Breaking News

Guadeloupe. Le 1er programme de PLSA très social : la clé d'une nouvelle vie pour les habitants de Bovis Bel Air

09 Fév 2020
864 fois

Petit-Bourg, Dimanche 9 Février 2020. CCN. La Ville de Petit-Bourg rencontre aujourd’hui une situation particulière vis-à-vis des risques engendrés par l’affaissement de son littoral. Autrefois cette « mer » nourricière et terrain de jeu des habitants du quartier de Bovis Bel Air depuis des générations, est désormais une menace grave pour les vies humaines. L’effondrement des falaises, dû à l’érosion, aux changements climatiques et aux phénomènes naturels rencontrés sur notre archipel (cyclone et tremblement de terre), n’épargne en rien les habitations les rendant impropres à leur occupation.

Ce danger imminent et plus qu’apparent impose de reloger des familles qui ont, au fil des ans, donné une âme à ce quartier et ont écrit pour certains l’histoire de cette commune. Avec l’aide des services de l’État, de l’Agence des 50 Pas Géométriques de Guadeloupe et l’assistance de la SEMSAMAR en sa qualité d’opérateur, la Ville de Petit-Bourg a lancé une opération permettant de soustraire la population au risque d’effondrement de falaise sur les quartiers de Bovis et de Bel Air et de procéder à la relocalisation des habitants.

Afin d’inscrire sa population dans un parcours résidentiel d’accession à la propriété, la Ville de Petit-Bourg a mobilisé la SEMSAMAR et la SPHLM afin de réaliser le 1er programme de PSLA Très Social de la Guadeloupe. De ce partenariat inédit, sous l’égide des services de l’État, résulte le financement et la réalisation de 14 logements neufs en petits collectifs (R+1) dans le quartier Saint-Jean, Petit-Bourg.

La remise des clés de ces nouveaux logements aux 3 premières familles, se fera le

Samedi 8 février 2020, à 8h30 Quartier de Saint-Jean

Une opération qui n’aurait pu se faire sans la concertation effective menée par la Ville afin d’informer et de dialoguer avec les résidents des quartiers. De plus tout au long de ce projet, les familles sont accompagnées par une Maîtrise d’Œuvre Urbaine et Sociale (MOUS) assurée par les sociétés URBIS – ETEC – SEMSAMAR.

Avec la volonté de proposer une solution adaptée à la situation des familles, qui ne leur permet pas d’envisager une accession classique (ressources trop faibles, âge trop élevé...), et dans l’esprit de la proposition faite par la SPHLM au Ministère des Outre-Mer pour la mise en place d’un financement spécifique basé sur le PSLA pour l’accession très sociale à la propriété, la SPHLM a étudié la possibilité d’un montage financier reposant sur un contrat de location accession. Ce contrat prévoit une redevance mensuelle pour les familles. Cette redevance mensuelle est adaptée selon les revenus, et de plus, tient compte de la possibilité qu’ont les familles de pouvoir bénéficier de l’allocation logement. Selon la volonté, à la fois de la SPHLM et de M. le Maire, la redevance mensuelle est limitée autant que possible. A l’issue d’une phase locative de 15 ans, la vente se fera pour un prix symbolique.

Cette mesure d’accession à la propriété très sociale, confirmant l’engagement de la SPHLM pour proposer des parcours résidentiels à tous les guadeloupéens, a été rendue possible grâce à la mobilisation de crédits dans le cadre de la RHI et avec l’appui financier complémentaire de la Ville de Petit-Bourg et de l’État (subvention aux familles, indemnisation Loi Letchimy et fonds Barnier).

CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires