Breaking News

France - Guadeloupe. Santé : Une grande avancée en faveur de l’hospitalisation dans nos régions

23 Mai 2017
639 fois

Paris. Mardi 23 Mai 2017. CCN. Une délégation de la Fédération Hospitalière de Guadeloupe s’est rendue à Paris à ce grand rendez-vous du monde hospitalier à Hôpital Expo et aux congrès de la FHF. La délégation officielle était composée d’Elie Califer, (président de la FHG), Francis Farant (délégué régional), et d’André Atallah (Vice-Président de la FHG et rapporteur pour la Guadeloupe). Tous les outre-mer étaient présents bien sûr à ce rendez-vous. Une session spéciale Stratégie de santé outre-mer a réuni près de 150 participants. En plus de la délégation officielle pour la Guadeloupe, on note aussi la présence de la présidente de la CME du CHU, le professeur Suzy Duflo le doyen de la faculté de médecine le professeur Raymond Césaire 


Elie Califer  président de la Fédération Hospitalière de Guadeloupe  et d’André Atallah Vice-Président et rapporteur pour la Guadeloupe lors de session spéciale Stratégie de santé outre-mer.ont répondu à nos questions.

Chaque fin d’année, depuis des années, une aide exceptionnelle en trésorerie est accordée a posteriori aux EPS antillais. Ce n’est pas la bonne solution ; c’est en amont qu’il faut agir en déterminant un financement réaliste adapté à la situation des Outre-mer. Cette impression de toujours venir quémander en fin d’année une aide exceptionnelle devient insupportable bien que l’ARS soit bien à l’écoute lors de ces négociations en fin d’année »

«  Le fait d’avoir été les premiers à intervenir lors de ce séminaire a créé une vraie dynamique et adhésion des autres délégations ultramarines et de la FHF » nous précise le Dr André Atallah H. « Certes des efforts en interne sont nécessaires, elles sont en cours et été effectuées », et de citer le cas de son établissement, « A titre d’exemple, l’effort réalisé par le CHBT est conséquent, avec une diminution sur 2 ans de 2,5 millions d’€ en charge de personnel, soit l’équivalent de 45 personnels temps plein ».

 CCN pourquoi est une grande avancée pour nos hôpitaux ?

Dr A Atallah : « Nous avons certes cité et repris les propositions que nous faisons année après année, (coefficient correcteur géographique à revoir, correspondant au surcout de l’hospitalisation aux Antilles qui est actuellement de 26% et que l’on évalue à 37%, Hôpital à activité isolé, MIG, Mission d’intérêt Général et activités de recours nécessaires mais non rentables et déficitaires du fait du petit bassin de population, nécessitant une dotation complémentaire »

« Mais, il nous a semblé indispensable de passer à la vitesse supérieure, et comme le permet l’article 65 de la Loi santé, (qui permet au gouvernement d’adapter le droit à la santé en outre-mer par ordonnance, avec la mise en œuvre d’expérimentations : nous demandons,  un plan de convergence sur 10 ans, en modifiant le mode de financement de l’activité hospitalière : 50% par la T2A (Tarification à l’Activité) et 50 % par une Dotation Globale ; au lieu d’un financement de l’activité actuellement assurée à 100% par la T2A. Ce dossier doit être défendu par nos futurs parlementaires, car c’est LA SOLUTION pour l’avenir de non hôpitaux. En effet, le fonctionnement actuel de nos structures hospitalières n’est pas satisfaisant, on l’a vu récemment à travers d’articles apparus dans la presse ou des médecins manifestent leur ras le bol » 

Le rapport de la cour des comptes consacré à « la santé dans les outre-mer » a montré que ces territoires connaissent des indicateurs de santé préoccupants dont l’impact est toujours majoré du fait de la configuration géographique, démographique, sociale et économique. On y relève dans le même temps des retards d’équipement ainsi qu’une grande fragilité des structures et notamment la persistance des difficultés financières des hôpitaux.

Dans une lettre adressée aux élus de la Guadeloupe, le directeur de l’ARS précise que pour 2016 le déficit des hôpitaux publics est de 92 Millions d’€, et qu’une aide exceptionnelle de 66 Millions d’€ a déjà été attribuée aux hôpitaux de Guadeloupe, Saint-Martin, St Barthélémy.

Fort de ce constat, un gros travail a été réalisé par la FHF, Fédération Hospitalière de France, mené sur plusieurs mois, en collaboration avec les fédérations hospitalières régionales ultra-marines. Un séminaire de travail très productif a eu lieu lors de la visite de la FHF en Guadeloupe, entre le FHG (Fédération Hospitalière de Guadeloupe) et la FHF, ainsi que des rencontres avec les parlementaires ultramarins.

Tout un lobbying a été instauré par la FHF, (dont le poids est incontournable dans toute élaboration de lois sur la santé). Une première victoire a été l’introduction d’un amendement au projet de loi santé prévoyant une stratégie nationale de santé pour l’outre-mer.

La loi de santé de janvier 2016 a, en effet, prévu, conformément à la demande de la FHF, une habilitation du gouvernement pour adapter le droit à la santé par ordonnance dans les outre-mer. En pratique, il est possible la mise en œuvre d’expérimentations et d’initiatives pour soutenir les projets hospitaliers ultra-marins.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires