Breaking News

Réunion. Roland Garros au Panthéon pour réhabiliter la Grande Guerre

23 Jan 2018
1327 fois

Saint-Denis. Mardi 23 Janvier 2018. Clicanoo/CCN. Les porteurs du projet se donnent jusqu’à la fin de cette année pour faire entrer, en ce temple laïc et républicain, le célèbre aviateur réunionnais, demi-dieu des airs et as de la Grande Guerre. Ces derniers temps ils mitraillent les plus hauts dignitaires de l’État de leurs plaidoyers fervents.

Cela fait maintenant 2 ans qu’une frange de militants culturels, amoureux de l’histoire de l’île, ardents défenseurs du patrimoine et républicains convaincus, travaille à cette ambition originale, gaie, étourdissante, utopique même disent certains. Une ambition qui épouse une double courbe mémorielle : celle du centenaire de la fin (le 11 novembre 1918) de ce tourbillon de feu et de sang dont fut également victime Roland Garros le 5 octobre 1918, foudroyé en plein ciel de combat et de gloire. En 2 ans, les uns et les autres n’ont pas perdu de temps, multipliant les opérations destinées à sensibiliser le public, à marquer les esprits, interpellant parlementaires et autres élus de l’île. "Chacun d’eux à son niveau nous accompagne. Le Département et la Région ont porté une motion en assemblée plénière. Il faut un pilote dans l’avion et ce pilote ne peut être que la Région. Elle s’est engagée. Son engagement est légitime et naturel," commente Mario Serviable, membre de l’Association Régions Sud Terres Créoles.

Depuis qu’il a mis cette initiative sur orbite, Mario Serviable, sait pertinemment combien elle exige autant de persévérance que de patience attentive. Homme à l’esprit de conquête, il occupe le terrain, déploie ses raisonnements comme des régiments, drainant dans son sillage nombre de bonnes volontés. Depuis quelques mois, l’association "Roland-Garros-au-Panthéon-2018" multiplie les courriers à destination des élus œuvrant dans les plus hautes sphères républicaines. La lettre est systématiquement accompagnée d’un ouvrage retraçant la vie de l’un des plus célèbres enfants de La Réunion. À chaque fois, Madeleine Gaze (la présidente de l’association) leur implore de faire "un geste fort pour les combattants de la Grande Guerre, jusque-là absents au Panthéon."

"Redonner force et vigueur au rêve européen"

Brigitte Macron ne fait pas partie des personnalités mandatées par le peuple, mais elle aussi a eu droit à sa missive. "La portée symbolique de l’entrée de Garros au Panthéon est de redonner force et vigueur au rêve européen, auquel Monsieur le Président de la République semble sensible : rallumer les mêmes étoiles dans les ciels de Milan, de Madrid, de Berlin et de Paris pour un voyage d’aviateur" plaide Madeleine Gaze. L’épouse du président de la République s’est empressée de transmettre le message à Françoise Nyssen, ministre de la Culture. Celle-ci, selon Loïc Turpin (son chef de cabinet) fort attentive à la correspondance, a bien pris note de la proposition et n’a pas manqué de faire suivre pour un examen attentif aux services concernés de la Direction générale des Patrimoines. "Les hommages solennels aux hommes et femmes de notre histoire sont des moments exceptionnels et par conséquent peu fréquents. Il est cependant particulièrement utile de disposer ainsi de suggestions de nos concitoyens" écrit l’émissaire de la ministre. À Anne Hidalgo, la pugnace présidente, confie son espoir d’un soutien sans faille à cette "panthéonisation" à l’heure où Paris s’apprête à célébrer le centenaire de la mort de "celui qui sera, pour l’éternité des hommes, le pionnier de l’aviation civile et militaire et premier homme à avoir relié deux continents par la voie des airs." Anne Hidalgo, en réponse à celle qu’elle appelle "chère Madeleine Gaze", assure "avoir parcouru avec beaucoup d’intérêt ces pages qui retracent la vie de Roland Garros, figure de légende et personnalité d’exception."

Annick Girardin (ministre de l’Outre-mer) et Emmanuel Macron (N° 1 de la République) n’échapperont pas à cette campagne de sensibilisation. Au Président de la République, Madeleine Gaze rappellera combien "il faut que la France partage toutes ses mémoires et ses géographies". Elle lui dira aussi que "l’oubli n’est pas une vertu de la République." À chaque fois les paroles sont simples, réfléchies, pleines de bon sens, de finesse aussi. "Faire entrer Roland Garros au Panthéon c’est participer à la construction européenne, chère à notre Président et pour laquelle s’est battu notre intrépide compatriote, puisque l’Europe a été institué pour éviter la guerre," souligne Mario Serviable. Aujourd’hui les associations mobilisées ont le sentiment d’avoir donné le meilleur d’elles-mêmes. "Tout ce que le monde associatif pouvait faire, il l’a fait" martèle Jean-Bernard Grondin, président de "A-3-A", précieux maillon de cette chaîne citoyenne. Et Madeleine Gaze de conclure en ces termes : "Que le projet aboutisse ou pas, nous aurons contribué à faire connaître un homme, icône de la Grande Guerre, fierté créole, héros national consacré aussi bien par ses compatriotes que par les deux Amériques. Dans tous les cas de figure, nous aurons vécu une belle aventure. Nous aurons perdu une bataille mais pas la guerre." Elle-même et ses pairs seront toujours de tous les combats républicains, avec pudique dignité et juste mesure.

Alain Junot

Source de cet article : https://www.clicanoo.re/Roland-Garros-au-Pantheon/Societe/Article/2018/01/22/Roland-Garros-au-Pantheon-pour-rehabiliter-la

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires