Breaking News

Suivez CCN sur : 

CMA ZCL TV

Service Presse (4005)

Les Abymes. Vendredi 2 janvier 2014. CCN. La situation de la place bancaire à Saint-Barthélemy est contrastée au troisième trimestre 2014, avec une hausse de l’activité de financement et un repli des actifs financiers.

Des encours de crédits en augmentation de 3,5 % sur trois mois ...

Les crédits sains octroyés à la clientèle, qui s’élèvent à 229,2 millions € (M€), continuent de progresser à un rythme régulier (+3,5 % après +1,2 % à fin juin 2014). Cette hausse est liée à la bonne performance des crédits alloués aux entreprises (+8,2 %) et dans une moindre mesure, aux ménages (+1,8 %). Sur un an, le rythme de croissance est bien orienté (+6,1 %).

Les financements consentis aux entreprises connaissent un rebond sur trois mois (+8,2 % contre +0,7 % à fin juin 2014) et sur douze mois (+12,4 % après +5,2 % à fin juin 2014). Les crédits d’investissement enregistrent une forte progression sur le trimestre (+11,6 % après +1,6 % à fin juin 2014). Les crédits d’exploitation sont pour leur part en légère hausse (+1,6 % contre +1,0 % à fin juin 2014). En revanche, les crédits immobiliers sont en diminution pour le deuxième trimestre consécutif (-1,0 % après -2,5 % trois mois plus tôt).

Les financements consentis aux ménages, qui représentent 68,6 % de l’encours sain, augmentent sur trois mois (+4,1 % contre +4,7 % à fin juin 2014). Ce dynamisme est observé sur l’ensemble des segments : les crédits à la consommation progressent de 14,0 % (contre +20,6 % à fin juin 2014) et les crédits à l’habitat sont en hausse de 3,2 %, comme au trimestre précédent.

... et une baisse des actifs financiers de 1,8 % à fin septembre 2014.

La collecte d’épargne s’établit à 520,4 M€ à fin septembre 2014 et diminue pour le deuxième trimestre consécutif (-1,8 % après -2,6 % à fin juin 2014). Cette baisse est principalement imputable à l’évolution des actifs des entreprises (-10,2 %).

Les dépôts à vue, principaux actifs financiers détenus par les agents (51,3 %), diminuent sur trois mois (-2,5 % contre -7,0 % à fin juin 2014). Sur un an, ils sont en légère baisse (-0,5 %).

Les placements liquides ou à court terme, qui représentent 45,3 % des actifs financiers, marquent le pas (-1,5 % contre +2,4 % à fin juin 2014), en lien avec le ralentissement des comptes d’épargne à régime spécial (-4,0 % contre +2,0 % à fin juin 2014).

L’épargne longue maintient son rythme de croissance sur le trimestre (+4,3 % après +4,5 % à fin juin 2014).

Pour mémoire, toutes les publications de l’IEDOM sont librement téléchargeables sur le site : www.iedom.fr

Les notes expresses relatives à Saint-Martin et Saint-Barthélemy :

N° 289 – Panorama 2013 de Saint-Barthélemy (septembre 2014)

N° 290 – Panorama 2013 de Saint-Martin (septembre 2014)

Le rapport annuel 2013 – Édition 2014 de Saint-Barthélemy

Source

Jean Marie Paugam

Directeur de l'agence Iedom

Les Abymes. Vendredi 2 janvier 2015. CCN. La place bancaire saint-martinoise est marquée à fin septembre 2014 par un ralentissement de l’activité de financement et une reprise des actifs financiers.

Des encours de crédit stables à 0,1 % sur le trimestre...

L’encours des crédits sains octroyés à la clientèle ralentit au troisième trimestre (+0,1 % après +0,2 % à fin juin 2014 et +1,3 % à fin mars 2014) pour atteindre 198,0 millions € (M€). Sur un an, il renoue avec une croissance positive (+1,6 % contre -5,6 % au trimestre précédent).

Les financements consentis aux entreprises, qui représente 43,7 % du total des encours sains, s’inscrit en baisse (-0,4 % contre +0,9 % à fin juin 2014). Cette diminution est imputable aux crédits d’investissement (-1,6 % après +3,7 % trois mois plus tôt) et aux crédits immobiliers (-1,6 % contre +1,5 % à fin juin 2014). En revanche, l’encours des crédits d’exploitation affiche un rebond sur trois mois (+16,7 % après -22,9 % à fin juin 2014), en raison principalement de la hausse des comptes ordinaires débiteurs (+26,0 %).

En parallèle, les financements consentis aux ménages, qui concentrent 52,1 % du total des encours sains, sont en légère augmentation sur trois mois (+0,7 %) et stables sur un an (+0,0 %). Cette tendance est observée sur l’ensemble des segments : les crédits à l’habitat et les crédits à la consommation augmentent respectivement de 0,8 % et 0,6 %.

... et des actifs financiers en augmentation de 1,5 % à fin septembre 2014.

La collecte d’épargne se redresse au troisième trimestre 2014 : l’encours s’établit à 288,4 M€ et croît de 1,5 % sur trois mois (-6,5 % le trimestre précédent). Cette progression est essentiellement imputable à l’évolution des actifs des entreprises (+1,9 %).

Les dépôts à vue, principaux actifs financiers détenus par les agents (56,8 %), connaissent une embellie sur trois mois (+3,4 % après -11,1 % à fin juin 2014).

L’épargne longue marque une pause dans sa croissance (-0,1 % après +1,3 % à fin juin 2014) : les plans d’épargne logement, qui représentent 94,9 % de l’épargne à long terme, sont en léger retrait (-0,1 % contre +1,4 % à fin juin 2014).

Les placements liquides ou à court terme, qui représentent 38,6 % des actifs financiers, diminuent à fin septembre 2014 (-0,9 % après -0,1 % à fin juin 2014). Cette évolution s’explique principalement par le recul des comptes d’épargne à régime spécial (-2,7 % contre +5,3 % au trimestre précédent).

Pour mémoire, toutes les publications de l’IEDOM sont librement téléchargeables sur le site : www.iedom.fr

Les notes expresses relatives à Saint-Martin et Saint-Barthélemy :

N° 289 – Panorama 2013 de Saint-Martin (septembre 2014)

N° 290 – Panorama 2013 de Saint-Barthélemy (septembre 2014)

Le rapport annuel 2013 – Édition 2014 de Saint-Martin

Source

Jean Marie Paugam

Directeur de l'agence Iedom

Paris. Vendredi 2 janvier 2015. CCN. George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, félicite les collectivités ultra-marines lauréates de l’appel à projet « Territoire zéro déchets, zéro gaspillage »

Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, a dévoilé le 23 décembre une première liste de lauréats pour l’appel à projets « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage ». Parmi les 58 lauréats figurent trois collectivités ultra-marines :

- la Communauté d’agglomération Territoire de la Côte Ouest à la Réunion

- le Conseil régional de la Martinique

- la Commune de Saint-Pierre, à Saint-Pierre-et-Miquelon

La ministre des Outre-mer salue la mobilisation de ces collectivités pour prendre à bras le corps la question de la réduction des déchets, de leur réutilisation et de leur recyclage.

Par leur caractère insulaire, les Outre-mer sont des terres idéales d’expérimentation de l’économie circulaire, afin notamment de limiter les importations, faciliter la gestion des déchets et préserver l’environnement. Le développement des filières et des débouchés locaux, le réemploi et la réparation, offrent également un potentiel de création d’emplois important.

George Pau-Langevin espère que l’exemple de ces trois collectivités pilotes suscitera de nouvelles initiatives dans les Outre-mer.

Source

Ministère des Outre-mer

Basse-Terre. Capitale. Vendredi 2 janvier 2015. CCN. Le décret n°2013-1314 du décembre 2013 prévoit que les prix des produits pétroliers et du gaz sont révisés chaque mois en fonction del'évolution des cours et de la parité monétaire euro/dollar constatée lors du mois précédent.

 

En décembre 2014, le marché a connu une baisse historique du cours des matières premières de produits pétroliers, de près de 20%. Cette baisse est toujours liée au déséquilibre entre l'offre, nourrie notamment par la production de brut aux Etats-Unis, et la demande.

L'effet de la parité monétaire euro/dollar sur ces tendances est pratiquement neutre, le dollar ne connaissant qu'une très faible appréciation face à l'euro.

Par ailleurs, la réglementation relative à la mise en oeuvre de la troisième génération des certificats d'économie d'énergie (CEE) entraîne une augmentation d'environ 0,5 €/hl.

Par conséquent, à compter du 1er janvier 2015 à zéro heure :

1°/ Pour les carburants routiers, les prix maxima sont fixés comme suit :

- super sans plomb : 1,37€/l - 9 cts/l par rapport à décembre 2014 (1,46€/l)

- Gazole route : 1,26€/l soit - 4 cts/l par rapport à décembre 2014 (1,30€/l)

2°/ Pour la bouteille de gaz de pétrole liquéfié de 12,5 kg, le prix maximum est fixé à 19,00€ au lieu de 20,48€ en novembre, soit une baisse de 1,48€

 

A titre de comparaison, en France métropolitaine, le prix moyen constaté est de 1,36 €/l pour le super sans plomb et de 1,16€/l pourle gazole.

Il faut toutefois noter qu'en France métropolitaine, où les prix des carburants sont libres, la plupart des stations services n'emploient pas de pompistes et que les grandes surfaces de distribution alimentaire font du carburant un produit d'appel, vendu pratiquement sans marge.

A l'inverse, les stations de Guadeloupe emploient environ 800 salariés, participant ainsi à un équilibre social qu'il convient de préserver.

L'observatoire des prix, des marges et des revenus a été informé de ces évolutions.

Source

Laurent Faré

Basse-Terre.Capitale. Vendredi 2 janvier 2015. CCN. Le président du Conseil General a appris avec tristesse la disparition d'Alain Gayadine.

Jacques Gillot salue la mémoire d'un homme profondément attaché à sa terre deGuadeloupe qu'il n'a eu de cesse de défendre au propre comme au figuré tout au long de savie .

Avec lui, nous perdons un des plus grands militants de la cause de la GUADELOUPE, de la modernisation de son agriculture, de la préservation de son foncier et de l'auto-suffisance alimentaire.

Un homme engagé qui a toujours porté haut ses convictions en s'évertuant à transmettre ses immenses connaissances aux autres et en particulier aux plus jeunes générations.

Un grand guadeloupéen tout simplement.

Jacques Gillot adresse ses condoléances attristées à sa famille, à ses proches et au monde agricole endeuillé

Source

Yoanna Laupen

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires