Breaking News

France. « Disparition de France Ô : la vraie honte de la République »

05 Aoû 2020
428 fois

Paris. Mercredi 5 août 2020. CCN. Le couperet vient de tomber : le Gouvernement a annoncé la fermeture officielle de France Ô pour le 23 août prochain. Avec cette funeste nouvelle, c’est l’ultime étape d’un processus liquidation engagé depuis maintenant 2 ans, fruit d’une obsession présidentielle d’en finir avec cette chaîne dite de « l’hypocrisie » (dixit Emmanuel Macron).

Longtemps condamnée à l'errance éditoriale et dotée de faibles moyens, France Ô est pourtant, depuis 15 ans, ce vecteur essentiel de découverte et de valorisation de la diversité culturelle française tant de fois glorifié dans la bouche de ceux-là même qui la détruisent aujourd’hui. Une véritable chaîne de service public de l’audiovisuel aujourd’hui sacrifiée sur l’autel d’une pensée cartiériste et d’arguties budgétaires injustifiées.

Si nous avons toujours convenu que des améliorations pouvaient être apportées au fonctionnement de la chaîne et qu’une redéfinition de son cahier des charges aurait été opportune, sa suppression est totalement intolérable.

Exprimant nos pensées solidaires aux salariés de Malakoff, aux producteurs, documentaristes et journalistes qui, contre vents et marées, accomplissent un travail remarquable, nous réaffirmons notre total soutien à leur combat pour sauver ce service public essentiel au rayonnement et à la visibilité de nos cultures, de nos artistes et de nos territoires.

Fossoyeuse malgré elle de la chaîne, la direction de France Télévision doit aujourd’hui pleinement déployer son « Pacte de visibilité des outre-mer » : un maigre lot de consolation pour les millions de téléspectateurs annuels dont nous contrôlerons le déploiement tout en mobilisant nos forces pour la survie de France Ô.

Au-delà du drame qui frappe aujourd’hui France Ô, nous nous interrogeons sur l’avenir que souhaite dessiner, à long terme, le Président de la République pour l’audiovisuel public français et la presse locale. Mû par une vision strictement comptable des services publics, ce Gouvernement ne cesse d’imposer des coupes budgétaires drastiques au groupe France Télévisions tout en laissant délibérément mourir des organes de presse locaux tels que France Antilles.

Dans un contexte médiatique de plus en plus concurrentiel, fortement impacté par le changement de comportement des usagers, et à l’heure où la liberté d’information est menacée, nous resterons vigilants et mobilisés pour améliorer la qualité et l’accessibilité des programmes diffusés sur le service public.

CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires