Breaking News

Guadeloupe. Légistatives 2017 : Hughes Ramdini se positionne mais avec quel soutien ?

25 Jan 2017
1559 fois

Capesterre BE. Mercredi 25 janvier 2017. CCN. Après sa fracassante démission de la fédération du PS, Hughes Ramdini poursuit sa trajectoire et a profité de la séquence traditionnelle des vœux pour confirmer ce que tout le monde savait déjà : il sera candidat dans la 4é circonscription aux prochaines législatives. Cette candidature attendue aurait pu être un croc en jambe à Victorin Lurel, mais il semble presque sur que l’ex ministre des Dernières Colonies, Françaises ne se représentera pas. Ramdini, est il en mesure de remporter cette élection? S’il n’obtient pas un soutien réel et effectif de Chalus et du camp LMC, la tache risque d’être très compliquée. Or au cours de son intervention H.Ramdini à plusieurs reprises a eu à réaffirmer qu’il restait un homme de gauche comme pour rassurer son électorat. Mais dans son parcours aux législatives dans cette 4é circonscription, quel parti de "gauche" peut le soutenir ? Où sont les hommes de « gauche » dans cette 4é circonscription ?

C’est sans doute parce que Lurel a fait cette lucide analyse qu’il semble vouloir se préserver d’une cuisante défaite. Ramdini pourra t-il mieux faire que Lurel ?   

Extraits de l’intervention M. Ramdini. 

 

Je suis heureux de vous voir rassembler si nombreux, à l’occasion des vœux que j’ai souhaité vous adresser pour débuter cette nouvelle année.( ...) 

 

2017 sera, vous le savez et vous le vivez toutes et tous, une année marquée par des échéances électorales décisives pour l’avenir de la France et de la Guadeloupe.

Quels que soient nos choix politiques, l’enjeu est de restaurer la confiance et retrouver l’espérance chez nos compatriotes. Nous avons une grande responsabilité !

 

Restaurer la confiance et donner de l’espoir, c’est d’abord et avant tout de faire en sorte que la France renoue durablement avec la croissance et la compétitivité. C’est faire en sorte qu’elle redresse ses finances publiques, consolide son système de protection sociale, et enfin, qu’elle permette progressivement à chacun de retrouver le chemin du plein emploi.

 

 Restaurer la confiance et donner de l’espoir, c’est renoncer à s’accoutumer aux 9 millions de pauvres dans notre pays et plus de 3 millions de chômeurs. C’est ne plus accepter que 2 millions de jeunes soient sur le côté de la route, sans solution. C’est engager les mesures et les actions qui feront reculer le chômage des jeunes guadeloupéens.

 

Restaurer la confiance et donner de l’espoir, c’est aussi redonner de la vitalité à nos territoires.
Restaurer la confiance et donner de l’espoir, c’est assurer la sécurité de nos compatriotes.

Restaurer la confiance et donner de l’espoir, c’est donner un accès courant et sans rupture d’eau à tous les Guadeloupéens.

 

C’est ce qu’attendent les français et les guadeloupéens en particulier.

 

Nous devons, sans oublier le passé, toujours garder à l’esprit que le plus important reste les attentes que nous devons formuler pour un avenir meilleur. Notre défi consiste  alors à donner du sens, de la lisibilité et de la cohérence à l’action menée au quotidien pour contribuer à faire avancer notre commune et notre pays. ( ..)

 

 

Mais une nouvelle année doit surtout être l’occasion de croire en un avenir meilleur. L’opportunité de changer les choses.

 

L’actualité chaque jour se charge de nous rappeler les détresses humaines, la solitude, les violences, les désespoirs, les accidents, la crise. C’est pourquoi nous devons rester optimistes et avoir foi en l’avenir.

 

Pour Capesterre et la Guadeloupe, c’est la même chose.  Nous devons être les acteurs de notre futur en gardant comme ligne de conduite le sens de l’intérêt général, avoir une ambition commune.

L’amour pour notre ville doit être le moteur de notre action. C’est ce qui doit nous guider.

 

 

Mon vœu le plus cher est de faire de Capesterre et de la Guadeloupe des exemples de tolérance. Des modèles de développement harmonieux pour les générations d’aujourd’hui et de demain.

 

L’heure de l’action est venue. Car ne nous y trompons pas, ce sont ceux qui regarderont toujours plus loin qui auront demain une longueur d’avance.

 

Regarder plus loin, ce n’est pas répondre avec les recettes d’hier aux interrogations de demain, mais d’en inventer de nouvelles. C’est tracer des perspectives en se posant les bonnes questions, en rassemblant les acteurs, en mobilisant les énergies, en se remettant en question à chaque décision.

 

Regarder plus loin, c’est savoir que les décisions que nous prenons maintenant auront des conséquences positives ou négatives dans dix , vingt ou 30 ans, pour nos enfants et petits-enfants.

 

Regarder plus loin, c’est oser et engager les projets ambitieux pour notre territoire à court, moyen ou long terme.

 

En tant qu'élu de terrain et d'expérience, je suis à votre écoute. Et ce, grâce à la proximité et à la concertation que nous avons mises en place depuis 2003. Et en tant qu'homme de conviction et de parole, je mets tout en œuvre pour y répondre au mieux. ( ..)

 

 

Si je m'engage pour vous avec autant de passion, c'est que la politique est pour moi un moteur. J'aime Capesterre Belle-Eau, la ville qui m'a vu naître et pour laquelle j'ai déjà consacré près de 15 années de ma vie, avant de devenir conseiller municipal en 2008  puis conseiller régional en 2010. Depuis 2015 je suis  conseiller Départemental. Une élection que j’ai remportée grâce à votre soutien. Une victoire collective. Une fierté commune.

 

Cette passion de la politique qui m'anime est alimentée par la conviction que l'on peut placer l'homme au cœur des décisions et par la certitude que l’on peut et doit faire de la politique quelque chose de noble.

 

Par l'action politique, je participe au bien commun et je favorise l'intérêt général. La confiance que vous  m'apportez sans relâche pousse ma détermination à toujours mieux vous servir.  Je continuerai à m'investir pour vous et avec vous. Et ce, tant que vous m'accorderez votre confiance.

 

La politique ne doit jamais servir des ambitions personnelles. Elle ne doit pas non plus être le théâtre de règlements de compte. Elle doit rester un outil d’action.

 

Rien de grand ne s'est jamais fait sans passion. Et ma passion est mon plus solide rempart pour ne pas être affecté par les coups bas.

 

Mes engagements ne sont pas que des mots. Les projets aboutissent uniquement si nous avons le courage d'avancer et d'agir, par delà les réticences de quelques-uns.

 

Je tiens, ce matin, à remercier toutes celles et tous ceux qui participent à la concrétisation de cet idéal, en premier lieu  les membres de l’Alliance Capesterrienne.

 

Ces femmes et ces hommes disponibles, depuis le départ à mes côtés et d’autres encore, et qui œuvrent tout au long de l’année au bénéfice des habitants de Capesterre, conscients qu’ils sont appelés à une expérience unique et tellement essentielle. L’esprit d'équipe que nous avons su nouer repose sur l’engagement, la détermination et l’envie de bien faire.

 

Je remercie aussi mes collègues, conseillers municipaux de l’opposition. (

Avec eux, je m’évertue sans relâche à dénoncer toutes formes d’injustices et de choix incompréhensibles de la part de la majorité municipale. Toutes nos interventions sont guidées par un principe fondamental: défendre l’intérêt général des capesterriens.

 

Nous menons une opposition constructive, par respect pour toutes celles et ceux qui nous accordent leur confiance.

 

Lorsque des propositions sont pertinentes et correspondent aux attentes des habitants, alors, nous y souscrivons.

 

Quand elles vont à l’encontre de leur intérêt, alors nous nous y opposons sans réserve en motivant nos choix.

 

Evidemment, nous nous abstenons lorsque les éléments de réflexions sont insuffisants.

 

 

Nous avons à plusieurs reprises démontré à travers divers supports de communication (tracts, bulletins d’informations, presse) que la gestion de notre commune n’est pas à la hauteur des attentes de  ses habitants. Il faut pour Capesterre une vision neuve, un renouvellement des hommes, de l’ambition ; lui donner un nouveau souffle.

 

Je veux à ce titre remercier ce matin les élus qui m'accompagnent au quotidien, avec qui je travaille en excellente harmonie, dont les élus du conseil Départemental..

Je n’oublie pas les membres de la commission transports pour le travail réalisé au cours des 18 derniers mois ainsi que l’ensemble du personnel du service transport avec qui les relations de travail sont très bonnes.

 

En ma qualité de président de la commission transport au conseil général, j’avais en charge de mettre en place une nouvelle organisation, mais trop peu de temps pour agir car la loi notré nous imposait de préparer le transfert de compétence en janvier 2017.

 

Le travail entre le Département/Région s’est effectué dans de bonnes conditions pour des résultats satisfaisants, avec une vision partagée pour un réel plan marshall de réorganisation. Créer un syndicat unique de transport en prenant en compte les doléances des transporteurs qui existent depuis plus de 50 ans. Notre objectif aujourd’hui est de diviser par deux le nombre de véhicules qui circulent dans le pays, aujourd’hui 170 000 par jour, et la plupart à proximité de nos maisons. Récemment une étude a démontré qu’à moins de 200M des habitations il y a des risques majeurs pour notre santé (maladies pulmonaire, risque de maladies cardio vasculaire et des cancers).

 

C’est la raison pour laquelle je proposerai aux collectivités locales et au directeur de l’EDF (que je vais rencontrer prochainement) que 50% des nouvelles commandes de véhicules soient électriques.

  

2016, comme les années précédentes, a connu son lot de réalisations départementales sur notre commune. Une année de travaux divers et de lancements de projets qui, chacun à leur niveau, ont contribué à embellir notre ville et à la rendre encore plus agréable à vivre.

 

-Sainte-Marie. Mise en place d’une machine à glace.

Réalisation des travaux pour la stagnation d’eau en période de pluie  près de M Etenor Germancien.

 

-Bélair : Réalisation de dos d’âne près de l’école primaire.

-Bourg : Mise en sécurité du pont de KAKRET.

 

-Routhiers : Réalisation des travaux d’accotement sur    600 m sur la RD3 qui nous amène vers les chûtes du Carbet.

-L’Habituée. Réalisation des travaux sur la RD4 , dans l’épingle.

Collège. Travaux divers de réfection. 

 

Ce ne  sont que  quelques exemples.(…)

 

Vous l’avez entendu. J’ai, nous avons, le devoir d’oser le changement pour donner une chance à notre territoire de jouer les premiers rôles dans les grands enjeux qui s’annoncent.

 

 

Croyez-moi, ma volonté reste intacte et je garderai le cap. Je veux m’engager sur les axes prioritaires.

EAU 

TRANSPORT

ENVIRONNEMENT

CHOMAGE

CONTINUITE TERRITORIALE, avec des billets d’avion moins chers pour aller de Pointe à Pitre à Paris.

LE CHLOREDECONE.

Ces dossiers nous pouvons et je dirai même nous devons les porter à une autre échelle.

 

C’est la raison pour laquelle je vous dis ;

Ensemble nous sommes capables de grandes choses.

Nous avons l’opportunité d’être dans une grande ville

Et nous devons être présents en tant que territoire actif.

Cette conviction je souhaite la porter au plus haut,

Car je le crois, il faut changer d’échelle pour agir efficacement.

 

Pour ces sujets et pour toutes ces raisons, je vous annonce officiellement que je serai candidat aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017.

Vous connaissez cet adage qui dit que seul on va plus vite, mais que c’est ensemble que l’on va plus loin. Je compte sur vous tous pour m’accompagner et me soutenir dans ce nouveau challenge.( ..)

Maintenant,  il s’agira pour le candidat de la gauche d’être capable de rassembler pour freiner les ardeurs de la droite extrême de François Fillon et de l’extrême droite de Marine LEPEN.

Que 2017 soit placée sous le signe de la solidarité, de l’espoir, de l’audace et de la cohésion. Que cette nouvelle année s'ouvre sur une société plus juste et plus fraternelle avec la santé bien sûr, un emploi et la réalisation de mille projets qui contribuent au bonheur de tous les jours.

et à tous.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires