Hommage à deux grandes figures de la politique à Morne-à-l'eau et dans le Nord Grande-Terre.

30 Mar 2018 Xavier-Louis Philibert
326 fois

Vendredi 30 mars 2018. CCN. Pawol Lib (Libre Propos) est une nouvelle rubrique de CCN. Notre rédaction propose donc à tous les progressistes qui le souhaitent un espace de communication, une tribune dont le but principal est de porter une contribution au débat d’idées qui fait cruellement défaut dans notre pays. Les points de vue exprimés dans « Pawol Iib » n’engageront pas nécessairement la ligne éditoriale de CCN mais il nous semble indispensable que les intellectuels, la société civile aient la possibilité de pouvoir très librement opiner dans nos colonnes. Cette fois, c’est Xavier-Louis Philibert , expert en communication  politique qui nous a soumis son « libre propos ». 

 Julien Chovino de 1995 à 2005 et Jean-Claude Lombion de 2005 à 2016 ont fait le « job » pour le développement durable de Morne-à-l'eau chacun selon sa méthode de gestion et de gouvernance et dans une complémentarité dans l’action municipale engagée sur le terrain politique.

chovino.png

De 1995 à 2005, Julien Chovino, mort récemment le 25 Février 2018 au Centre Hospitalier de Basse-Terre a été le père fondateur de la stratégie politique payante du rassemblement et de la politique des grands travaux à Morne-à-l'eau tandis que Jean-Claude Lombion a été le père fondateur de la modernité et de la stratégie politique du développement durable dans la commune natale de Gerty Archimède.

Chovino, le 1er Maire communiste de Morne-à-l'eau à partir de 1995 a rassemblé autour de sa personne toutes les forces politiques progressistes disponibles et en activité sur le territoire en commençant par Jean Bardail en passant par Franck Garain pour arriver à feu, Roland Anduse pour venir à bout définitivement du puissant ancien Maire de l’époque, Favrot Davrain.

Maire de Morne-à-l'eau jusqu’en 2005, Julien Chovino s’est lancé dès sa prise de pouvoir dans une politique de grands travaux pour combler les nombreux retards de la commune en matière d’équipements publics en débutant par la réparation de toutes les routes communales défoncées, en reconstruisant le Stade Municipal Pierre Monnerville fermé depuis le passage du cyclone Hugo en 1989, en redonnant à Morne-à-l'eau une Cuisine Centrale digne de ce nom et son Presbytère à la grande satisfaction de la communauté religieuse mornalienne, en réalisant de gros travaux dans les écoles maternelles, primaires et élémentaires pour le bien-être de toute la communauté éducative de la Ville, en assurant la réhabilitation de la Place Gerty Archimède, en donnant des droits nouveaux au personnel communal en améliorant la situation financière des agents de la collectivité et en entreprenant sur tout le territoire communal des actions en faveur de la propreté de la cité, le fleurissement et l’embellissement des espaces publics communaux.

Président de l’Association des Maires de la Guadeloupe (AMG), Julien Chovino sera à l’origine de la signature de l’accord-cadre dans la fonction publique territoriale avec l’UTC-UGTG pour arrêter le blocage de toutes les mairies de l’île subissant à l’époque la grève des agents communaux à l’appel de ce syndicat majoritaire dans les collectivités communales.

Jean-Claude Lombion, ancien Secrétaire Général de l’Union de la Jeunesse Communiste de la Guadeloupe (UJCG) et ancien membre du Secrétariat, du Comité Central, du Bureau Politique et responsable des relations extérieures du Parti Communiste Guadeloupéen (PCG) va dès 1978 conduire une importante délégation guadeloupéenne au 11ème Festival Mondial de la Jeunesse et des Etudiants à CUBA pour ouvrir la porte de toutes les universités cubaines à de nombreux étudiants guadeloupéens.

lombion.png

 

Elu Maire de Morne-à-l'eau par le Conseil Municipal en 2005 suite à la démission de Julien Chovino de la fonction de Maire pour des raisons de maladie, Jean-Claude LOMBION de 2005 à 2008 va terminer en beauté la deuxième mandature de Chovino.

C’est lui qui aura le privilège d’inaugurer la Place Gerty Archimède après les travaux de réhabilitation entrepris par l’ancien exécutif municipal.

Lombion va doter la Police Municipale de nouveaux locaux au cœur de la Ville et en face de la Place Gerty Archimède pour mieux combattre l’insécurité et les incivilités en plein centre de Morne-à-l'eau.

IL va continuer à améliorer les conditions de travail des agents municipaux avec le port d’uniformes pour tous les personnels techniques intervenant sur la voie publique et qui disposeront également de véhicules communaux neufs et adaptés pour la rapidité des interventions sur le terrain.

Avec Jean-Claude Lombion, la fête du personnel communal deviendra une priorité municipale en début d’année pour remercier les agents de la Ville publiquement et souhaiter à ceux-ci tous ses bons vœux de « Bonne Année » pour le nouvel an.

IL profitera du protocole de chaque Fête Patronale et de celui de chaque Fête de Quartier pour valoriser et rendre hommage aux personnes méritantes et aux personnes ressources de la cité afin de développer dans la population l’esprit du mieux vivre ensemble mornalien.

En 2008 et pour la première fois, Lombion sera élu Maire de Morne-à-l'eau par le suffrage universel en proposant au corps électoral « LE CONTRAT MORNALIEN DE 2008 A 2014 ».

Dès lors, il commence à mettre en place une véritable administration communale en créant de nombreuses Directions Opérationnelles et des nouveaux Services Municipaux afin d’améliorer le service public de l’institution communale tournée désormais vers la satisfaction de l’intérêt général des administrés.

Dans un magazine municipal de 52 pages et distribué gratuitement à plus de 9 000 exemplaires dans la population entre novembre et décembre 2012, Jean-Claude Lombion présentera aux mornaliens son bilan municipal de 2008 à 2012 avec l’accompagnement du Service Communication qu’il venait tout juste de mettre en place pour véhiculer l’information institutionnelle de la Ville de Morne-à-l'eau.

Toutes les Directions Opérationnelles étaient invitées par le Maire, Lombion a rendre compte à la population du travail municipal réalisé.

C’est ainsi que dans ce document unique jusqu’ici à la Mairie de Morne-à-l'eau toutes les questions étaient abordées dont les ressources humaines, les finances, l’éducation, la culture, le sport, la restauration scolaire, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), l’environnement et le développement durable, la Police Municipale, les cimetières du Bourg et de Vieux-Bourg, l’aménagement du territoire et l’intercommunalité dans le Nord Grande-Terre.

Et c’est naturellement que Jean-Claude Lombion sera réélu Maire de Morne-à-l'eau aux élections municipales de 2014 pour une deuxième mandature avec « LE NOUVEAU CONTRAT MORNALIEN DE 2014 A 2020 ».

Dès l’année 2014, il devient le 1er Vice-Président de la Communauté d’Agglomération du Nord Grande-Terre (CANGT) qui regroupe en son sein les Villes du Moule, Morne-à-l'eau, Petit-Canal, Port-Louis et Anse-Bertrand.

C’est au cours de sa deuxième mandature qu’il sera élu aussi Président de l’Association des Maires de la Guadeloupe (AMG) et très rapidement le nouveau Président de l’AMG se lancera avec son Conseil d’Administration dans une politique innovante de coopération avec la Caraïbe pour rapprocher les élus guadeloupéens de leur environnement géographique immédiat et ce, en conformité avec ses profondes convictions intellectuelles, culturelles, professionnelles, politiques et idéologiques, lui l’ancien professeur d’anglais et le fervent militant guadeloupéen de la cause caribéenne.

A Morne-à-l'eau, père fondateur de la modernité et de la stratégie politique du développement durable, LOMBION sera également le père fondateur de l’excellence mornalienne en mouvement dans tous les compartiments de la vie publique communale.

En matière de ressources humaines, le personnel communal sera valorisé par la collectivité et il mettra une fin définitive aux grèves à répétition à la Mairie.

Avec lui aux commandes, les comptes de la commune reviennent au vert grâce à une politique budgétaire et financière rigoureuse.

L’éducation à Morne-à-l'eau sera une priorité municipale.

La culture se mettra au service de tous les mornaliens et le sport deviendra une pratique de masse, digne d’une Ville sportive et terre de champions.

La politique de la Caisse des Ecoles de Morne-à-l'eau sera basée sur la modernisation de la Cuisine Centrale afin d’assurer une alimentation équilibrée aux petits mornaliens en utilisant tous nos fruits et produits locaux avec la collaboration des partenaires de la restauration scolaire et des parents d’élèves.

Le Centre Communal de l’Action Sociale (CCAS) s’adressera à tous les publics de la population en grande souffrance sociale tout en favorisant le développement des liens intergénérationnels.

L’action sociale en direction du personnel communal va faciliter la vie professionnelle et familiale des agents, aider ceux qui sont dans des situations difficiles et sera une source de motivation pour tous les agents de la collectivité.

L’environnement et le développement durable dans la deuxième mandature de Jean-Claude Lombion vont connaître un envol sans précédent à Morne-à-l'eau et pour cause, la stratégie politique du territoire va s’articuler autour du développement durable dans tous les domaines de la vie quotidienne des mornaliens.

Vieux-Bourg va revivre avec l’organisation chaque année de son « Mois du Nautisme et du Développement Durable ».

La Plage de Babin sera aménagée pour être la seule plage verte de toute la Guadeloupe.

Le Canal des Rotours sera valorisé pour mieux exploiter toutes ses richesses écologiques et historiques.

Les déchets ménagers et la collecte des encombrants seront pris en compte dans le cadre de la propreté de la Ville.

La population sera étroitement associée à cette démarche d’écocitoyenneté et d’écodéveloppement par la mise en place de cette politique publique stratégique volontariste de protection et de valorisation de l’environnement.

Le développement durable deviendra « LE PROJET DE TERRITOIRE » de Morne-à-l'eau avec Jean-Claude Lombion.

La Police Municipale sera plus proche des habitants.

La réhabilitation des deux cimetières sera enclenchée et l’aménagement du territoire deviendra une réalité avec des opérations réalisées, des opérations en cours de réalisation, des opérations en attente de financements extérieurs et des projets à l’étude pour le bien-être de la population.

Concernant enfin l’intercommunalité, la volonté politique de Jean-Claude Lombion était de faire de Morne-à-l'eau Ville-Centre, Ville-Carrefour, Ville de Projets, le fer de lance au cœur de la construction politique, économique, sociale, environnementale, touristique, éco-touristique, culturelle et sportive de la Communauté d’Agglomération du Nord Grande-Terre (CANGT).

Son dernier rêve politique était de lancer la CANGT sur le terrain de la coopération avec la Caraïbe, mais, malheureusement, Jean-Claude LOMBION décède à Paris le 5 Avril 2016 au milieu de la réalisation de sa deuxième mandature et dans l’exécution de son « NOUVEAU CONTRAT MORNALIEN DE 2014 A 2020 » qu’il tenait à réaliser avec son équipe municipale pour Morne-à-l'eau et les Mornaliens.

HONNEUR ET RESPECT POUR LA VIE ET L’ŒUVRE DE JULIEN CHOVINO ET DE JEAN-CLAUDE LOMBION !

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires