Breaking News

La Reunion. [Pierrot Dupuy] Non, l'application "Stop Covid" ne nous fera pas basculer dans une dictature

20 Avr 2020
2263 fois

Saint-Denis. Lundi 20 avril 2020. CCN/Zinfos974. J'avoue ne pas comprendre tous ceux qui, depuis quelques jours, poussent des cris d'orfraie contre le gouvernement au motif que "nous sommes dans une dictature" parce-que le gouvernement envisagerait de nous espionner via une application liée à la lutte contre le coronavirus.

Cette application appelée "Stop Covid" permettra d’identifier immédiatement les personnes risquant d’être infectées avant même qu’elles ne présentent des symptômes du Covid-19. Installée sur un smartphone et utilisant la technologie sans fil Bluetooth, elle sera capable de détecter si un autre téléphone mobile équipé de cette même application se trouve à proximité immédiate. Elle enregistrera leurs interactions sociales et les avertira si leur propriétaire a été en contact avec une personne malade du Covid-19, ou préviendra ceux qu’il a côtoyés s’il est lui-mêmes infecté.

D'autres pays comme la Corée du sud, la Pologne ou encore Israël, luttent efficacement contre l'épidémie grâce à des applications de ce type. La Chine également, mais c'est moins un exemple en terme de démocratie et de respect des Droits de l'Homme...

Cet outil sera utilisé uniquement sur la base du volontariat et seulement pendant l'épidémie de Covid-19, a assuré le gouvernement."Personne ne pourra retracer qui a été infecté, ni qui a infecté qui", a de son côté martelé Cédric O, le secrétaire d'État chargé du Numérique.

L'application ne pourra pas géolocaliser les citoyens sur le modèle coréen. Ni demander aux Français de se prendre quotidiennement en selfie pour vérifier la bonne application du confinement, comme c'est le cas en Pologne.

Malgré tout, rien n'y fait. Il y a toujours des adeptes de la théorie du complot pour hurler sur les réseaux sociaux que le grand méchant loup (entendez le gouvernement) va se servir de cette application pour nous siphonner toutes nos données.

Bizarrement, les mêmes continuent à se servir de leurs smartphones, et ne disent rien au siphonnage de leurs données par Google, Apple, Facebook et autres multinationales américaines qui vont les revendre dans leur dos.

Mais là, pour une application susceptible d'enrayer une épidémie, ils polluent les réseaux sociaux avec leurs polémiques à deux balles.

Heureusement qu'ils ne sont qu'une minorité. Selon un sondage publié le 31 mars dernier, une nette majorité de Français seraient favorables à l’utilisation d’une telle application

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires