Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 2474

Vendredi 08 Décembre 2017. CCN. Chaque semaine CCN revient  sur les  temps forts d e  l'actu en images

Les Abymes. Vendredi 8 décembre 2017. CCN. Air Caraïbes, la Collectivité de Saint-Martin et son office du tourisme, ont donné une conférence de presse au restaurant Terre de Vins. Il s’agissait de faire  un point sur la reconstruction et lancer l’opération « un avion de cadeaux pour Saint-Martin ». 

Basse-Terre. Vendredi 8 décembre 2017. CCN. Basse-Terre, ville portant le label « Ville d’Art et d’Histoire », a reçu mercredi soir la Société d’Histoire de la Guadeloupe, ainsi que le public désireux de participer au premier café historique organisé dans les locaux de La Maison du Patrimoine. La Société d’Histoire est représentée par les historiens René Bélénus, Raymond Boutin, Josette Fallope et Gérard Lafleur. Son premier café historique se conçoit comme un espace d’échanges entre les citoyens, sur des sujets en lien avec le patrimoine, l’histoire, la culture ou les sujets d’actualité. Ambiance. 

Pointe-à-Pitre. Lundi 4 décembre 2017. CCN. Le SYVADE (syndicat de valorisation des déchets de la Guadeloupe a inauguré jeudi dernier son unité de valorisation énergétique par le biogaz. Déplacement de personnalités et élus, déplacement de scolaires marie-galantais, visites de terrain et cocktail étaient au programme. Ambiance.

Pointe-à-Pitre. Jeudi 30 novembre 2017. CCN. Un incendie s’est déclaré avant hier aux alentours de 14h au CHU de Pointe-à-Pitre dans un local technique. Des fumées très denses se sont ensuite propagées dans le reste de l’hôpital par des gaines techniques, conduisant à l’évacuation de 1200 personnes. Un CHU dont la vétusté avait pourtant été à plusieurs reprises signalée par l’UTS-UGTG. Mais aucune mesure n’avait été prise. Cette catastrophe ( c’en est une !) pour les patients et pour le personnel soignant qui aurait pu être évitée, tombe très mal, car elle réduit considérablement l’offre de soins d’urgence de la Guadeloupe, dans le cas d’un éventuel tremblement de terre. Il faudrait plusieurs semaines pour remettre le CHU en état. Dans l’intervalle, les malades sont dans une relative précarité sanitaire, victimes involontaires de l’inertie des responsables du secteur santé. Toutefois, il faut ici saluer le sang froid et l’abnégation des pompiers, de la sécurité civile, des personnels hospitaliers, qui ont réussi à évacuer les malades sans jamais les mettre en péril.

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires