Breaking News

Le pouvoir de l’eau

03 Fév 2018
1512 fois

Après la seconde grande messe de la semaine dernière réunissant  une fois  d e plus tous  les organismes  concernés par la problématique de  l’eau, Josette Borel- Lincertin, (JBL) faisant preuve  d’un réalisme et d’une lucidité à toute épreuve, a froidement annoncé que les « tours d’eau  pourront cesser dans  au moins 2 ans ». Il faut par là,  comprendre que la question de  l’eau  est  encore loin d’être résolue.

Pourquoi ?

Car  bien loin des contingencestechniques, du problèmedes réseaux, de laqualité de l’eau etc... se  pose toujours la question de la gouvernance.

C’est là  tout  le nœud de  l’affaire, car  en dépit  de  toutes ces grandes réunions  les choses sont  toujours en l’état.  Car dans le fond, l’eau est  içi un réel pouvoir économique.
LMC n’a  t -elle pas dit que  le lourd  déficit de la CASBT serait  en grande  partie le résultat des impayés du SIAEG ? Comprendre par là, que le  revenu généré   par  l’eau est pour les collectivités, une sorte de « trésor » de guerre, qu’il faut précieusement  préserver.

S’il faut une  structure unique  pour « gérer » l’eau, cela  sous  entend  aussi, que le futur « grand patron » de   cette  structure  unique aura un pouvoir sans limites .

Oncomprend mieux alors toutes les empoignades et désaccords sur cette question

Pour la (re)mise en état des réseaux et l’assainissement les chiffres varient  de 6OO a 95O millions d’euros, aucune  collectivité guadeloupéenne  n’est en mesure toute seule de mettre cet argent sur la table. D’ou la nécessité de  faire intervenir l’état, c’était  d’ailleurs le sens du voyage de  Chalus a l’Elysée. A t il  vraiment réussi à convaincre Macron ?  verra  t- on les 400 millions annoncés ?

La question demeure pour l’heure sans réponse.  Car L’état français de son côté n’a pas encore pris de décision sur son intervention financière et sur le  montant réel tout dépendra du rapport de la mission des experts qui sera dépêchée en Guadeloupe.

Entre temps  à cause  de  pression des « komité dlo » ; les élus  ont fait un premier geste, ils ont accepté de se voir  de se parler. Et même de prendre quelques   mesures , c’est une bonne chose,  mais on  le sait  grâce à JBL  que rien n’est vraiment réglé

Question :

Que va-t-il se  passer pendant  les jours prochains ?

Les guadeloupéens exaspérés,  et qui manquent toujours d’eau vont ils attendre deux ans que les coupures et les tours  d’eau cessent ?

Pas  sur, la révolte gronde déjà. il faut s’attendre à une nouvelle montée en pression : Harry Durimel s’est mis en mouvement sur le front judicaire.

Mais  souvenons nous qu’en 2009, LKP   avait  correctement posé la question de  l’eau, à l’époque tout le monde s’était  accordé sur sa résolution.
9 ans après. Rien .

Faudra - il un nouveau LKP pour que l’eau coule dans nos robinets ?

Que dit Elie Domota ?

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Danik I. Zandwonis

Directeur de rédaction de CCN et fondateur du site.

@ : danik@mediacreole.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires