Breaking News

France. Relatif à la situation du CHUG et à la politique de la santé en Guadeloupe. La raison doit l'emporter

29 Aoû 2019
301 fois

Paris. Jeudi 29 août 2019. CCN. Nous, parlementaires soussignés restons très attentifs à la situation du Centre Hospitalier Universitaire de la Guadeloupe et à la politique de santé mise en œuvre dans le pays.

Nous sommes pleinement conscients que les difficultés récurrentes et structurelles du CHU ont été renforcées et aggravées par l’incendie du 27 novembre 2017 et saluons le courage et le dévouement exemplaires de l’ensemble du personnel pour une prise en charge optimisée et dans les meilleures conditions possibles des patients.

Nous comprenons la souffrance manifeste de ce personnel et le souci exprimé de leur donner les moyens d’assurer aux patients, notamment à ceux qui sont en demande de soins urgents, un service efficace et performant.

Dans l’attente de décisions fortes, systémiques et durables, nous prenons acte, avec satisfaction, des premières mesures annoncées et prises par le gouvernement pour régler les problèmes d’urgences, de trésorerie, de dettes et de relations avec les fournisseurs.

Il faut aller, manifestement, plus loin :

A ces mesures d’urgence absolue et de court terme, les parlementaires demandent aux partenaires intéressés et en particulier à l’Etat, aux syndicats, à la présidence et à la direction générale de l’hôpital de se mettre en capacité de trouver des solutions durables, à moyen et à long terme sur les sujets épineux suivants :

                 1-) A moyen terme :

-       Régler définitivement les problèmes récurrents et structurels du financement de l’hospitalisation en Guadeloupe et singulièrement au CHU :

-       Réformer profondément le régime de la tarification à l’activité (T2A).

-       Apurer une fois pour toutes, la lancinante question de la dette.

-       Développer l’attractivité du territoire par l’arrivée de jeunes médecins et de médecins expérimentés.

-       Prendre en compte, de manière plus actualisée, la réalité des surcoûts de fonctionnement dans nos régions.

                 2-) A plus long terme :

-       Tout faire pour livrer le nouvel hôpital dans des délais resserrés et s’installer dans les nouveaux murs avec des critères, des ratios et des termes de gestion revus et améliorés ; Gérer ce nouvel hôpital avec un nouvel esprit et y instaurer des relations sociales plus apaisées.

-       Inaugurer enfin une faculté de médecine de plein exercice.

-       Adopter une nouvelle culture managériale et un projet d’entreprise ou l’autorité est restaurée.

Nous renouvelons notre confiance au Directeur Général du CHU M. COTELLON et à la Présidente du Conseil de Surveillance, Mme BOREL-LINCERTIN et approuvons leurs orientations en faveur d’un dialogue apaisé pour une solution consensuelle dans l’intérêt supérieur de la population du pays, des malades et du personnel.

Nous plaidons pour une attitude de modération et de pondération de la part des partenaires qui doivent s’engager dans une négociation sérieuse et trouver un compromis raisonnable.

Toute montée aux extrêmes cherchant une victoire par anéantissement ou écrasement de l’un des partenaires n’est pas souhaitable et ne trouvera pas notre agrément.

Nous devons tous agir ensemble pour préserver le précieux outil qu’est l’hôpital public.

La Raison doit nécessairement l’emporter.

 

                                                                    Les Parlementaires

 

 

H.VAINQUEUR-CHRISTOPHE                                                       V.JASMIN

 

 

 

                                                                     V.LUREL

 

 

 

 

CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires