Breaking News

Au secours les Guadeloupéens sont déjà en train de disparaître !

21 Fév 2018
1783 fois

On ne rigole plus ! Parce que c’est vrai les études et projections de l’INSEE le confirment Au cours de la prochaine décennie (2030), il ne restera plus que 372.000 guadeloupéens. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, environ 54% de cette population aura plus de 65 ans. En clair la Guadeloupe se dépeuple et vieillit à la vitesse V. S’il faut ajouter à cela les décès causée par les maladies récurrentes (cancer, AVC), l’avenir se fait plutôt sombre pour notre beau pays.

 

En fait nous ne sommes qu en 2018, et ils sont très rares les guadeloupéens qui se préoccupent vraiment de ces questions, on a comme le sentiment que notre peuple est déjà totalement anesthésié et que l’avenir de son île natale ne le concerne pas… Alor que s certains indicateurs démontrent à l’envie que le pays fout le camp. Quand on vieillit et qu’on est retraité, on préfère passer le temps qui reste à voyager ; et vous l’avez noté la Guadeloupe est depuis quelques années le number one pour la croisière. Qui s en étonne ?

 

Autre signe qui n’est plus avant coureur, mais révélateur de la baisse démographique et du vieillissement de la population, les guadeloupéennes enfantent de moins en moins. Le chiffre officiel est 1,8 enfant par femme, il est donc très loin et bien fini le temps des familles nombreuses de 10 enfants ou plus.

 

Ce vieillissement de notre population est aussi politiquement très visible : Mme Lucette Michaux Chevry qui est présidente de la CASBT : 89 ans ; la présidente du conseil général Mme Josette Borel Lincertin : 77 ans ; Gabrielle Louis Carabin qui a été député : 72 ans, Mme Marlène Miraculeux Bourgeois , maire de capesterre de Marie Galante 74ans, le maire de Gourbeyre Luc Adémar 72 ans .. l’exception confirmant la régle c’est le président de Région Ary Chalus qui n’a que 57 ans ! ( Alfred Marie Jeanne le Président de la Collectivité Territoriale de de Martinique a déjà 82 ans et son collègue Claude lise 77 ans !!) …Du coté des nationalistes, ce n’est pas mieux : les plus âgés sont partis : Jean Barfleur, Eric Edinval, les Frères Rodes, les Frères Rupaire ( Sony et Georges) mais ceux qui sont encore vivants ne sont plus en très grande forme .

 

Il en est de même pour le dernier carré des militants historiques du PCG… Si on prend le temps de jeter un œil sur les écrivains et auteurs qui ont marqué les décennies précédentes : Maryse Condé, Simone Schwartz Bart, ou Ernest Pépin… ils ont tous dépassé la barre de la soixantaine…

 

Donc notre pays dans sa grande majorité est atteint par la limite d’age. Il faudra désormais en prendre conscience et vivre avec.

 

Quand au plan politique on se projette sur la prochaine décennie en 2030, notre personnel politique devra nécessairement être rajeuni. Mais d’où viendront ces jeunes élus ? une grande partie de ce qui reste de notre jeunesse fout le camp à l’étranger, chassée par un chômage qui touche depuis des années plus de 53% des moins de 25 ans.. Ah ! oui, j’oubliais, à la suite de son procès Cédric Cornet l’ex conseiller régional accusé « d’atteinte sexuelle sur un mineure » a affirmé urbi et orbi qu’il serait le prochain président de région, !! en 2030 il n’aura même pas l’âge de Chalus : Wow ! Notre pays est donc foutu !

 

En réalité la situation est très grave, la Guadeloupe est entrain de devenir l’ile aux EPHAD, car les experts de l’INSEE, pas très optimistes sur l’avenir , affirment que la tendance ne pourra pas s’inverser le dépeuplement va s’accentuer en même temps que le vieillissement :

 

 

 

Citations extraites d’une étude d e l’INSEE : » À l'horizon 2030, la Guadeloupe compterait 372 000 habitants, soit une baisse de 8 % par rapport à 2013… seules les régions Guadeloupe et Martinique perdraient des habitants. Concernant la Martinique, la décroissance démographique serait plus prononcée que celle de la Guadeloupe puisqu'elle atteindrait une baisse de 12 % sur la période 2013-2030. Seule la Guyane afficherait un dynamisme démographique avec un gain de près de 30 % sur la période. ( ) …( ) En 2013, on compte près de deux naissances pour un décès. En 2030, le nombre de naissances compenserait à peine le nombre de décès. Outre le recul du taux de fécondité guadeloupéen observé depuis plusieurs années, le départ des jeunes et de couples de jeunes actifs hors de la région abaisse de façon mécanique le nombre de femmes en âge de procréer. Cette situation devrait se poursuivre dans les années à venir. Parallèlement, au vu du vieillissement de la population, le nombre de décès augmentera »

 

C’est cela notre réalité, il faudra s’en accommoder. Nos politiques n’ont rien vu venir , ils ont géré le quotidien sans prévision aucune.. la question d’un véritable changement radical de notre statut colonial n’a jamais été vraiment abordé dans les collectivité majeures . Nous sommes plus que jamais à la merci du pouvoir colonial francais, il pourra continuer à nous imposer sa politique néfaste, car il sait qu’il n’y aura plus de jeunes pour descendre dans les rues…

 

Franchement vous croyez qu’en 2030 quand Elie Domota aura plus de 60 ans qu’il aura envie d’aller bloquer le pont de la Gabarre ?

Évaluer cet élément
(3 Votes)
Danik I. Zandwonis

Directeur de rédaction de CCN et fondateur du site.

@ : danik@mediacreole.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires