Breaking News

Bannière les iles de Guadeloupe

Réunion. Poursuite de la grève à Air Austral

04 Jan 2017
1809 fois

Saint-Denis. Mercredi 04 Janvier 2017. TMG/CCN. Au second jour de grève à Air Austral, la direction a reçu une délégation de grévistes hier en fin d’après-midi. Les discussions se sont prolongées dans la nuit sans qu’un accord ne soit trouvé. Les dirigeants continuent d’affréter des avions de compagnies étrangères pour assurer les vols malgré la grève. Cette intransigeance coûte près de 800.000 euros par jour. Cette fuite en avant de la direction va-t-elle mettre en péril Air Austral, compagnie réunionnaise de plusieurs centaines de salariés ? Le mouvement pourrait s’étendre à d’autres catégories de personnels, tellement le malaise social est profond à Air Austral.

Sur le piquet de grève installé devant le siège d’Air Austral depuis lundi, l’ambiance était hier chaleureuse. C’était le second jour du mouvement lancé à l’appel de l’UNSA, une grève qui vise à débloquer la situation concernant l’embauche de 35 travailleurs en contrat saisonnier depuis des années, et l’amélioration des conditions de travail sur la ligne de Mayotte. Les grévistes ont concocté un programme musical qui anime la zone aéroportuaire, ponctué de mot d’ordre revendicatifs. Des appels à la démission de Marie-Joseph Malé, PDG d’Air Austral, ont d’ailleurs été lancés, accompagnés d’appels à la négociation.

Le mouvement des personnels navigants commerciaux a commencé lundi matin. Il pourrait s’étendre dès aujourd’hui à d’autres catégories. En effet, les représentants du personnel au sol ont rencontré hier après-midi la direction. La CFDT a présenté une liste de revendications. La décision de rejoindre le mouvement pourrait être prise.

Quant aux personnels navigants commerciaux, il a fallu attendre mardi en fin d’après-midi pour qu’une délégation de travailleurs soit reçue par les dirigeants de la compagnie. La rencontre a débouché sur une poursuite de la grève. La position défendue par le PDG Marie-Joseph Malé est très claire : l’accord de sortie de conflit ne doit rien coûter à la compagnie. Cela signifie que ce qui pourrait être arraché sera payé d’une manière ou d’une autre par le personnel. C’est ce qui a été dit en substance dans un courrier adressé aux personnels navigants commerciaux de la compagnie, et diffusée hier dans la presse par la direction d’Air Austral.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires