Breaking News

Réunion. Eau d'épuration : vers une issue heureuse

13 Nov 2017
223 fois

Le Port. Lundi 13 Novembre 2017. Clicanoo/CCN. La Ville entend valoriser les eaux d'épuration. Olivier Hoarau cherche un délégataire pour exploiter ces eaux usées à des fins industrielles. La commune pourrait ainsi mieux gérer sa ressource hydrique, régulièrement sous stress.

Régulièrement sous stress hydrique, la ville du port a initié un projet innovant par la valorisation des eaux usées traitées en sortie de station d’épuration. Un projet visant à exploiter l'eau épurée à des fins industrielles.

Ce projet, baptisé Reuse, est dans les tuyaux administratifs depuis près d'une décennie. Dix ans que ça coince parce que l'Etat, garant de la bonne distribution de l'eau, a toujours refusé jusqu'à présent de reconnaître l'éligibilité de la qualité des eaux à al sortie de la station d'épuration du Port. Manifestement, cet avis semble caduc. La DEAL, l'ARS, le Cirad ont suffisamment éprouvé le dispositif pour admettre que la digue administrative pouvait céder face à la qualité accrue de l'eau épurée du Port. Dès lors, le projet Reuse s'apprête à entrer dans une nouvelle phase, plus opérationnelle. Olivier Hoarau, le maire, s'en est félicité lors du dernier conseil municipal, mardi dernier. Une issue heureuse est semblme-t-iml envisageable pour ce projet au long cours. A condition de rassembler la coquette somme de 19 millions d'euros.

Stress hydrique

Sollicitée au titre des fonds Feder, la Région a déjà fait savoir qu'elle ne mettrait pas un euros dans cet aménagement utile au bon fonctionnement de la vie des entreprises situées dans la commune, à commencer par celle de fabrication des piles de la NRL. Une question de champ de compétence... Le Gouvernement, lui, pourrait prêter main forte au Port. Le dossier a été présenté au Coderst (Conseil Départemental de l’Environnement, des Risques Sanitaires et Technologiques) du 31 octobre. Le Conseil a émis, à l’unanimité, un avis favorable. Le TCO aussi a retenu le projet pour l'intégrer à l'EcoCité et un autre financement à hauteur de 4,3 millions d’euros au titre du PIA – Ville de demain est aussi acquis. Mais selon le municipalité, “l’équilibre financier de la concession reste fragilisé”.

Autre difficulté à contourner, celle du choix du concessionnaire. Au vu des enjeux techniques et sanitaires que revêt ce projet, la ville par délibération en date du 2 août 2016, a fait le choix d’une délégation de ce nouveau service public par un type «concessif», pour le financement, la construction, l’exploitation et le développement des ouvrages et des réseaux. Les offres ont été remises le 11 octobre 2017. Mais le choix du concessionnaire n'est pas encore arrêté. Le 5 avril 2016, le conseil municipal avait approuvé la création d’un nouveau service public de Valorisation des Eaux Traitées en Sortie de Station d’Epuration (VETSSE) sous forme de SPIC, ainsi que le budget annexe correspondant. La ville du Port, située sur la côte sous le vent de la Réunion, est la plus sèche de l’Île et subit un déficit pluviométrique important avec moins de 1 m3 d’eau par an. La ressource en eau, à 70 % en souterrain, est exploitée à 100 % de sa capacité. Fragile et insuffisante, elle est exposée aux pollutions marines et anthropiques.  En outre, et du fait du développement démographique et économique, la consommation, en eau y est croissante : plus de 6 millions de m3 en 2016, dont 46 % à usage professionnel, soit une progression de + 15 % en cours de ces cinq dernières années.

L’eau ainsi produite par cette nouvelle unité de traitement sera particulièrement dédiée aux besoins industriels et à l’irrigation des espaces verts urbains. Elle permettra ainsi de sécuriser la ressource en réservant l’essentiel de l’eau potable aux usages domestiques tout en limitant le prélèvement professionnel aux seules activités nécessitant une eau de qualité alimentaire.

Y.G

Url de cet article : https://www.clicanoo.re/Societe/Article/2017/11/13/Eau-depuration-vers-une-issue-heureuse_500335

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires