Breaking News

#Mathiasin VS #Le Gouverneur : France Antilles comme avant ou pire ?

27 Oct 2019
1767 fois

1/ Ca y est le Premier Ministre français s’en est allé. Ceux hélas qui espéraient un miracle lors de son passage ou de son discours en sont pour leurs frais. Cependant au niveau International et singulièrement Caribéen, la Région du Président Chalus a pris là une belle initiative. Il faut le souligner, au plan diplomatique, notre pays a été à la hauteur. Mais bien entendu, c’est la puissance coloniale qui va assurer le service après-vente, car la Région Guadeloupe n’a pas d’entrée à l’ONU. En parlant d’entrée, Le président Chalus (mais aussi Dominique Théophile), ont dû connaître et subir la honte de leur vie politique : En effet, ils se sont faits « malproprement » refouler à la porte du WTC, par les vigiles du Premier Ministre francais !! Chalus a eu beau dire et répéter, qu’il était le PCR, organisateur du Sommet anti-sargasses, sé boug a minis-la pa tann mach !)

 


2/ Je signale en passant, que lorsque Ary Chalus, Marie-Luce Penchard, Georges Brédent se rendent à la Barbade, à Antigua, Cuba, Trinidad ou à Ste Lucie, ils sont toujours accueillis et traités au même titre que les chefs d’état et ministres de ces pays ! J’ai aussi vu au cours de ce sommet que les personnalités étrangères de la Caraïbe présentes en Guadeloupe, n’ont bénéficié d’aucune attention particulière. Les manblos français, n’ont assuré -et avec un zèle incroyable - que la sécurité de leur Premier Ministre !

3/ Au plan purement financier et comptable le PM français n’a pas fait de déclaration spectaculaire : i pa té vin pou sa ! la Région, le Conseil Général et les collectivités communales qui ont dépensé depuis 2011, des sommes astronomiques pour « déblayer » l’échouage des sargasses, ne seront donc pas remboursées. Tout au plus Le PM français a annoncé qu’une somme de 500.000 euros sera allouée ! c’est peu, très peu !

En réalité l’état français ne considère toujours pas les sargasses comme une catastrophe naturelle. Le ramassage des algues brunes est traité au même titre que les ordures ménagères ! ce n’est donc pas une compétence de l’état français ! Le sénateur Dominique Théophile qui a été très actif sur la question de la tenue de ce sommet international, a encore du boulot. Il en est de même pour les députés tels que O. Serva J. Bénin, ou H. Vainqueur et M. Mathiasin, présents à l’assemblée nationale française, mais pourront-ils faire mieux ?

4/ L’affaire Mathiasin/Radars-Tourelles/Le Gouverneur/France-Antilles. Depuis des semaines, deux infos, qui en apparence ne sont pas liées, font le buzz et la Une de l’actu des réseaux sociaux.

a) D’un côté le quotidien colonial France-Antilles a annoncé sa mort prochaine. Et pour essayer de sauver pour quelques temps encore un journal qui ne répond plus aux attentes d’un lectorat qui l’a abandonné, on fait des prières !

b) D’un autre côté, le néo Gouverneur présent dans notre pays a décidé, pour lutter contre l’accidentologie, et faire payer les chauffards, d’installer une centaine de radars-tourelles.

Je ne reviendrai sur la pétition citoyenne les 15000 signatures des guadeloupéens qui contestent cette décision.

A la fin de la semaine dernière le député Max Mathiasin qui a décidé de s’emparer cette problématique, a fait une courageuse démarche auprès du cabinet du ministre français de de l’intérieur. Osito i diri, osito kolonbo !

Mathiasin, depuis Paris, et sans attendre, a publié un communiqué indiquant qu’il avait obtenu « la suspension du déploiement des radars-tourelles ». Sa « victoire » (était-ce vraiment une ?) a été de très courte durée. Car le Néo Gouverneur, se sentant déjugé a réagi en appelant son ministre. Il a obtenu que le député Mathiasin passe pour un rigolo, voire un menteur.

Le pire dans cette affaire c’est le rôle du quotidien France-Antilles. Sous l’impulsion, la dictée, du Néo Gouverneur l’ordre a été donné à la rédactrice en chef de FA de faire la Une sur un démenti formel du communiqué de Mathiasin.

Carole Bablin, la rédactrice de FA que nous avons contacté, nous a confirmé que la source fiable et principale concernant les radars-tourelles était le cabinet du ministère de l’intérieur. Exit donc Max Mathiasin, qui est depuis dépité ! FA qui aurait pu garder une certaine « neutralité » dans cette affaire a re-fait un grand bond en arrière, Il est redevenu ce qu’il a toujours été la « voix de son maitre ».

A ce stade il faut se poser la question : faut-il que nos élus, que les guadeloupéens, les lecteurs se mobilisent encore pour tenter de « sauver » ce type de journal ?

Oui ! il nous faut absolument un quotidien d’information en Guadeloupe, mais surement pas celui-là !

PS. Qui sait si après les radars-tourelles, Éric Coriolan ne va pas lancer une nouvelle pétition, mais cette fois pour La création d’un vrai quotidien guadeloupéen d’infos…

Évaluer cet élément
(23 Votes)
Danik I. Zandwonis

Directeur de rédaction de CCN et fondateur du site.

@ : danik@mediacreole.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires