Breaking News

France. Organisation provisoire du transport de personnes en Guadeloupe : Réaction de Victorin Lurel

27 Jui 2019
254 fois

Paris. Jeudi 27 juin 2019. CCN. Le Jeudi 13 Juin 2019, la Commission Permanente de la Région a adopté une délibération portant organisation provisoire du transport de personnes en Guadeloupe pour les six mois à venir, de juillet à décembre 2019 avant de signer, à compter de janvier 2019 des délégations de service public pour une plus longue durée.

Ces contrats provisoires se font sur la base de 0,4 euros par Km sur un forfait global de 3500000 Km par an réparti en fonction de la longueur supposée de chacune des lignes, soit 700000 euros pour 6 mois et pour 39 exploitants.

Pour 6 mois de service public interurbain c’est peu pour garantir la pérennité des lignes et des entreprises et c’est très cher payé pour les usagers.

Rappelons que la Région est compétente en matière de transport interurbain depuis le 1er janvier 2017 et que depuis cette date rien de stable et de solide n’a été engagé : aujourd’hui nombre d’exploitants circulent sans titres, sans qualité et souvent sans assurances compte tenu de la défaillance et du refus des compagnies de couvrir ces sociétés.

Rappelons également qu’il existait un système de compensation adossé à la billétique avant transfert à la Région qui consistait à aider les usagers à Payer une part du prix du billet à raison à l’époque de 40 %  ramené successivement par la majorité départementale d’alors à 30 %, à 18 % et enfin à 15 % par la Région elle-même. Aujourd’hui, la totalité du prix est payée par l’usager pour un service intermittent, défaillant et souvent inexistant notamment en côte sous le vent.

Les Agglo pour l’intra-urbain et la Région pour l’interurbain en portent une lourde responsabilité.

Enfin, la Région laisse s’installer un système fort inégalitaire à deux-vitesses :

-       Un régime dans une partie de la Grande-Terre avec le Système Mixte de Transport (SMT) avec la société Karulis payée au Km, quelque soit l’Etat de remplissage du véhicule.

C’est un système plus coûteux mais très efficace.

-       un Régime dans les autres parties du territoire avec des exploitants privés munis de leur véhicule et titulaires de DSP à risques et périls.

Ce système non rentable mis en place par le Conseil Départemental d’alors a ruiné les exploitants et les 11 groupements choisis à l’époque  ont déposé leur bilan.

Je demande au Président de la Région et au Conseil Régional d’adopter au plus vite une politique de transport public de voyageurs, juste et efficace, répondant aux attentes des usagers sur l’ensemble du territoire de la Guadeloupe et prenant en compte les contraintes des exploitants.

C’est une urgence absolue.

 Victorin LUREL

                                                                                                                   

CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires