Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940
JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 937

Service Presse (6589)

Fort-de-France. Mardi 10 février 2015. CCN. Dans le cadre de l’opération PO/FEDER intitulée « Martinique Dynamic Performance-objectif TPE/PME », la Région Martinique et la Maison de l’Entreprise lancent une action collective destinée à proposer des séminaires et actions de sensibilisation à la pérennisation de l’activité ; des moments de réflexion et d’apprentissage pour une meilleure information des entreprises.

Marigot. Mardi 10 février 2015. CCN. La Collectivité de Saint-Martin informe l’ensemble des parents d’élèves dont les enfants sont scolarisés à l’école maternelle Siméone Trott, qu’en partenariat avec les services du Rectorat, il a été décidé que le départ en vacances de Carnaval s’effectuera le mardi 10 février 2015 après la classe (aux horaires habituels).

Merci d’en prendre bonne note.

Mardi 10 février 2015. CCN. Analyse de la situation épidémiologique. L’épidémie saisonnière de gastro-entérite se poursuit en Guadeloupe. Au total, depuis le début de l’épidémie en semaine 2014-47, 10 753 cas cliniquement évocateurs de gastro- entérite ont été estimés sur ce territoire.

Mardi 10 février 2015. CCN. Veuillez découvrir l’analyse des 3 points épidémiologiques n° 2015-01 relatifs à la grippe à Saint Barthélemy, à Saint Martin et en Guadeloupe: pas d'épidémie en cours. Extrait du bulletin du 01 décembre 2014 au 25 janvier 2015 (S2015-04 à S2015-05).

Paris. Mardi 10 février 2015. CCN. Venant à Paris à l'invitation du CRAN dans le cadre du Black History month et de la semaine anti-coloniale, Malaak Shabazz, la fille de Malcolm X, évoquera la nécessité de poursuivre le combat initié par son père, décédé il y a 50 ans.

Marigot. Mardi 10 février 2015. CCN. La direction de l’Environnement et du Cadre de Vie de la Collectivité de Saint-Martin va procéder, en partenariat avec l’association Sandy-Ground On the Move, à des plantations d’arbustes et de fleurs sur les ronds-points de Marigot, à partir du mardi 10 février prochain.

Basse-Terre. Mardi 10 février 2015. CCN. La commission permanente de l’Assemblée Départementale s’est réunie le jeudi 5 février 2015 sous la présidence de Jacques Gillot. Les élus se sont ainsi prononcés sur les dossiers ayant notamment trait aux compétences départementales suivantes.

Pointe-à-Pitre. Lundi 09 février 2015. CCN. Lors de la tenue de son Conseil Politique du vendredi 23 Janvier dernier, dans le cadre des Elections Départementales des 22 et 29 mars 2015, le Parti Progressiste Démocratique Guadeloupéen a arrêté, d’un commun accord avec la Fédération Guadeloupéenne du Parti Socialiste, le FARDS de Sainte Anne et la FRAPP des Abymes, des candidatures communes sur certains cantons du département.

Fort-de-France. Dimanche 8 février 2015. CCN. L’horreur commence sitôt la première atteinte, le premier sang, le premier mort.

Elle est d’emblée totale. Toute atteinte à l’humain déclenche un abîme sans limites.

Dès lors, toute hiérarchisation des crimes contre l’humanité peut être aventureuse.

Il ne saurait y avoir de plus grand crime par-ci, de moins grand crime par-là. La proximité temporelle, l’immédiateté géographique, le voisinage sensible, les films, images ou autres qui se trouvent disponibles, les usures ou les frappes de l’oubli, les prééminences ou les dominations, infléchissent notre esprit dans le bourbier de cette ornière. Qu’il soit très proche ou pas, qu’il avale nos semblables ou qu’il terrasse des étrangers... l’abîme reste l’abîme ! La haute conscience devrait pouvoir s’en préserver et, à chaque fois, atteindre tout de suite le même éclat de vigilance, l’exacte intensité d’une absolue condamnation.

En la matière plus que toute autre, la mesure ne saurait être de mise. La Traite des nègres, l’esclavage américain, l’ouvrage colonialiste en son ensemble, les génocides amérindiens, la Shoah, les purifications sordides, les actes de guerre odieux... relèvent toujours d’un même principe : l’inhumain est au cœur de l’humain. Que l’extermination soit physique, psychique ou symbolique, délibérée ou dérivée, très ciblée ou aveugle, c’est à chaque fois ce tragique qui surgit : l'humanité entière se retrouve par elle-même frappée en son essence.

Si la leçon diffère, l’enseignement est le même. Et la frappe est totale. La vigilance ne peut que s’exercer égale, les rituels se fonder sur le partage respectueux des mémoires, et l’idée de l’humain (fixant son inhumain) garder en permanence une ample dignité.

Serge Letchimy

Député de la Martinique

Président du Conseil Régional

Basse-Terre, Capitale. Dimanche 8 Février 2015. CCN. La commission permanente du Conseil Général, lors de sa séance de ce jeudi 5 février tenue sous la Présidence de Jacques Gillot, s’est prononcée sur plusieurs dossiers ayant trait à la gestion de la ressource en eau :

En effet, même si l’approvisionnement en eau potable et sa distribution relèvent de la compétence des communes et des intercommunalités, la collectivité départementale s’est fortement engagée depuis plusieurs mois afin qu’il soit trouvé des solutions pérennes aux problèmes d’alimentation en eau potable de la population.

Cet engagement volontariste s’illustre notamment par la mise en œuvre du Plan d’Urgence approuvé le 05 mai 2014 et priorisant douze opérations dont cinq portées par le Département, pour lesquelles les avancées suivantes sont à noter :

- L’unité de traitement du Lamentin sera mise en service fin avril après 8 mois de travaux d’un montant global de 1,1 M€.

- L’unité de traitement du Moule sera mise en service en mai après 10 mois de travaux d’un montant global de 2,5 M€

- D’autres opérations sont réalisées en parallèle :

- Le réaménagement de l’usine de Deshauteurs (2,5 M€) pour laquelle les marchés seront lancés en mars-avril pour un démarrage des travaux en septembre ;

- La réparation et le confortement des canalisations sous-marines des Saintes et Désirade (2,6 M€) dont les travaux démarreront en septembre ;

- La création d’une prise d’eau à Ferry (1,4 M€) dont les travaux débuteront en mai pour 6 mois

- Le renforcement des réseaux de Pichery et Robert à Marie-Galante (0,6 M€) pour lesquels les marchés seront lancés en mars pour un démarrage des travaux en juin pour une durée de travaux de 6 mois.

Toujours au titre du Plan d’urgence, le Conseil Général a décidé d’approuver le projet de convention de mandat avec le SIAEAG afin d’assurer pour son compte, la maîtrise d’ouvrage du renouvellement des réseaux de distribution de Sainte-Anne. Le montant global de l’opération s’élève à 3 255 000 euros dont 651 000 euros à la charge du Conseil Général ; le solde étant financée par l’Europe, l’Etat et l’Office de l’Eau.

C’est dans cette même démarche que le Département a approuvé ce jour le principe de son adhésion au Syndicat Mixte d’Alimentation en Eau potable et d’Assainissement de la Guadeloupe (SIAEAG) transformé en syndicat mixte ouvert, sur la base de statuts révisés qui devront notamment :

- Prendre en compte un droit de véto pour les décisions susceptibles d’impacter le budget de l’établissement ;

- Prévoir une participation du département à l’euro symbolique, aux charges de fonctionnement, la collectivité n’étant pas gestionnaire de réseaux d’assainissement et d’alimentation en eau potable.

En outre, en vue de mieux répondre aux nouveaux besoins en eau de l’Est de la Grande-Terre, sécuriser son alimentation et anticiper le renouvellement du réseau, la collectivité départementale procédera au lancement d’études et à l’obtention des autorisations réglementaires pour permettre la réalisation de travaux importants visant à renforcer la conduite entre l’Esperance (Morne à l’Eau) et Letaye (Le Moule) sur environ 15 km.

Enfin, faisant suite aux études relatives à l’irrigation du Nord Basse-Terre et notamment la construction du barrage de Germillac (commune du Lamentin) d’une capacité de 5 Mm3, le Département a acté la procédure de présentation du projet au Comité Technique des Barrages et Ouvrages Hydrauliques (CTPBOH), le lancement de la procédure de Déclaration d’Utilité Publique (DUP) et la mise en place des servitudes et acquisitions foncières (expropriation, échange ou cession amiable).

Source

Nathalie Gustave

chargée de communication

Morne-à-l'Eau. Dimanche 8 février 2015. CCN. Le Mouvman Kiltirèl Mas Bôkô Ka en collaboration avec la Ville de Morne-à-l’Eau organise dans le cadre du Carnaval la 8ème édition du Grand Déboulé des Groupes à Po dans les rues mornaliennes le Vendredi 13 Février 2015 à partir de 20 H avec la participation de plus de 14 groupes invités selon le programme suivant :

  • 20 H : Grand Déboulé des Groupes à Po dans les rues   

Départ : Terrain de l’Olympique (Lasserre), Ancienne Route de Lasserre, Lycée Faustin Fléret, EDF, Darthe Espérance, Cité Nouvin, Morne Girard, Rue Bébian, Rue Schœlcher, Rue H.Légitimus, Rue du Débarcadère, Rue Bragelogne, Boulevard Nelson Mandela, Rue Léon Blum, Rue du Débarcadère

Arrivée : Place Gerty Archimède

Et auparavant de 17 H à 20 H, vous aurez droit à des prestations de slam, de jeux de mots, de poésie avec Didyer Mannette, Marie Louison, Miss Bay Lavwa et Eros toujours sur la Place Gerty Archimède.

Le Maire compte sur le civisme et la participation de tous pour que ces différentes manifestations culturelles se déroulent dans une ambiance carnavalesque, de fête et de convivialité.

Le Maire,

Jean-Claude Lombion

Dimanche. Dimanche 8 février 2015. CCN. Le tableau ci-joint des recettes restant à recouvrer par le SYVADE constitue la preuve que les élus guadeloupéens parlent d’intercommunalité, mais ne la pratiquent pas.

Ou s’ils la pratiquent, c’est en vivant à « cocagne », en resquilleurs, sur le dos des collectivités vertueuses.

Alors que la situation du SYVADE (ex-SICTOM) est alarmante et que les banques s’en méfient, on constate que certaines communes ou EPIC (établissements de coopération intercommunale) ne lui payent pas leurs contributions.

Alors que Monsieur Bernier, nouveau Président du SIAEG, menace les entreprises et les particuliers de poursuites sans merci pour recouvrer les factures impayées, la ville de Saint-François reste devoir plus de 2 900 000 € au SYVADE.

Qui poursuivra la ville de Saint-François sans merci ?

Les communes et leur Maires sont ils des hors la loi ?

Pourquoi le Préfet de la Guadeloupe s’abstient-il de procéder au mandatement d’office des sommes dues au SYVADE et au SIAEG par des communes ou communautés de communes ?

Pourquoi le représentant de l’Etat cautionne-t-il le racket des contribuables en invitant la Région et le Département à camoufler la situation de cessation de paiement dans laquelle se trouve le SIAEG ?

Caraïbe Ecologie – Les Verts apporte tout son soutien aux associations qui ont porté plainte pour faire cesser la démagogie, le clientélisme et la gabegie qui caractérise le cirque politico-médiatique autour du précieux liquide.

Pendant que la pression de l’eau baisse dans nos robinets, les administrés de Pointe- à-Pitre déploraient, hier après midi encore, qu’une bouche d’incendie laissée ouverte, comme fréquemment, par un SDF, arrosait allègrement la rue de Nozières !!!

On marche sur la tête ! Tenez vous bien : Pas d’eau, sauf pour gaspiller !!!!!!! 

Carton rouge pour les gestionnaires de l’eau, des déchets, des transports etc...

Mise en perspective par rapport à la prospective financière 

Il est nécessaire de rappeler que dans le cadre de la prospective financière du SYVADE relative au projet de plateforme multifilières, une hausse de 6,7% par an de la contribution des membres sur la période 2014-2018 avait été retenue afin d'accompagner la montée en puissance du projet et d'assurer la solvabilité financière du Syndicat.

Etat des restes à recouvrer par commune

Pour rappel, le tableau ci-dessous synthétise les créances du SYVADE envers les communes membres au 27 octobre 2014 :

En euros                   Reste à couvrer 27.10.2014

Abymes (les)              1 059 104

Anse Bertrand             381 756

Baie-Mahault               672 571

Canbt                         296 379    

Casbt                         264 759

Cangt                         1 303 959

CC Marie- Galante        1 242 954

Gosier                         965 351

Goyave                        498 075

Morne à l'Eau               380 053

Moule (Le)                   101 517

Petit Canal                          0

Petit Bourg                          4

Pointe à Pitr                 480 839

Port Louis                    463 364

Saint François              2 981 492

Sainte Anne                 1 401 321

Terre de Bas                   769

Terre de Haut               225 988      

TOTAL                         12 720 255

Conclusion = Prospective financière

La décision politique concernant la hausse de la contribution des membres ne peut que porter que sur la part annuelle de la contribution globale des communes membres, dont l'enjeu est de 372 keuros dans le cadre des simulation. (écart entre 3% et 6% d'augmentation)

En effet, les autres éléments constitutifs de la contribution globale des membres étant déterminés par des données techniques et par le niveau de dépenses relatifs aux diverses prestations.

Les Abymes. Diamnche 8 février 2015. CCN. Le MIR (Mouvement International pour les Réparations), a pour vocation de rappeler, à qui doit l’entendre, que toutes injustices et ou attaques d’où qu’elles viennent seront dénoncées et combattues.

QU’A DIT LE PRÉSIDENT HOLLANDE AU MÉMORIAL DE LA SHOAH, le 27 janvier 2015 ?

« La Shoah, le plus grand crime jamais connu et jamais commis dans l'humanité. (...) Ce crime fut unique par son ampleur. (...) Ce crime fut unique par sa méthode, bureaucratique, industrielle. (...) Ce crime fut unique aussi par sa nature. Il s'agissait de détruire les preuves (...). Il s'agissait de maquiller l'horreur pour qu'elle soit menée jusqu'à son terme (...). Il s'agissait d'exclure les juifs de la société des humains (...) »

QU’A ÉCRIT JOELLE URSULL DANS SA LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT HOLLANDE ?

« Vous avez osé, Mr Hollande, en 2015 au vu et au su de tous, insulter par omission des peuples, oui des peuples entiers. Lors de la commémoration du 70ème anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz, vous avez affirmé que : « LA SHOAH EST LE PLUS GRAND CRIME, LE PLUS GRAND GENOCIDE, JAMAIS COMMIS ».

QUELLE FUT LA RÉPONSE APPORTÉE À JOELLE URSULL, NON PAR LE PRÉSIDENT MAIS PAR MME LA MINISTRE DE L’OUTRE-MER ?

« L’analyse de Joëlle Ursull n’est pas la bonne. (...) il y a un contresens dans cette concurrence victimaire. L’esclavage et la traite négrière sont des crimes contre l’humanité, mais pas des génocides ».

****

Par l’explication fournie par Mme la Ministre, nous comprenons donc que pour le Président Hollande et son gouvernement, ce qui confère à la Shoah le caractère de « plus grand crime jamais connu et jamais commis dansl'humanité », c’est qu’il s’est agi d’un génocide.

Qu’est-ce qu’un génocide ? Selon l’art Article 211-1 du Code pénal

Constitue un génocide le fait, en exécution d'un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d'un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire, de commettre ou de faire commettre, à l'encontre de membres de ce groupe, l'un des actes suivants :

A atteinte volontaire à la vie ;

A atteinte grave à l'intégrité physique ou psychique ;

A soumission à des conditions d'existence de nature à entraîner la destruction totale ou partielle du groupe ;

A mesures visant à entraver les naissances ;

A transfert forcé d'enfants. .../...

Le T.N.T. fut-il ou non un Génocide ?

Le Trafic Négrier Transatlantique (TNT) et la détention en esclavage dans l’univers concentrationnaire des Amériques furent bel et bien un génocide.

LE GENOCIDE DE LA NATION AFRICAINE AUX AMERIQUES.

Durant les premiers siècles, génocide par extermination au travail ; amortissement de l’achat du travailleur en quelques mois et épuisement au travail comme moyen de contenir la rébellion. La stratégie consistait à ne laisser au captif aucun répit. Sans le réservoir de l’Afrique source des déportations jusqu’à la fin du 19e siècle, la trace des Africains dans les îles se serait évanouie comme s’est évanouie celle des Amérindiens.

À partir du 19e siècle, génocide par la créolisation de masse ; lorsque sous la pression d’autres nations la France sera contrainte de mettre fin à son trafic en provenance d’Afrique, il lui faudra recourir à la reproduction sur place de la main d’œuvre esclave. La créolisation des travailleurs esclave devient alors la priorité ; le mouvement de libération anglophone l’a dénommée mentacide (Dr. Bobby E. Wright "Mentacide : The Ultimate Threat to the Black Race).

Décerveler l’Africain pour fabriquer le Créole. L’Africain aux Amériques est alors incarné par le Haïtien, qui a vaincu l’armée de l’empereur des Français et a reconquis son indépendance en 1804 – HONNEUR et RESPECT.

Le Créole est celui qui a intégré la culture du colon, dont la « suprématie blanche » est le socle. ....MENTACIDE, ASSIMILATION, CREOLISATION, CRIME CONTRE L’HUMANITE ! C’est ce même processus qui est à l’œuvre en Mauritanie, où le pouvoir d’État s’applique à détruire la nation africaine, pour ne voir subsister sur son territoire que des nègres décervelés au service de son agenda.

Alors oui, ici et là, il s’agit bien d’une entreprise génocidaire, qui a frappé les peuples autochtones des Amériques de la Caraïbe et d’Afrique. Le génocide des insoumis, porteur d’une culture originale et en lutte pour la défense de leurs propres intérêts. Tel fut, et est encore, l’Agenda, ici et là.

Merci à Joëlle URSULL.

Source

Makeda Afwa Kandake

Pdte du Mir Guadeloupe

Fort-de-France. Dimanche 8 février 2015. CCN. Le Conseil Général propose, du mardi 10 février au mercredi 25 mars 2015, de 9h à 11 h, des ateliers ludiques et pédagogiques autour du patrimoine amérindien, à destination des jeunes âgés de 7 à 12 ans, au Musée Départemental d’Archéologie.

Au cours de ces animations mensuelles, le jeune public sera immergé au cœur de la culture amérindienne. Ils se familiariseront avec les matières, les couleurs et les mythes de cette civilisation via des ateliers à thématiques diverses.

Ces sessions pédagogiques ont pour objectif de sensibiliser les jeunes, par la pratique et de façon ludique, au patrimoine de la Caraïbe.

Les premiers ateliers se dérouleront au mois de février, les 10, 11 et 20, autour de la confection de parures caraïbes (collier, bracelet...) réalisées à partir de graines issues de la flore locale.

Le 25 février sera réservé à un atelier de peinture sur galet, suivi au mois de mars, le 25, par un atelier de confection de mobiles végétaux.

L’inscription au préalable est obligatoire en raison du nombre de places limité. Téléphone : 0596 71 57 05

Source

Conseil Général – POLE MEDIA

Nathalie Hierso

Marigot. Dimanche 8 février 2015. CCN. Les Archives territoriales de Saint-Martin ia invité le public à l’exposition inaugurale « Mes Archives, Tes Archives, Nos Archives » ce samedi 7 février entre 10h et 12h.

A cette occasion, Mme Stéphanie Dargaud, directrice des archives et du patrimoine proposera une visite guidée GRATUITE ouverte à tous au cours de laquelle vous découvrirez le rôle et le fonctionnement de ce nouveau service public à vocation culturelle. Pour participer à cette visite, rendez-vous dans le hall du bâtiment de la médiathèque et des archives, 13 rue Jean-Luc Hamlet, à Concordia, ce samedi 7 février à 10h.

The territorial Archives of Saint-Martin invited the general public to the inaugural exhibition " My Archives, Your Archives, Our Archives " this Saturday, February 7th between 10 am and 12 am.

On this occasion, Mrs. Stéphanie DARGAUD, director of Saint-Martin archives and heritage department will propose a FREE guided tour open to all,  during which you will discover the role and the function of this new cultural public service. In order to participate, the meeting is scheduled in the hall of the Archives and Médiathèque building,  at #13 Jean-Luc Hamlet street, in Concordia, on Saturday, February 7th at 10 am.

Source

Nathalie Longato-Rey
Directrice adjointe de la Communication / Collectivité de Saint-Martin

Fort-de-France. Dimanche 8 février 2015. CCN. Le Conseil Général présente l’exposition picturale Carnet de Voyage : Kanaks de l’artiste Brigitte Bellance alias Bambou, visible du 6 au 27 février 2015, à la Bibliothèque Schœlcher.

Cette exposition est une invitation au voyage, au cœur du pacifique, en Nouvelle Calédonie. De toile en toile, le visiteur y découvrira les paysages chatoyants, les scènes de vie, les sourires que l’auteur a saisis durant son séjour.

Brigitte Bellance, alias Bambou, a une vie faite de passions. La peinture l'accompagne dans tous ses déplacements depuis trente-deux ans. Si ses toiles jouent sur les épaisseurs et les liants, l'artiste aime aussi l'aquarelle, pour les illustrations de ses livres pour enfants. Amoureuse de son île, ses précédentes expositions abordaient la vie quotidienne à la Martinique.

Entrée gratuite

Source

Nathalie Hierso 

Conseil Général - Pole Média

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires