Breaking News

Que les criminels et leurs complices soient punis !

19 Nov 2017
314 fois

Dimanche 19 novembre 2017. CCN. Pawol Lib (Libre Propos) est une nouvelle rubrique de CCN. Notre rédaction propose donc à tous les progressistes qui le souhaitent un espace de communication, une tribune dont le but principal est de porter une contribution au débat d’idées qui fait cruellement défaut dans notre pays. Les points de vue exprimés dans « Pawol Iib » n’engageront pas nécessairement la ligne éditoriale de CCN mais il nous semble indispensable que les intellectuels, la société civile aient la possibilité de pouvoir très librement opiner dans nos colonnes. Cette fois, c’est Robert Sae qui nous a soumis son « libre propos ». Les médias occidentaux ont consacré énormément de temps à répercuter et à analyser la détresse des supporters italiens qui ne verront pas leur équipe de foot participer à la finale de la coupe du monde. Il leur est resté bien peu de temps pour commenter leurs « brèves » rapportant la vente d’esclaves en Libye. Cette disproportion dans « l’information » suffit à elle seule à indiquer  les contours de leur mission et les véritables desseins de ceux dont ils sont les porte-voix : les multinationales et les gouvernements occidentaux.

ventesexclavesVoyez comment a été traitée cette abomination,  la vente aux enchères d’êtres humains au XXI° siècle,  dans un pays  où l’occident à mené une guerre d’agression, aboutissant à l’assassinat du chef d’Etat Mouammar Kadhafi, au prétexte d’aller porter la « démocratie » à la population !

C’est parce qu’ils se savent responsables du chaos qui règne actuellement en Libye*1 que les gouvernements occidentaux sont restés si discrets et que leurs médias  n’ont pratiquement pas relayé les condamnations venant des dirigeants africains *2 

C’est parce qu’ils se savent complices des barbares qui y sévissent*3 qu’ils  ne se mobilisent pas pour que  leur chère CPI fasse diligence. Une enquête sur les organisateurs du trafic d’êtres humains et sur les sociétés qui achètent la main d’œuvre servile ne s’imposent-elles pas ?

Ceux-là même, qui sont si pressés de répercuter les propos de chaque individu qui bave sur les dirigeants de Cuba ou du Venezuela,  si actifs pour exiger  des enquêtes, et imposer des sanctions, ne considèrent pas cette cause là comme une priorité. Pire : les autorités françaises ont déclaré « illégale » une manifestation contre l’esclavage moderne et y a répondu par la répression.

Si, sur toute la planète, les afro-descendants ont ressenti dans leur chair l’ignominie qui a cours en Libye, c’est parce que nos ancêtres ont été victimes de la traite et de la déportation, qu’ils ont été soumis à la barbarie esclavagiste, à toutes sortes de  tortures, et que leurs biens ont été spoliés. C’est aussi parce que nos peuples  subissent aujourd’hui encore les conséquences de cette histoire. Les criminels n’ont pas été punis, les victimes n’ont toujours pas droit à réparation et les rapports de domination n’ont pas disparu.

Mais ce sont tous les humains dignes de ce nom, quelque soit leur ethnie ou leur nationalité, qui devraient s’insurger contre les auteurs et les complices de vente d’esclaves que ce soit en Libye ou ailleurs et, plus largement, contre toute forme de traite d’êtres humains.

Beaucoup reconnaissent aujourd’hui que le sort de la planète se joue avec le changement climatique. Trop peu, hélas,  réalisent que le sort de l’humanité, aussi, se joue avec la remise en cause du droit international par les pays impérialistes. Le fascisme, le terrorisme, le fascisme,  l’arrivée au pouvoir de despotes décomplexés en sont des conséquences directes.

Les pires exactions sont commises contre les peuples, encouragées par la politique de « deux poids deux mesures » menée par la soi-disant « communauté internationale ». Nous pensons, par exemple aux  frères et sœurs  Rohingyas qui subissent massacre, viols et tortures, qui sont chassés de leurs villages incendiés*4.

Nous repensons à ce que disait Che Guevara : « Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre cœur n'importe quelle injustice commise contre n'importe qui, où que ce soit dans le monde. C'est la plus belle qualité d'un révolutionnaire. »  Mais, il ne s’agit pas seulement de compatir, il s’agit surtout de se mobiliser pour mettre fin à l’injustice.

 En l’occurrence, contre l’abomination de la vente d’esclaves en Libye,

 Agissons pour que les criminels et leurs complices soient punis !

 

*1   C’était d’ailleurs l’un des objectifs de leurs interventions militaires  dans la région.

*2 Pourquoi les JT n’ont-ils pas relayé massivement  les déclarations des présidents de Guinée (Alpha Condé), du Niger (Mahamadou Issoufou), du Sénégal (Macky Sall),  du Mali  (Ibrahim Boubacar Keïta), etc.     

*3  L’accord pour empêcher le départ des migrants a conduit à la situation actuelle.

*4 Le régime  militaire Birman responsable des crimes n’est pas trainé devant la CPI et ne subit aucune sanction car, disent les occidentaux, il aurait entamé une transition vers la démocratie » (sic)

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires