Breaking News

Champagne pour tout le monde ?

29 Déc 2017
1239 fois

Quand on fait le total de la consommation de champagne pour la Guadeloupe et pour la Martinique on dépasse très largement le chiffre de 2.8millions de  bouteilles. En chiffre d’affaires ça représente près de 40 millions d’euros. !

J’avoue que j’en ai plus que honte Des iles qui ensemble font moins d’un million d’’habitants dépassent très largement en consommation, des pays tels que le Brésil (563.000 bouteilles), Israël (9600 btl ) la Chine (1.300.000 btl) Le Mexique (1.500 .000) etc...

j’ai entendu l’autre soir sur une Radio Commerciale Internationale, qui promotionne le champagne à longueur d’émission ,un journaliste décliner sans la moindre retenue et avec la complaisance habituelle, ces chiffres incroyables pour une île  de 440.000 habitants ! Nous en sommes là en cette fin d’année 2017.

Bien sur les milliers de champagnophiles, ceux qui de mariages en baptêmes ou autres midi minuit, font péter du champagne ne manqueront pas de s’étonner qu’on puisse s’étonner de ces chiffres.

En fait ces données chiffrées  révèlent le niveau très élevé de pénétration et quasiment irréversible, de cette boisson francaise dans nos pays.

Ces chiffres impitoyables montrent aussi, que nous buvons jusqu'à plus soif, jusqu’au gavage, ce que la France décide de déverser chez nous..

Mais attention aucun gouvernement français même le plus colonialiste n’a jamais prôné la consommation excessive du champagne par  une ordonnance royale ou  par un  décret ministériel. Si Martiniquais et Guadeloupéens hyper consomment  cette boisson française, c’est qu’ils l’ont librement choisi, inconscients  qu'ils sont des conséquences sociales ou économiques...

Le problème c’est que ce niveau  excessif  de consommation est devenu un vrai problème de société qui interpelle

Pourquoi Guadeloupéens et Martiniquais ont ils autant de rage à vouloir se shooter au  champagne ? un besoin d’identification à l’autre ?  la qualité supérieure de cette boisson ? son goût  français ? l’imitation ? le goût  du luxe ? qui peut nous  dire ?

 Un jour sans doute un sociologue avisé répondra à  ces questions.. mais en attendant soyons modérés  et positifs : les importateurs de la boisson favorite des martiniquais  et des guadeloupéens  ont un peu de souci à se faire car curieusement depuis un an la consommation  est à la baisse. .incroyable !!

 Oh !là rien de catastrophique pour nos  champagno-importateurs  moins de 9% pour la Guadeloupe  moins  11 % pour la Martinique.

Quand  la pub reprendra sur la Radio Champagne   internationale et la conso remontera comme.. avant à coup sur !

Mais ce n’est pas là le plus  grave, car une autre consommation excessive d'un produit étranger fait  autant de dégâts et de ravages  en Guadeloupe et à la Martinique  : Le chlordécone

. C'est  bien pire que le champagne  car le chlordécone, nous l’avons  consommé des années durant, sans modération !  résultat ; les cancers prostatiques ont augmenté chez nous, nos enfants connaissent des malformations, nos hommes  risquent d'être stériles  bref  plus de 15 ans  après  la révélation de cet empoisonnement massif et quasi  volontaire de la part des importateurs  les choses vont au plus mal dans nos pays

Nos deux iles  souffrent toutes les deux des mêmes maux.. On n’en voit pas les remèdes, car sur ces questions, nos politiques n’ont guère de  réponses.

Pour  le  champagne, le politique amateur de bonne cuvée sourit béatement en avalant une gorgée de Ruinart en disant : Mais qu’est ce qu’ils vont  encore chercher ces  journalistes? alors on devrait avoir mauvaise conscience en dégustant un verre  de NOTRE champagne national ?   C’est du grand n’importe quoi !!! »

Et sur  le chlordecone, hormis Durimel et les «verts » il n’y a jamais eu le moindre vent de  révolte de nos politiques... La passivité est le mot d'ordre.  ils se taisent  et on laisse mourir le peuple !

Mais comme un malheur n’arrive jamais seul, il suffit de regarder  dans les rues toutes ces jeunes femmes et hommes  obèses dans pour comprendre que le diabète et  ses corollaires sont  aussi en  grande progression .Le taux de sucre a -t il été vraiment réduit dans les s  yaourts  et autres ? bonne question : qui peut répondre ?

En dépit  toutes  ces catastrophes ajoutées à celle du CHU, de la gestion de l’après- cyclone , au problème de  l’eau  ,Allez  on ferme les yeux on rêve d’une autre Guadeloupe ,pour 2018 : On ne peut que rêver. car la réalité  est vraiment trop dure ,même après votre dernier verre de champ !

Évaluer cet élément
(3 Votes)
Danik I. Zandwonis

Directeur de rédaction de CCN et fondateur du site.

@ : danik@mediacreole.com

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires