Breaking News

Hommage à Roland

04 Déc 2019
841 fois

Pawol Lib (Libre Propos) est une nouvelle rubrique de CCN. Notre rédaction propose donc à tous les progressistes qui le souhaitent un espace de communication, une tribune dont le but principal est de porter une contribution au débat d’idées qui fait cruellement défaut dans notre pays. Les points de vue exprimés dans « Pawol Iib » n’engageront pas nécessairement la ligne éditoriale de CCN mais il nous semble indispensable que les intellectuels, la société civile aient la possibilité de pouvoir très librement opiner dans nos colonnes. Cette fois, c'est Harry Selbonne qui nous soumet son libre propos.

C’est dans une profonde tristesse que nous sommes plongés aujourd’hui pour évoquer la mémoire de celui qui marqua d’une empreinte indélébile notre commune et notre île Mgte.

Maire de 1989 à 2013

Conseiller Général en 1995

Député de la 1ère Circonscription de la Gdpe de 1995 à 1997

Député Européen de 2009 à 2014

Président du Centre de Gestion de la Fonction publique Territoriale Président de l’Agence des 50 pas géométriques

Quel beau parcours politique , pour un homme entré en politique sans l’avoir vraiment voulu et en est sorti de son propre gré !...

Dois-je rappeler que c’est un groupe d’amis qui l’a presque arraché de son confort parisien pourqu’il vienne se présenter aux élections cantonales de 1988 .

Je ne vais pas , ici, faire une liste, un inventaire de toutes les réalisations de Roland durant ces 23 ans passés à la tête de la commune de G-B ; mais je tiens tout de même à rappeler quelques actions qui contribuèrent au redressement et à la modernisation de notre cité :

° la construction de la bibliothèque municipale
° le Centre artisanal du Carrefour de l’Etoile
° la R.H.I. de Tivoli et la restructuration de ce même quartier
° la réhabilitation du bâtiment de l’ancienne mairie
° la réalisation de nouvelles rues
° la réouverture et la réhabilitation d’écoles notamment dans les sections de

Faup, Morne Lolo, Vanniers et l’école maternelle du bourg.

° la rénovation de certains bâtiments publics : la Mairie , le Tribunal , l’Eglise ° la réduction du déficit hérité en 1989.

Et le projet d’hôtel haut de gamme qu’il a voulu réaliser à Roussel-Trianon montre bien la vision moderne du développement du territoire qui était la sienne.

Je voudrais, aujourd’hui, simplement, en tant que militant de la 1ère heure, rappeler quelques aspects de son action, évoquer quelques souvenirs et saluer la mémoire de celui qui a oeuvré sans relâche pour G-B et pour Mgte.

J’ai beaucoup hésité, tant l’émotion qui m’étreint est forte, mais je me devais de le faire en tant que parent, ami, collègue et militant de la 1ére heure.

Dès son arrivée en 1989 à la tête de la commune de G-B, Roland a été l’artisan infatigable de la construction du nouvel établissement hospitalier de Mgte.

De l’opiniâtreté, de la combativité, il en fallait pour faire aboutir ce projet, allant jusqu’à faire intervenir ses contacts en haut lieu à Paris, notamment sa rencontre avec Martine AUBRY à l’assemblée nationale qui a permis l’inscription de la construction du nouvel hôpital dans le cadre des fonds européens. Il avait même obtenu qu’une ligne spécifique, dédié à l’hôpital Ste Marie de Mgte soit inscrite et affichée clairement dans le plan européen de développement de l’époque.

S’en suivit une série de réunions où Roland a défendu ce projet jusqu’à sa réalisation car, conscient de notre double insularité, il avait fait de la Santé une de ses priorités.

Très rapidement, il avait compris que la seule chance de Mgte était d’appréhender de manière globale les problèmes nombreux de l’île. C’est ainsi qu’avec ses deux autres collègues maires et notamment François Paméole , ils ont été à l’origine de la création de la CCMG, la 1ère communauté de communes de la Gdpe et de l’outre-Mer.

Roland a été un rassembleur. Dès 1988, il a su réunir autour de lui des hommes et des femmes différents avec des visions différentes de Mgte et les fédérer autour d’un projet pour G-B, et la liste qu’il présenta aux suffrages des Grand-Bourgeois en 1989 se composait de femmes et d’hommes allant de l’extrême gauche à la droite.

Roland a été celui qui a pacifié G-B.

Dans les moments les plus difficiles, et il y en a eu !... il a su trouver les mots justes pour apaiser et normaliser la situation et c’est grâce à sa tolérance, à sa clairvoyance, à sa lucidité que G-B a retrouvé le calme et le chemin de la réconciliation.

Je reprendrai les propos de Ephrem JEAN qui précise que l’histoire retiendra de lui sa probité, son calme légendaire et surtout celui qui assainit les mœurs électorales à G-B.

Roland a été un homme bon, au grand coeur , simple , chaleureux, à l’écoute de ses administrés et toujours prêt à rendre service.

Que d’interventions faites pour de nombreuses familles grand-bourgeoises afin d’obtenir un logement en Gdpe et même à Paris fort des liens solides qu’il avait tissés avec plusieurs municipalités et notamment avec Bagneux, ville qu’il avait jumelée avec G-B !...

Que d’interventions pour décrocher une bourse pour des étudiants et même un travail !...

Et beaucoup d’entre nous ignoraient que Roland, une fois à la retraite, s’était mis au service du Secours Catholique en tant que trésorier d’une association d’insertion pour des prisonniers.

Sous une apparence bourrue se cachait un homme d’une grande sensibilité, proche des gens et toujours prêt à rendre service. J’ai encore en mémoire le souvenir de cette mamie qui venait l’attendre à la mairie pourqu’il la ramène chez elle et cela sur des chemins défoncés dans les profondeurs de Vanniers.

Tout au long de ses mandatures, Roland a été aussi à l’écoute de ses élus. Je disais souvent à certains conseillers qu’il était préférable de lui dire franchement en face, dans le secret de son bureau, ce qu’on avait à lui dire, à lui reprocher et les choses s’arrangeraient à coup sùr...

Dans sa gestion de Maire, il faisait entière confiance à ses adjoints en leur confiant de vraies responsabilités et ils avaient toute latitude pour exercer leur délégation. Roland avait aussi entière confiance en ses représentants à la CCMG.Il n’hésitait pas cependant à me faire part de ses points de désaccord et nous en discutions jusqu’à trouver le compromis ou la moins mauvaise solution.

Souvent il avait ces mots : « Harry ce qui nous rassemble est beaucoup plus important que ce qui nous divise ». Quant au personnel communal il n’hésitait pas à frapper à la porte de son bureau et il a souvent trouvé auprès de Roland réconfort, conseils et solutions à ses problèmes.

Roland c’était un homme d’une grande honnêteté et qui cultivait le respect de la parole donnée.
Enseignant, il ne laissait pas indifférents ses élèves et lorsqu’il devait s’absenter pour remplir ses obligations politiques, ses cours étaient rattrapés en avance ce qui ne plaisait pas toujours aux élèves.

Roland c’était un homme calme, pondéré et même parfois placide, mais aussi têtu et opiniâtre.
On ne lui faisait pas faire ce qu’il ne voulait pas, contrairement à ce que pensaient et disaient certains, mais il savait écouter et revoir si besoin ses positions.

Roland c’était aussi un homme fidèle à ses amis, à ses principes et à ses idéaux. Socialiste convaincu, il rentre en politique en tant que tel et le restera jusqu’à la fin.

Au nom de toutes celles et de tous ceux qui dès 1988, nous ont accompagnés, qui ont partagé nos difficultés, qui ont aussi partagé nos joies, je voudrais te remercier pour ton amitié, ta clairvoyance et ta loyauté. Même si nous n’étions pas toujours d’accord sur tout, nous avons su en bonne intelligence gérer nos différences sans perdre nos âmes.

Et nous saurons retenir les leçons de cette riche expérience passée à tes côtés avec ta simplicité, ta disponibilité et ton désintéressement.

A moi tu m’as enseigné une certaine sagesse, la patience et je t’en suis gré. Merci encore mille fois au nom de tous ceux qui t’ont accompagné tout au long de ces 25 années.

Me vient à l’esprit ces vers d’un poète :

« Celui-là fut un homme. Le ciel en sa mémoire verse des pleurs d’étoiles »

Yannick, Patrice, Hervé , et Camille Kenbé rèd!... Nou la èvè zot !... Nous partageons votre douleur et mesurons l’immensité de votre peine.

ADIEU Roland, et de là où tu es , jette un œil sur cette Mgte et sur G-B que tu as tant aimés ....

Grand-Bourg

le 30 Novembre 2019

Harry Selbonne

Évaluer cet élément
(8 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires