Breaking News

La bataille des Régionales a commencé…

21 Mai 2015
770 fois

Une fois l’inauguration en grandes pompes du Mémorial Acte achevée et réussie, la vie politique reprend son cours normal. On aura toutefois noté l’absence remarquée de Lucette Michaux Chevry  et Marie-Luce Penchard  durant la visite du président Hollande. Il en était de même pour Jacques Gillot  et Ary Chalus  à Darboussier pour le MACTe le dimanche matin.  On peut donc penser d’ores et déjà que se font jour des positionnements stratégiques qu’on peut qualifier de psychorigides,  en vue des prochaines élections. Les régionales n’auront lieu qu’’en décembre 2015 mais avec de formidables enjeux,  elles font déjà l’objet de toutes les attentions. Il s’agit bien pour chacun de se positionner. C’est le jeu politique, tout en se gardant de ne  pas commettre de fautes tactiques irréparables. C’est dire que même un fait  concernant la mémoire de tout un peuple,  aussi fondateur, aussi prestigieux avec des symboliques s’inscrivant dans le passé mais s’ouvrant au futur, tel que l’inauguration du  Mémorial Acte, est vite supplanté dans certains esprits par d’autres challenges.

Les élections régionales  de 2015 auront lieu les 6 et 13 décembre 2015 afin d’élire les 14 conseils régionaux de l’Hexagone et  d’outre-mer ainsi que l’Assemblée de Corse, l’Assemblée de Guyane et l’Assemblée de Martinique pour un mandat de six ans. (En vertu d’une loi de 2011, les conseils régionaux et généraux de Guyane et Martinique seront remplacés à l’occasion des élections régionales de 2015 par une collectivité territoriale unique dans chacun de ces territoires). Ceci dit, les élections dans l’Hexagone, seront  les premières dans le cadre des régions redécoupées. Ces  élections régionales auront lieu au suffrage universel direct et au scrutin proportionnel de liste à deux tours avec prime majoritaire

Dans une élection, il s’agit de partir à temps ! Déjà alors qu’il était encore au gouvernement, Victorin Lurel  s’était confié  sur  son avenir politique sur Guadeloupe 1ere  Il sera “candidat à la candidature” aux régionales de 2015 en Guadeloupe”.  Le moins que l’on puisse dire, est que nos politiques ont lu la fable de la Fontaine, ”Le lièvre et la tortue”.  Ne voilà-t-il pas en effet, que l’on voit fleurir dans les différentes communes de Guadeloupe des comités de soutien pour des candidats qui n’ont pourtant pas encore officiellement déclaré leur candidature. Les récentes élections départementales à peine terminées, il n’y en a que pour les clairons des futures régionales.  Il faut dire qu’au-delà du choix moins contesté des  têtes de listes, chaque groupe, chaque leader politique cherche à obtenir une “bonne” place pour lui et pour ses affidés. Quand on connaît la règle implacable  de la parité, certains devront  jouer serré.

Notons que les candidatures qui devront être officiellement déposées au plus tard le quatrième lundi qui précède le jour du scrutin sont pour la plupart sont déjà connues en France. Les têtes de listes et surtout celles qui sont déjà en place, n’entendent laisser aucune tête dépassée. On le voit bien, entre autre,  avec la candidature déterminé du président de l’Assemblée nationale pour la région île de France.  Il faut pour les militants qui n’entendent pas laisser leur part au chien,  tout simplement décourager tous les rivaux potentiels, de l’intérieur,  mais aussi de l’extérieur lors de la constitution des listes.  Un véritable casse-tête pour les états-majors. Fédérer tout le monde, quand il y a plus de candidats  que de place,  ne pas décevoir ses alliés, ce n’est pas si facile.

La bataille des régionales à bel et bien commencé. Pour le PS en Guadeloupe, il n’y aura pas de primaires. Ce sera Victorin Lurel. Côté GUSR, la candidature d’Ary Chalus  est de plus en plus évidente. Le député-maire de Baie-Mahault qui n’a toujours pas digéré la rude campagne menée contre lui par LUREL aux dernières législatives compte bien faire entendre la voix d’une opposition résolue à l’actuel président de Région. Le GUSR espère bien, sinon conquérir la Région, du moins réduire la majorité du PS et de ses alliés et constituer un groupe solide. Jacques Gillot  qui rumine sans doute une revanche, lui aussi, des dernières Départementales, fera tout pour rassembler autour de son parti tout les déçus de LUREL, tous ceux qui ont été ou seront exclus par le PS de la Majorité. Et il y en a dans toutes les communes, de Baillif à Capesterre en passant par Pointe-Noire, Sainte-Rose, Pointe-à-Pitre, le Nord Grande-Terre et Marie-Galante.

A droite, c’est encore la bouteille à encre. Marie-Luce PENCHARD, qui s’était officiellement désistée des Départementales pour se consacrer aux Régionales semble encore hésiter du fait d’un manque de soutien. Il faut dire que la constitution d’un nouveau groupe par Aramis Arbau, le maire de Vieux-Habitants avec Marie-Lucille Breslau , Louis Molinié e Luc Adémar  laisse perplexe quand au rôle joué par Lucette Michaux Chevry  dans cette région. Assistera- t-on à un feuilleton Lepen. Penchard a-t-elle été mise hors jeu par sa mère ? La réponse officielle sera donnée dans quelques semaines. D’autant que les rancœurs sont encore vivaces au sein de la droite entre Laurent Bernier et Chevry mère et fille. C’est peut-être l’occasion pour un jeune loup d’émerger pour redonner vie à cette partie de l’échiquier politique Guadeloupéen.

D’autres listes pourraient également se déclarer notamment du côté des nationalistes. Mais il faut dire que par les temps qui courent, constituer une listes aux Régionales devient de plus en plus difficile lorsque l’on ne dispose pas de moyens financiers, du concours d’un parti organisé, de militants motivés et aussi d’une implantation municipale solide.

C’est un fait. En France, les élections successives, non regroupées comme dans certains pays au même jour et au  même lieu, ne laissent guère souffler les électeurs. Les esprits encore chouboulés  par tant d’ardentes sollicitations n’ont pas le temps de refroidir.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Jean-Claude Rodes

Directeur de la Rédaction du Progrès Social

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires