Reunion. Jusqu'à 28 jours consécutifs de fermeture totale

11 Jan 2018
280 fois

Saint-Denis. Jeudi 11 Janvier 2018. Clicanoo/CCN. Les éboulements entraînant des fermetures totales de la route font partie de l'histoire de la falaise surplombant la route du littoral. Sur des photos aériennes prises en 1950, donc avant les premiers coups de pioche de la première route du littoral, sept éboulements importants sont déjà recensés.

Parmi la quinzaine "d’éboulements en masse" qui ont marqué l’histoire de la route du littoral, trois sont restés dans la mémoire. En mars 1961, le chantier de la première route du littoral à deux voies est en cours. Des fissures sont relevées à hauteur du tunnel qui vient d’être creusé à hauteur du cap Bernard. Le 6 mars, 270 mètres de l’ouvrage s’effondrent en mer. À titre préventif, le 10 juillet 1961, 500000 m3 de terre et de rochers sont abattus à la dynamite.

Le dimanche 22 juin 1980, entre 6h15 et 6h30, près de 20000m3 de roche s’abattent au kilomètre 2, "les potences" d'aujourd'hui, faisant trois victimes. Le 24 mars 2006, minée par les fortes pluies de Diwa, la falaise cède au niveau du PK 11.9. Un pan entier s’affaisse, en trois fois, de 5h10 à 5h30, depuis son sommet à une centaine de mètres de haut et sur quelque 80 mètres de large. 30000m3 de roche envahissent les deux fois deux voies, formant un monticule de vingt mètres de haut. Trois victimes sont à déplorer.

28 JOURS DE FERMETURE TOTALE APRÈS MARS 2006

De sa mise en service en 1976 à 2011, malgré d'importants travaux de sécurisation de la falaise (filets, déflecteurs, gabions, fosses), 22 usagers ont perdu la vie par les éboulements (s'y ajoutent 99 tués par accident de circulation sans lien direct avec la falaise). Le nombre de jours de basculement de la circulation sur un seul côté des voies a été, de 1996 à 2010, de 69 jours par an.

Le nombre de jours de fermeture complète de la route a été en moyenne, sur cette même période, de 7 jours par an. Une vingtaine d'épisodes de chutes de blocs ont obstrué totalement la route, dont deux éboulements majeurs (juin 1980 et mars 2006), le dernier ayant conduit à fermer la route pendant 28 jours. Ces chiffres annuels ont cependant été inférieurs à partir de 2009 en raison de la réalisation (et de l'achèvement) du programme de travaux de sécurisation de la falaise (pose de filets en particulier) avec la mise en place de nouveaux seuils de pluviométrie, 24 heures de basculement à partir de 15 mm, porté depuis à 30 mm, et 48 heures audelà de 50 mm.

Le nombre de jours de basculement était ainsi en 2009 et 2010 respectivement de 49 et de 26, et le nombre de jours de fermeture complète respectivement de 5 et de 1, 18 jours de basculement en 2013, 12 en 2014, 24 en 2015, 60 jours de basculement en 2016, 20 pour la pluie, 40 pour cause d'éboulis et 6,5 jours de fermeture complète, cinq à cause d'éboulis et 1,5 pour des opérations de nettoyage. L'an dernier la route du littoral a été entièrement interdite à la circulation pendant 2,5 jours pour une opération de purge et basculée 18 jours à cause de la pluie et 7,5 jours pour cause d'éboulis.

Alain Dupuis

Source de cet article : https://www.clicanoo.re/Societe/Article/2018/01/11/Jusqua-28-jours-consecutifs-de-fermeture-totale_509398

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires