Breaking News

Danik I. Zandwonis

Danik I. Zandwonis

Directeur de rédaction de CCN et fondateur du site.

@ : danik@mediacreole.com

Pré-édito : Ouf ! la route du rhum - arbre - qui - cachait - la - forêt- des - problèmes - récurrents est enfin terminée ! 6 millions d’euros d’investissements ! Des concerts gratuits tous les soirs, des artisans et exposants au MACTe hyper mécontents. On attendra avec une grande impatience les chiffres du retour sur investissement et surtout l’enquête d'opinion de Qualistat. Mais route du rhum ou pas la vie continue…

Basse-Terre-Capitale. Lundi 19 novembre 2018 CCN. Pascal Danae, auteur, compositeur, musicien multi instrumentiste d’origine guadeloupéenne, a crée il y a quelques temps ‘ « Delgrés » un groupe musical dont le nom symbolique, puisqu’il renvoie à l’histoire de notre pays. La musique de « Delgrés », un blues créole et caribéen avec parfois des accents de funk est d’une grande originalité d’autant que tous les textes sont en « kréyol gwadloupéyen ». Leur 1er CD « mô jôdi » cartonne déjà. Avant le concert unique qui sera donné a l’Archipel ce samedi, Pascal Danaé répondu aux questions de CCN.

Point zéro. « La révocation de Marie Paule Belenus à la direction de la Semsamar n’est pas à l’ordre du jour du CA qui s’est tenu vendredi à Marigot « C’est en ces termes que le président du Conseil d’'Administration de la SEM a conclu un bref entretien qu’il a eu avec un journaliste de RCI. Si Nous citons en premier lieu cette radio ce n’est pas anodin…

Tout a débuté il y a de cela 2 ans. Le 3 avril 2016 Ary Chalus vient tout juste d’être élu président de Région se présente à l’élection de la présidence du conseil de surveillance du port. Scenario catastrophe : le tout nouveau président de Région est battu par Philippe Kalil un socio professionnel !

Faut-il encore ici dire, écrire et répéter que la visite de Macron n’aura été qu’une grosse opération de com’ mal gérée ?

Tout le monde en convient car le Président français n’avait pas-faut-il aussi le souligner, -l’intention de venir chez nous pour résoudre nos problèmes récurrents. C’est peut-être tant mieux. Il a donc laissé la balle au centre.

Car en fait, il appartient à tous ceux qui font partie de la « classe politique » d’assumer courageusement toutes leurs responsabilités. Et c’est là que le bât blesse.

On s’aperçoit, au fil des années, que notre pays semble s’enfoncer de plus en plus dans une sorte de marasme politico-économique - un véritable casse-tête- et que les solutions ne sont guère évidentes pour pouvoir en sortir.

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires