Breaking News

Service Presse (4979)

Marigot. Lundi 19 Février 2018. CCN.

 

  • Arrêté n°018-2018 : Dans le cadre de l’organisation de la dix-septième édition de l’évènement dit « Les Mardis de Grand-Case » organisée par l’Association « Calypso Event » représentée par Madame VERNUSSE Chantal en partenariat avec les restaurants, commerçants, hôteliers et restaurants locaux de Grand-Case, il est porté interdiction de stationnement de véhicules dans une portion du Boulevard « BERTIN-MAURICE Léonel » à Grand-Case.

Les Abymes. Lundi 19 Février 2018. CCN. Dans le cadre des Journées Mondiales des Zones Humides, la Ville des Abymes, les Associations Blanchard en Mouvement et Zyé a Mangrov-la vous invitent à la Fête des Zones Humides des Abymes :

 

  • Le Samedi 17 février de 7h à 14h
    Nettoyage citoyen et valorisation de la zone humide de Blanchard avec l’association Blanchard en Mouvement
  • Le Samedi 24 février de 8h30 à 12h30
    Découverte terrestre et nautique du site de la Maison de la Mangrove à Belle- Plaine (réservation obligatoire au 0690 67 94 55) Bik a pawol sur l’importance sociale et économique des zones humides pour la ville
    Intervenants : Franck Garain et Jean-Marie Flower
    Stands artisanaux et associatifs
    Exposition sur les zones humides

Pointe-A-Pitre. Lundi 19 Février 2018. CCN. Usagers en colère face à l’incurie et l’impunité politique des élus : .
Comme annoncé, le « Collectif Les 3 C » a répondu à l’invitation de Monsieur le Préfet de Région Guadeloupe le jeudi 8 février en présence des membres de la mission d’audit interministérielle dépêchée sur le dossier de l’eau en Guadeloupe.

Pointe-A-Pitre. Samedi 17 Février 2018. CCN.


Dans le cadre de l'invitation du Parti Communiste Guadeloupéen à honorer la mémoire de Rosan GIRARD, la CGTG commémorera la tuerie du 14 février 1952, perpétrée par les forces de répression, ce dimande 18 février 2018 à 9 heures devant le cimetière du Moule.


Ce sera l'occasion pour tous nos militants et pour la population de se rappeler que les travailleurs n'obtiennent rien sans lutte, au moment où le gouvernement et les patrons continuent leurs attaques contre les droits des traailleurs.


Après la grande grève de 1952, les travailleurs avaient arraché des augmentations de salaires pour les ouvriers agricoles, les ouvriers industriels et la revalorisation du prix de la tonne de canne pour les petits planteurs.


Ce dimanche 18 février 2018, sera aussi l'occasion pour la CGTG de rappeler que c'est la lutte qui est à l'origine de l'accord BINO et de l'augmentation générale des petits salaires de 200. 00€. Le 18 février 2009, Jacques BINO, militant de la CGTG le payait de sa vie. La CGTG ira comme chaque année, déposer une gerbe au cimtière de Petit-Canal.



Pour que la lutte continue !


Le Secrétaire Général de la CGTG,
Monsieur Jean-Marie NOMERTIN

Pointe-A-Pitre. Vendredi 16 Février 2018. CCN. La préfecture informe le public de la fermeture execptionnelle du service Citoyenneté, Immigration et Fraude à Saint-Martin, le :


  • lundi 19 février 2018
  • mardi 20 février 2018
  • mercredi 21 février 2018

Le service reprendra aux horaires habituels le jeudi 22 février 2018.

Pointe-A-Pitre. Vendredi 16 Février 2018. CCN.


Le stage Goûter Nanni Nannan, « Art contemporain dans la Caraïbe » se déroulera du mardi 20 février au mercredi 21 février 2018. Durant celui-ci, les enfants pourront découvrir l’univers artistique contemporain de la Caraïbe à partir de la collection personnelle d’œuvres d’art de l’écrivain Edouard Glissant.


Le stage est encadré par des animateurs agréés et des intervenants professionnels. L’artiste Minia Biabiany, Guadeloupéenne vivant entre le Mexique et la Guadeloupe, accompagnera les ateliers d’art plastique. Les petits stagiaires auront donc la chance de s’inspirer des tableaux de grands artistes tels que Agustín Cárdenas, Serge Hélénon, Wifredo Lam afin de pouvoir créer ou reproduire des œuvres.


Ces stages de vacances proposés par le Mémorial ACTe sont l’occasion, pour les enfants de 6 à 14 ans, de bénéficier d’un accueil privilégié et d’activités à la carte : visites guidées des expositions, ateliers culturels, projections et autres animations d’expressions artistiques. Un rendez-vous qui conjugue le plaisir des activités artistiques à l’enrichissement culturel !



Programme détaillé 20 février

  • 9h : Accueil des enfants
  • 9h30 : Visite de l’exposition permanente
  • 10h45 : Pauses collations
  • 11h : Animations
  • 12h30 : Déjeuner
  • 14h : Ateliers jeux/visite exposition temporaire
  • 16h30 : Fins des activités


Programme détaillé 21 février

  • 9h : Accueil des enfants
  • Atelier artistique avec M. Biabiany
  • 12h30 : Déjeuner
  • 14h : Ateliers jeux et animations
  • 16h30 : Fins des activités


BIO de l’artiste

Minia Biabiany est artiste plasticienne et chercheuse libre en pédagogie. Elle observe et tisse des relations entre territoire et langage. Son travail d'installation explore une poétique des lieux et est nourri par un questionnement sur l'héritage des mémoires et la réappropriation de nos imaginaires.
Minia Biabiany a initié et réalisé collectivement le semillero Caribe, expérimentation pédagogique et artistique questionnant des concepts d'auteurs caribéens par le corps, en 2016, à Mexico. Elle continue aujourd’hui ses recherches en lien avec la pédagogie en Caraïbe avec la plateforme Doukou.

Pointe-A-Pitre. Mardi 13 Février 2018. CCN.


Ary Chalus salue le parcours d’un homme engagé pour la jeunesse Guadeloupe et souhaite qu’il poursuive ses travaux au sein de la Collectivité régionale


« J’aimerais faire part de toute ma sympathie à Camille Galap au moment où il quitte ses responsabilités de Recteur dans notre région.


Je salue sa disponibilité et sa promptitude sur les nombreux dossiers que nous avons eus en partage. Je sais tout son attachement et ses combats pour sa région, notre Région Guadeloupe, pour son développement et son attractivité, pour l’épanouissement de la jeunesse guadeloupéenne et l’accès à l’éducation pour tous.


La Guadeloupe est une région exigeante notamment face aux grands défis de l’éducation, de l’emploi et de la formation. Je crois fermement qu’y travailler à ce niveau de responsabilité exige beaucoup de rigueur et d’attention, une grande capacité́ d’anticipation de sang-froid. Aussi, ces dernières années, Camille Galap a su démontrer ces qualités et bien d’autres dans le traitement des évènements qui ont marqué son affectation et notre collaboration.


Je garde en mémoire des échanges francs, parfois divergents, mais avant tout passionnés, de bons moments cristallisés autour de la réussite de la jeunesse Guadeloupéenne. Des moments difficiles également marqués par de la gestion de crises et de situations parfois insoutenables. De ces moments, je retiens toute sa sensibilité.


Dès lors, au vu du travail fourni et de toute sa connaissance du terrain j’émets le souhait qu’il puisse poursuivre son travail, avec la même vigueur qu’on lui connaît, d’une manière qu’il conviendra de définir ensemble et ce, pour faire face aux grands défis et aux grandes réformes à avenir en matière d’emploi, de formation, d’apprentissage, le tout au profit de la Guadeloupe et des Guadeloupéens.


Je souhaite à son successeur Mostafa Fourar un plein succès dans ses nouvelles fonctions. »



Ary Chalus, Président Région

Pointe-A-Pitre. Jeudi 15 Février 2018. CCN.

 

Dans le cadre du projet de réforme de la justice et de la journée de mobilisation nationale initiée par la Conférence des Bâtonniers aujourd’hui en ce jeudi 15 février 2018,
L’Ordre des avocats du Barreau de Guadeloupe Saint-Martin & Saint-Barthélemy : Dénonce le manque de matériel et de personnel dans les greffes, qui entraine des retards dans l’obtention des copies de dossier et entrave les droits de la défense et les intérêts du justiciable ;
Dénonce les difficultés d’accès au greffe essentiellement en raison de ce même manque d’effectif ;
Dénonce le manque de magistrats ce qui allonge considérablement les délais de délibérés ;
Constate que le Palais de Justice de Pointe-à-Pitre en construction atteindra ses limites de capacité dès son ouverture ;
Rappelle la légitimité de tout citoyen français de disposer de magistrats et d'infrastructures, garantissant ainsi que la justice soit rendue dans de bonnes conditions ;
Déplore le manque de concertation avec les Barreaux pour l’élaboration de ce projet de réforme. Considère cette journée de mobilisation légitime et s’associe à l’ensemble des Barreaux français en ce jour de mobilisation nationale ;

Pointe-A-Pitre. Jeudi 15 Février 2018. CCN. Un roman sobre et efficace qui dénonce le poids des apparences et le racisme ordinaire qui pèsent sur nos sociétés.

 

Daisy, jeune Guadeloupéenne, est dévastée : au bout de trois ans de relation, Marc vient de la quitter. Seule dans la capitale, malheureuse, Daisy se tourne vers Sophie, sa meilleure amie, mais aussi vers la dépigmentation sauvage et la chirurgie esthétique dans l’espoir d’oublier qu’elle n’est qu’une Noire parmi les Blancs, qu’une mouche dans un verre de lait... Cela lui suffira-il pour retrouver le bonheur ?

 

D’un style drôle et moderne, Valérie VATIN dresse le portrait d’une jeune femme actuelle, torturée par une société qui juge sur les apparences et sur laquelle plane encore trop souvent un racisme latent.


L’AUTEURE – Valérie Vatin

 

Professeur de lettres, Valérie VATIN traite dans Une mouche dans un verre de lait ! un sujet sensible et actuel : la pression que subissent certaines femmes de couleur dans une société stéréotypée par les influences sociales, économiques et médiatiques. Elle dénonce également les discriminations raciales comme leurs conséquences désastreuses et pourtant taboues dans nos sociétés modernes.


EXTRAIT

 

T’avais juré que tu faisais les opérations de chirurgie pour toi, pas pour lui enfin ! Tu m’as menti, Daisy, c’est pas cool comme attitude, de la part de ma soi-disant meilleure amie ! Rappelle-toi comme je t’ai ramassée y a des années : t’étais paumée à Paris, rien qu’une petite négresse perdue comme une mouche dans un verre de lait, la seule black de chez black de notre université ! C’est grâce à moi si tu t’es pas suicidée en te jetant sous le métro ou si t’es pas retournée dans ton île pourrie danser la bamboula sous tes cocotiers ! T’étais rien, ma pauvre, et puis tu sais quoi ? j’en ai marre de faire dans l’humanitaire avec toi, c’est terminé ! J’en ai marre de toi, tu n’as aucune fierté, pas le moindre amour-propre...

 

  • Format : 14,8 x 21 cm
  • Pages : 102 pages
  • ISBN : 978-2-35485-926-8
  • Prix : 13,50 €

Abymes. Mercredi 14 Février 2018. CCN. Une délégation de la Région Guadeloupe se rendra, ce jeudi 15 février 2018 à partir de 9h30 sur le site de la cité scolaire de Baimbridge, aux Abymes.

 

Pour rappel, la Collectivité régionale a lancé la restructuration et le renforcement parasismique de la cité scolaire de Baimbridge. Cet ensemble de bâtiments qui a été construit dans les années 1970 comprend deux établissements : le lycée Général Technologique - LGT mis en service en 1968, et le lycée Polyvalent - LPO ouvert en 1965.


Il s’agit donc de restructurer le site par :

 

  • - la reconstruction de bâtiments neufs adaptés à un fonctionnement moderne,
  • - le renforcement des bâtiments conservés pour atteindre une résistance sismique,
  • - la démolition des autres bâtiments vulnérables non viables.


Description sommaire du projet :

  • Surface du terrain: 127 185 m²
  • Surface plancher: 24 000 m² - Max R+3 + RDJ
  • Nombre de classe: 59 divisions – 1 730 élèves
  • 15 bâtiments
  • 3 gymnases
  • 1 piscine 4 couloirs
  • 426 places de parking dont 19 PMR
  • Coût prévisionnel de l’opération : 170 millions d’euros


Déroulé de la visité :

  • 9h30 - Entrée par le lycée LGT
  • Présentation du projet
  • Equipements des visiteurs
  • Passage devant l’internat et le foyer et la façade
  • Visite d’un appartement type logement individuel et du témoin des logements collectifs
  • Arrêt pour le gros œuvre en cours des bâtiments d’enseignements
  • Passage devant les chambres d’internat pour présentation du complexe de façade
  • Passage dans les chambres témoins de l’internat
  • Fin de la visite

Paris, le 14 février 2018. CCN. Suite à la publication des résultats 2017 de la qualité d’expérience des opérateurs mobiles qui ont permis à Orange de recevoir le prix d’ « opérateur mobile de l’année » en métropole, QoSi dévoile aujourd’hui les résultats des mesures 2017 de l’expérience-client mobile 4G en Guadeloupe et en Martinique.

 

Qualité de service et expérience client : le nouvel enjeu de l’aménagement numérique du territoire

 

Aujourd’hui la connexion mobile est au cœur de la vie d’une majorité de français et pour certains, l’hyper connectivité est même devenue un mode de vie qui appelle à une couverture cellulaire tout le temps et partout. De plus, l’accès à l’internet mobile est désormais un facteur essentiel de développement économique et d’attractivité des territoires. L’accès au haut débit via notamment la 4G est ainsi aujourd’hui une nécessité tant pour les particuliers que pour les entreprises.

 

Dans ce contexte, la concurrence entre les acteurs du marché ne peut plus s’exprimer en seuls termes de prix mais doit dorénavant intégrer la qualité de service et d’expérience proposées aux clients, bien au-delà de la simple « couverture » d’un territoire.

 

QoSi, expert indépendant et acteur historique de la mesure de la qualité des réseaux télécom a développé une méthode de mesures combinant crowdsourcing et campagnes de drive-tests. Fort de son expertise du métier de la mesure notamment en tant que société prestataire de l’ARCEP et des acteurs majeurs des télécoms, QoSi déploie une approche du crowdsourcing avec une maîtrise statistique réelle respectant l’état de l’art dans le secteur.

 

QoSi propose de nombreux indicateurs-clés au grand public ainsi qu’aux institutions. Ces chiffres de référence permettent de comparer les opérateurs sur différentes échelles et multiples critères. Les publications sont réalisées à partir de l’ensemble des données propriété QoSi et passent par un algorithme puissant qui n’a cessé de s’améliorer depuis 2013 avec pour objectif d’affiner en continu la représentativité du crowdsourcing au travers d’une méthodologie statistique. Les campagnes de drive-tests permettent également de garantir la fiabilité des résultats tout en apportant une vision plus fine de l’expérience utilisateur dans les usages quotidiens, et ce, sur l’ensemble des différentes strates de populations.


« En m’abonnant chez cet opérateur, quelles sont les performances qu’il propose en 4G ? »

 

En combinant deux démarches complémentaires - données crowdsourcing annuelles issues de l’application 4GMARK et un système inédit de drive-tests UPDATA sur l’ensemble du mois de décembre et une répartition cohérente en matière de population sur l’ensemble des îles - QoSi est en mesure de présenter le premier baromètre en Guadeloupe et en Martinique avec des données propriétaires : plus de 8 000 cycles de test auprès d’un panel approchant les 500 utilisateurs.

 

Sur l’ensemble de l’année 2017, l’association de ces deux démarches a permis de mesurer la qualité d’expérience des opérateurs de réseaux cellulaires sur l’internet mobile, en amont de la campagne de mesure de l’ARCEP qui se déroulera en 2018.

 

L’analyse des indicateurs et résultats de ses mesures ont ainsi placé en tête du baromètre 2017 : Orange en Guadeloupe et SFR en Martinique.

Pointe-à-Pitre. Mercredi 14 Février 2018. CCN. La Présidente du Conseil départemental regrette le départ du Recteur Galap dont l'action a été déterminante pour faire avancer de nombreux dossiers et préparer l'Education de demain

La  Présidente du Conseil Départemental, Mme Josette Borel-Lincertin, a appris ce matin la nomination d'un nouveau Recteur, M. Mostafa Fourar, en remplacement de M. Camille Galap, en poste depuis le 1er janvier 2015.

 Elle regrette le départ du Recteur Galapp qui, en 3 ans, dans une démarche permanente d'écoute et de dialogue avec l'ensemble des acteurs de l'Education, a résolument fait avancer de nombreux dossiers de l'Académie de la Guadeloupe et préparer l'Education de demain.

 La Présidente du Département souligne le partenariat constructif qui a toujours prévalu avec le Recteur Galap et qui a notamment permis de :

 

  • garantir l'entretien et l'équipement des 42 collèges du territoire;
  • lancer un important programme de confortement parasismique dans les collèges qui garantira la sécurité des élèves au cours des prochaines années;
  • mettre à jour la carte scolaire pour mieux tenir compte des évolutions démographiques
  • introduire et de développer les enseignements numériques dans 29 collèges.

Mme Borel-Lincertin insiste aussi sur la remarquable initiative du Recteur Galap qui en organisant les Assises de l'Education il y a de cela quelques semaines, a tracé les grandes lignes de ce que doit être l'Education en Guadeloupe au cours des prochaines années. Enfin, elle note avec satisfaction la bonne tenue du dialogue social au sein de l'Académie au cours des trois dernières années.

La Présidente du Département souhaite la réussite au Recteur Galap dans ses nouvelles attributions et l'assure que la Guadeloupe n'oubliera pas son excellent travail.

Elle adresse la bienvenue au nouveau Recteur, M. Fourar, et formule le vœu qu'il conserve cette volonté de dialogue qui caractérisait M. Galap.

 

Pointe-A-Pitre. Mercredi 14 Février 2018. CCN. Chers compatriotes, nous venons de connaître sur le territoire de la ville, des jours gras avec d’exceptionnels temps forts que nous devons d’abord aux carnavaliers que nous félicitons, mais également à la population qui a fait preuve de partage, de bonne humeur et de discipline, dans sa majorité.

Toutefois, nous déplorons en marge du carnaval, quelques incidents graves sur lesquels la police judiciaire sera amenée à faire toute la lumière.

Par ailleurs, nous avons constaté, malgré les arrêtés municipaux qui l’interdisaient, la vente d’alcool par de nombreux marchands ambulants.

Au delà du renforcement par les forces de l’ordre de l’encadrement sécuritaire, nous demandons à la population de faire preuve de civisme et de respect afin que les derniers défilés se déroulent sans heurts, pour le plaisir de tous.

Dr Jacques BANGOU,

Maire de Pointe-à-Pitre,

Vice-président de Cap Excellence

Pointe-A-Pitre. Mercredi 14 Février 2018. CCN. C'est avec la plus grande stupéfaction que je prends connaissance des graves incidents qui se sont produits dans la soirée du 13 février à Pointe-à-Pitre.

 

Alors que la fête du mardi gras battait son plein des coups de feu ont été tirés provoquant le décès d'une personne.

 

Cet événement tragique doit interpeller chacun d'entre nous. C'est un révélateur du mal profond que traverse notre pays. Un pas de plus a été franchi dans l'escalade de la violence.

 

De toute évidence cet incident n'a rien à voir avec le carnaval et le groupe AKIYO qui faisait une pause devant le cimetière. Il pose cependant le problème de l'encadrement par les services de sécurité des manifestations publiques en Guadeloupe.

 

Comment des armes à feu peuvent-elles circuler sur les lieux d'une manifestation populaire ? Les moyens mis en œuvre sont-ils à la hauteur des enjeux ?

 

J'adresse mon soutien aux acteurs du carnaval pour leur dévouement et leur engagement. Je les exhorte à ne pas baisser les bras. Je les invite à redoubler de prudence.

 

Je m'engage à interpeller le Gouvernement dès la reprise de la session parlementaire pour demander que les manifestations publiques en Guadeloupe bénéficient d'une vraie sécurisation.

 

Je réitère mon souhait d'une réflexion commune de tous les acteurs sur la violence, la sécurité et l'insertion de notre jeunesse.


Justine BENIN

Fort-de-France. Mardi 13 Février 2018. CCN. C’est avec stupéfaction et tristesse que la Martinique s’est réveillée par l’annonce de la mort de Camille Alexandre.

Dirigeant sportif avant d’exercer mes premiers mandats politiques, je tiens à saluer la mémoire de ce journaliste sportif qui a consacré toute sa vie, avec passion et dévouement, pour la promotion et la valorisation du sport martiniquais.

Homme de terrain, il fut toujours présent lors des grands évènements. Il a su faire découvrir aux téléspectateurs l’immense richesse des différentes disciplines sportives du pays. Des Yoles rondes à l’épopée de la Sélection de Martinique de Football à la Gold Cup, Camille ALEXANDRE fut un infatigable journaliste qui a su accompagner par sa voix et ses commentaires les plus épiques des générations de Martiniquais, sportifs et non compétiteurs, ne laissant personne indifférent.

Le monde du sport et du journalisme perd l’un de ses plus populaires et ardents défenseurs.

La Collectivité Territoriale de Martinique s’associe à la douleur de sa famille et lui présente toutes ses condoléances.

Pointe-A-Pitre. Mardi 13 Février 2018. CCN. L’Assemblée nationale a débuté l’examen en séance publique du projet de loi relatif à l'élection des représentants au Parlement européen par lequel le Gouvernement entend modifier le mode de scrutin pour les élections européennes de 2019 en créant une circonscription nationale unique.

 

Dès le 3 janvier, nous nous alarmions de voir les Outre-mer et leurs 3 députés purement et simplement oubliés dans cette réforme. Avec cette circonscription unique, ils seront condamnés à faire la quémande de places éligibles aux grandes listes nationales - avec peu de chances de succès. Avec cette circonscription unique, peu d’espoir donc que les politiques spécifiques en directions de nos régions ultrapériphériques et de nos PTOM soient prises en compte et défendues.

C’est la raison pour laquelle, le Groupe Nouvelle Gauche, soutenu par les sénateurs socialistes de la Guadeloupe, a été le seul groupe parlementaire à déposer plusieurs amendements visant à préserver la circonscription outre-mer à côté d’une circonscription hexagonale dans le respect du principe d’indivisibilité de la République et d’unicité du peuple français.

En rejetant cette proposition, le Gouvernement et la majorité présidentielle nous prouvent que « l’ère de la différenciation pour les Outre-mer », si souvent promue, est manifestement à géométrie et intérêts variables… .

 

 

 

 

 

 

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires