décembre 2016. CCN. L’Économie Sociale et Solidaire (ESS) a été mise à l’honneur à l’Antillo pôle le 7 Décembre dernier. Cette branche de l’économie a vocation à aider un maximum de personnes lors de la réalisation d’une activité. Que ce soit ceux qui la réalisent ou ceux qui en bénéficient, le but est vraiment que cela soit le plus profitable à tous comme nous l’a expliquée Yvelle Lubin-Mélange, la secrétaire générale de la Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire (CRESS) des îles de Guadeloupe, à noter la présence de la Semsamar.


Le site de l’Antillopôle était méconnaissable grâce au village de l’ESS qui s’y est installé le temps d’une journée. Inauguré par Justine  Bénin du Conseil Départemental, qui est partenaire de la manifestation, ce village comptait de nombreuses tentes se dressant là où habituellement se trouve le parking de cette zone commerciale située aux abords de l’aéroport Pôle Caraïbes. Pour l’occasion, 24 exposants s’étaient déplacés pour faire connaître leurs activités liées à l’ESS. Et l’offre était vraiment plurielle, on y trouvait de tout !

Yvelle Lubin-Mélange a participé à l’organisation de cette manifestation en tant que directrice de la MGEN Guadeloupe et avait d’autant plus de raisons d’y être qu’elle est également la secrétaire générale de la Chambre Régionale de l’Économie sociale et Solidaire des îles de Guadeloupe. Cette femme d’engagements nous explique en quoi consiste cette journée pas comme les autres : « Cette deuxième édition du village de l’ESS est une vitrine. Il s’agit pour nous de donner un espace aux acteurs de l’ESS afin qu’ils montrent au public ce que c’est et quel espoir on peut bâtir dessus. Je parle d’espoir car c’est un secteur pourvoyeur d’emplois. L’ESS représente près de 1000 emplois et nous pouvons en attendre plus. Donc les jeunes que nous avons invités l’ont été parce que nous estimons que c’est le public premier qui doit connaître et toucher du doigt l’ESS. »

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cette façon de faire des affaires, Yvelle Lubin-Mélange nous donne la définition de l’ESS : « J’aurais dit que c’est une nouvelle manière d’entreprendre mais je serais dans le faux si je dis nouvelle car elle remonte à la nuit des temps. Il s’agit de mettre l’humain au centre de l’action ou de la structure. Penser en construisant, en entreprenant, au bien-être de l’Homme. Il y a des valeurs partagées et des principes tels que la lucrativité limitée, je ne parle pas de non lucrativité car nous sommes en économie, la démocratie (un homme, une voix), la solidarité bien entendu. L’essentiel c’est de faire connaître qu’il y a des emplois qu’on peut créer. Selon nous, c’est une alternative au contexte et aux difficultés actuels et nous sommes convaincus qu’un plus grand nombre connaîtra un mieux-être grâce à l’ESS. »

Sur le village on pouvait trouver des stands d’artisans, d’associations ou encore des sociétés qui travaillent en respectant les critères de l’ESS. À l’image de Coopa-BTP Construction qui accompagne les personnes désireuses de construire leur maison. Cette société est composée d’un groupe d’artisans, plus précisément, c’est une coopérative artisanale. C’est-à-dire que chaque artisan possède des parts dans la société. Ce regroupement permet d’offrir des services de qualité au meilleur prix et comme il n’y a pas d’intermédiaire, les artisans peuvent également gagner plus.

On pouvait aussi déguster les productions locales de Manjé Zayann qui proposait boissons et biscuits. Sur ce même stand ce trouvaient des produits cosmétiques fait artisanalement un peu partout dans la Caraïbe. L’association la Vallée Verte expliquait les différentes possibilités qu’offre sa Plateforme d’Insertion de Professionnalisation et d’Intégration dans l’Emploi (PIPIE). Plusieurs chantiers et ateliers d’insertion attendent ceux qui sont éloignés de l’emploi et souhaiteraient se former. La Semsamar figurait en bonne place pour toutes ses actions menées dans l’ESS. Que ce soit son entreprise d’insertion, sa bourse ou sa fondation, le bailleur social a déjà fait ses preuves en la matière.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires