Breaking News

Suivez CCN sur : 

CMA ZCL TV

Guadeloupe. Déficit CANBT. Guy Losbar : « je suis en train de voir comment aider Jocelyn Sapotille »

02 Fév 2017
2478 fois

Petit-Bourg. Jeudi 2 Février 2017. CMA. Lors de ses vœux à la presse, Guy Losbar, le maire de Petit-Bourg, a décliné les projets que la ville a mis en place en 2016 et ceux qui à venir en 2017, mais pas que. Il s’est aussi exprimé à propos du déficit de la Communauté d’agglomération du Nord Basse-Terre (CANBT) dont il a assuré la présidence de 2011 à 2014. Il a alors longuement donné sa version sur l’origine de ce déficit qui, selon lui, serait dû à un problème d’exploitation de la nouvelle présidence. C’est au cours de cet échange convivial avec les journalistes présents que Guy Losbar a profité pour confirmer son soutien à Emmanuel Macron candidat aux présidentielles françaises. Interview.

 


CCN : Vous vous sentez comptable du déficit  actuel  de la CANBT ?

Guy Losbar. Il y a deux éléments déterminants en comptabilité pour une entreprise ou une collectivité, c’est le compte administratif qui permet de savoir quel est le bilan et le budget. En 2014, le nouveau président de la CANBT (Jocelyn Sapotille) a voté le compte administratif 2013, c’est-à-dire de ma mandature, avec un excédent je crois de plus de 14 millions. En 2015, le président a voté le compte administratif 2014 en excédent. Mais en 2015, il a voté un déficit prévisionnel. Moi c’était la première fois que j’entendais ça ! C’est comme si aujourd’hui vous avez des projets pour 200 000 euros mais vous ne disposez que de 150 000 euros. Logiquement vous ramenez votre budget à 150 000 euros, alors que lui a maintenu son budget et créé un déficit prévisionnel. À ce moment là, nous sommes au premier trimestre 2015 et vous savez tous qu’en décembre 2015 il va y avoir des élections régionales donc il faut montrer que Guy Losbar a laissé un déficit enfin etc… Mais puisque moi j’ai une formation en finances, j’ai dit au nouveau président que le problème est qu’en créant ce déficit supérieur à 5%, ils allaient être sous la tutelle de la Chambre régionale des comptes…

CCN :  Quelle était la situation quand vous quittez la CANBT ?  

GL. Quand j’ai laissé la communauté d’agglomération, il y avait moins de 50 salariés, aujourd’hui il y en a 140. Je vous laisse juge. En regardant les chiffres, il y avait un problème d’exploitation. Je ne sais pas si vous vous rappelez mais le président de la CANBT disait que Losbar a lancé des projets mais qu’il n’y avait pas les financements. C’est sur de l’investissement, on est bien d’accord, mais vous pouvez vérifier que la base nautique de Petit-Bourg n’a pas avancé, la piscine non plus, la base de Sainte-Rose non plus, l’office du Tourisme de Deshaies non plus, le gymnase de Goyave non plus. Donc comment expliquez-vous que l’on dise que c’est un déficit sur de l’investissement, qu’il n’y a pas d’autre investissements et que le déficit existe toujours, mieux, il augmente. C’est un problème structurel, les recettes ne couvrent pas les dépenses. Lorsque vous embauchez quelqu’un que vous payez 3 000 euros, c’est 40 000 euros par an à payer jusqu’à la retraite de ce dernier.

Quand je suis arrivé à la CANBT, j’ai trouvé un déficit. Pendant deux ans, on a pris des mesures, c’était contraignant, beaucoup ne comprenait pas cette stratégie. Mais au bout de deux ans on a pu assainir la situation. Je peux vous dire mon désarroi ! Contrairement à ce que vous pensez, je suis en train de voir comment faire pour aider Jocelyn Sapotille. Nous sommes dans la même communauté donc sa dérive entraîne Petit-Bourg et entraîne tout le monde. Puisque que pendant je décide de ne pas augmenter les impôts dans ma commune, la CANBT augmente les impôts donc le Petitbourgeois ne voit pas nos efforts puisque ses impôts augmentent. Ce qui est beaucoup plus grave c’est que les prestations sont moindres. Alors que quand on paie plus, on est beaucoup plus exigent.»

CCN. Ary Chalus a  annoncé son soutien à  Macron  c’est la position du GUSR ?

 GL. J’ai eu l’occasion de dire que moi, en tant que président de Guadeloupe Unie Solidaire et  Responsable ( GUSR) , je proposerai de soutenir Emmanuel Macron. Ce qui devra être entériné par le parti bien sûr. Pour moi le prochain président de la France c’est Macron

Évaluer cet élément
(1 Vote)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires