Corine Mence Caster : présidente à vie ?

19 Fév 2015 Camille Chauvet*
5834 fois

La soldate Mencé-Caster Corinne pleure à se fondre les yeux et ne veut pas perdre « son UA » et hurle : « Touche pas à mon UA! Ne touche pas à ma Présidente! » Et s’inquiète des lendemains du 19 février, quand elle apprend qu’un amendement viendrait mettre de l’ordre dans la pagaille organisée au profit de ses amis politiques du Mim et autres écolos.

L'actuelle présidente de l’Université ne fait plus l’unanimité et un administrateur provisoire s’impose; et les affaires en cours doivent passer devant les juges et seront sanctionnés tous ceux qui ont fraudé, y compris ceux qui auraient saucissonné des marchés publics.

Pourquoi hurler que la Présidente est honnête, une femme de combat qui a décidé courageusement de s’attaquer à un dossier de corruption ?

Les juges seraient-ils incompétents ?

Deux rapports de la Cour des Comptes accablants (2001 et 2012), un rapport de l’IGAENR, une information judiciaire pour détournements de fonds publics en bande organisée...contre le CEREGMIA.

Mais au fait qui communique les documents aux auditeurs? La dame Corinne Mencé-Caster ne parle pas des heures complémentaires où ses amis se seraient sucrés royalement.Ne leur donne-t-on pas les pièces de manière orientée?

Comment peut-elle évoquer son honnêteté quand elle attribue un budget à son ami le doyen de la fac des lettres ; un budget manifestement élevé et dans le même temps particulièrement misérable à la fac des Sciences de Guadeloupe quand on sait qu’un étudiant en sciences coûte beaucoup plus cher… (labo, sécurité etc. )

La querelleuse MCC se dit intimidée ! Elle veut mettre « un point d’honneur à renverser un système organisé illicite de préservation d’intérêts privés, principes fondamentaux d’un Etat de droit dans la gestion de l’Université », la pauvre Madame Caster M2C se lamente et crie à l’aide !

En tout cas, c’est sous sa présidence que tout a explosé et notre biquette nationale et monsieur Seguin font tous les couloirs de ministères pour sauver la "courresse". Mais le dossier CEREGMIA, doit être tiré au clair et la vérité éclater au grand jour.
Mencé-Caster ou un autre Président doit mettre de l’ordre dans les écuries des Hauts-de-Madiana et pour tous les observateurs Madame Caster- Mencé élue dans un chassé-croisé de Guadeloupéens utilise l’affaire dite du Ceregmia pour se maintenir en fonction et se faire bien voir de l'opinion publique.

Pourquoi ne veut-elle pas un vote de confiance ?

C’est la question que l’on doit se poser.Au seul ce qui l'intéresse c'est son mandat et son poste.

 

NDLR. Camile Chauvet, historien, journaliste polémiste martiniquais bien connu en Guadeloupe est aussi conseilller régional de la majorité Letchimy.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

1 Commentaire

  • Boule
    Boule vendredi, 27 mars 2015 16:11 Lien vers le commentaire

    Ceux qui ont tué l'UAG sont essentiellement les malfaiteurs tant Guadeloupéens (Arconte en premier lieu) que Martiniquais (les William, St-Cyr..) qui débarquaient en Guyane comme de vrais colonisateurs. Comment expliquer que JAMAIS il n'y eut de Président Guyanais à la tête de l'l'UAG ?

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires