Breaking News

COVID-19 en Guadeloupe : Anticipons encore mieux.

26 Mar 2020
365 fois

Pawol Lib (Libre Propos) est une nouvelle rubrique de CCN. Notre rédaction propose donc à tous les progressistes qui le souhaitent un espace de communication, une tribune dont le but principal est de porter une contribution au débat d’idées qui fait cruellement défaut dans notre pays. Les points de vue exprimés dans « Pawol Iib » n’engageront pas nécessairement la ligne éditoriale de CCN mais il nous semble indispensable que les intellectuels, la société civile aient la possibilité de pouvoir très librement opiner dans nos colonnes. Cette fois, c'est Victorin Luel qui nous soumet son billet.

Les guadeloupéens doivent prendre encore plus conscience du caractère pandémique du Covid-19 c’est à dire de sa progression exponentielle qui peut devenir cataclysmique si nous ne l’arrêtons pas tous par notre discipline collective.
Les épidémiologistes et les bio-statisticiens estiment que 30 à 80% de la population pourrait être infectée.

En hypothèse très basse où 30% de la population est atteinte , c’est 120.000 personnes qui seraient touchées sur 400.000.

Sur ces 120.000, imaginez 5% affectés gravement nécessitant une hospitalisation , il faudra dégager 6000 lits et 5% devant être en réanimation , il faudra disposer de 300 lits accompagnés des respirateurs artificiels, des ventilateurs et des postes de soignants.

Pour ce qui concerne les lits, le territoire peut disposer aujourd’hui , au mieux, de 33 qui sera porté , à terme, à 50 puis à 75 en réanimation lourde et légère. Mais quand?

Pour ce qui concerne les respirateurs artificiels, nous pouvons en mobiliser aujourd’hui 114 pour le Covid-19 en rapatriant dans les unités de réanimation tout ce que l’on trouve dans les autres unités de soins du CHU et du CHBT.

Ce chiffre sera augmenté de 22 respirateurs très bientôt et de 10 en renforts mobiles venant du National . Au total , à court terme , 146.

La computation finale est simple : 300 malades à soigner , 75 lits de réanimation lourde et légère et 146 respirateurs.

Ces 300 malades pourraient arriver entre le 20 mars et le 15 avril 2020.
Le nombre de cas sévères dépasserait largement les capacités de prise en charge réanimatoires .
Il y a urgence absolue

Mme Borel-Lincertin et M. Chalus ont eu raison de demander 20 appareils supplémentaires.

En cas d’accélération de la pandémie, et si le risque d’un raz-de-marée de malades devait se matérialiser d’ici le 15 avril il faudra disposer , dans les meilleurs délais d’un supplément significatif de lits et de respirateurs, sans parler des masques , des postes de soignants et d’autres équipements.

Ce raisonnement n’est pas catastrophiste ni alarmant ; il est de prévention car ce calcul doit encore intégrer le facteur temps , la dynamique de l’épidémie , de la contagiosité , de la létalité , de la durée d’incubation.
Mais au total, cette projection sommaire donne une idée assez précise des efforts qu’il nous reste à fournir.

J’invite les sachants et les autres à refaire les calculs avec un taux plus réaliste de contamination de 45 à 60% de la population. Les résultats sont effrayants.

Enfin , le plus difficile est à venir:

Le nombre de malades étant supérieur aux ressources SSE ( situation sanitaire exceptionnelle) il faut effectuer une sélection.

l’hôpital doit se préparer à faire le «tri» entre celles et ceux qui vont vivre et celles et ceux qui vont mourir.
Il faudra prioriser les malades selon leurs scores de fragilité.
Il y aura des morts "évitables" et des morts "inévitables"
Il y aura des morts "acceptables" et des morts "inacceptables "
L’Italie l’expérimente comme en médecine de guerre ou en médecine de catastrophe. Les régions de l’Est de la France y réfléchissent très sérieusement.

Les Autorités doivent fournir aux élu(e)s, au plus vite, le volet réanimation réactualisé du plan blanc Covid-19 et le volet « priorisation de l’accès aux soins critiques » et son aspect éthique si nous voulons éviter le stade 5 c’est-à -dire une pandémie Hors Contrôle.

Afin que nul n’ignore.
RESTEZ CHEZ VOUS
Victorin Lurel

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires