Breaking News

Réunion. Ericka Bareigts et les "angles morts"

05 Déc 2017
103 fois

Saint-Denis. Mardi 5 Décembre 2017. Clicanoo/CCN. Ericka Bareigts est de retour dans sa circonscription après avoir participé aux débats sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018.

Elle est marquée par une augmentation de la CSG et une baisse des cotisations. "Et ça, ça me va, dit la députée, ces mesures vont participer à la hausse du pouvoir d'achat. Cela va globalement dans le bon sens." Mais elle explique avoir voulu aller plus loin, partant en chasse contre ce qu'elle appelle les "angles morts". "Ce sont ces petits détails qui concernent les personnes les plus vulnérables, les plus démunies, qui peuvent se trouver dans des situations particulières que nous aurions pu oublier." Elle cite l'exemple des retraités, qui ne bénéficieront pas de la suppression de la taxe d'habitation. "Certains vont perdre jusqu'à 258 euros par an. Le gouvernement n'a pas voulu revoir sa position sur le seuil des 1 300 euros. Pour moi, c'était la ligne rouge. C'est pour cela que j'ai voté contre le projet de loi."

Autre exemple : le minimum vieillesse et l'allocation adulte handicapé qui vont augmenter d'une centaine d'euros. "Cette augmentation va être étalée sur trois ans. Et c'est inacceptable. Les 5 milliards de cadeaux fiscaux faits aux 1 % des Français les plus riches seront, eux, effectifs dès le 1er janvier 2018. Il y a un décalage terrible."

Autrefois présentée comme "Macron-compatible", la Dionysienne se range franchement dans les rangs de l'opposition depuis le début de son mandat. Une opposition constructive. Avec l'idée de faire bouger les lignes. Et de décrocher aussi parfois "quelques victoires". "Les aidants familiaux allaient subir de plein fouet la hausse de la CSG. Près de 15 % d'indemnisations en moins ! J'ai alerté le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, qui nous a répondu, raconte-t-elle, la baisse sera finalement de 9,7 %. À‡a reste énorme mais on va se battre."

Son prochain cheval de bataille : la fin du recours sur succession. "Des personnes qui ne touchent que 400 euros de retraite n'osent pas demander les 800 euros de minimum vieillesse par peur de perdre une partie de la succession qui ira à leurs enfants. C'est terriblement injuste, note la députée socialiste, là dessus, je serai très têtue. Il faut y mettre fin, régler cette question une bonne fois pour toutes. Cela passera par un amendement qui doit fédérer toute la délégation outre-mer, au-delà des appartenances politiques."

Url de cet article : https://www.clicanoo.re/Politique/Article/2017/12/05/Bareigts-et-les-angles-morts_504000

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires