Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940
JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 937

Service Presse (6736)

Pointe à Pitre. Jeudi 05 février 2015. CCN. La XXe conférence des Présidents des Régions Ultrapériphériques d’Europe (RUP) se déroule en Guadeloupe du 2 au 6 février. Les territoires des Açores, des Canaries, de Guadeloupe, de Guyane, Madère, la Martinique, Mayotte, la Réunion et Saint-Martin qui, toutes, doivent se battre pour recréer des emplois, échangeront avec la commission européenne sur les modalités pratiques de la mise en œuvre du partenariat économique 2014-2020.

Basse-Terre. Jeudi 05 février 2015. CCN. La XXe Conférence des Présidents des Régions Ultrapériphériques d'Europe (RUP) se tient actuellement en Guadeloupe, jusqu'au 6 février.
Ce vendredi 6 février, la Conférence se déroulera à l'Hôtel de Région, avec notamment la signature de la Déclaration Finale de la Conférence des Présidents des Régions Ultrapériphériques .
L'accueil du public à l'Hôtel de Région sera donc exceptionnellement fermé ce vendredi 6/02 toute la journée.

Fort-de-France. Jeudi 05 février 2015. CCN. Dans le cadre de l’organisation du Carnaval de Fort-de-France, un dispositif a été défini visant à encadrer l’utilisation des véhicules dits « bwadjacks » lors des manifestations carnavalesques. En effet, bien qu’il s’agisse d’une tradition ancienne, la participation de ces véhicules peut représenter un danger pour les carnavaliers et le public.

Fort-de-France. Jeudi 05 février 2015. CCN. A l’approche des fêtes du Carnaval 2015, le Préfet de la Martinique souhaite rappeler aux organisateurs de soirées privées qu’il est de leur responsabilité de s’assurer de la sécurité des personnes. Il rappelle donc les règles à respecter pour l’organisation de telles manifestations :

Gourbeyre. Jeudi 05 février 2015. CCN. La Guadeloupe vient d'être confrontée à une épidémie majeure de chikungunya qui a touché plus de 20% de la population, causé plus de 500 hospitalisations et au moins douze décès expertisés à l'hôpital. La mobilisation de chaque citoyen, des services des collectivités de tous ordres et de l'Etat a permis de limiter l'ampleur du phénomène.

Petit-bourg. Jeudi 05 février 2015. CCN. Le Centre Communal d’Action Sociale de la ville de Petit-Bourg informe les aidants familiaux de la mise en place de groupes de parole, une fois par mois. La prochaine rencontre aura lieu le vendredi 27 février 2015, à 16h, au Point Multi Accueil Social.
Inscriptions et renseignements au PMAS 0590 95 52 93 ou connectez-vous sur le facebook: Petit-Bourg, la ville qui bouge.

Morne-à-l'eau. Jeudi 05 février 2015. CCN. 650 élèves de 3ème des collèges du bassin Nord Grande Terre souhaitant s'orienter vers la voie professionnelle sont invités à découvrir une trentaine de formations, CAP et Baccalauréats Professionnels.

Jeudi 05 février 2015. CCN. Veuillez découvrir l’analyse des 3 points épidémiologiques n° 2015-01 relatifs à la dengue à Saint Barthélemy, à Saint Martin et en Guadeloupe: pas d'épidémie en cours. Extrait du bulletin du 01 décembre 2014 au 25 janvier 2015 (S2014-49 à S2015-04).

 

Paris. Mercredi 4 février 2015. CCN. Victorin Lurel, Député Président du Conseil Régional, et Patrick Karam, Président du CREFOM (Conseil Représentatif des Français d’Outre-Mer), convient les élus guadeloupéens et la presse à une conférence de presse qui se tiendra le mercredi 4 février 2015 à l’Espace Régional à 18h en présence de Roger Cukierman, Président du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France).

A cette occasion, la Collectivité Régionale, le Crefom et le Crif, réaffirmeront les valeurs communes qu’ils défendent, et s’engageront à les faire progresser ensemble de façon concrète :

  • Lutter contre toutes les formes de racisme et d’antisémitisme

  • Promouvoir la tolérance et le vivre-ensemble

  • S’assurer du respect et de l’application des lois mémorielles

  • Combattre les inégalités et les discriminations

Le CRIF annoncera, par ailleurs, la mise en place d’une délégation Antilles-Guyane dont la présidence sera confiée à André Saada, membre du CREFOM.

Victorin Lurel                                                                                            Patrick Karam

Député, Président du Conseil Régional                                                   Président du CREFOM

Les Abymes. Mercredi 4 février 2015. CCN. Le Député Maire de la Ville des Abymes, Eric JALTON prend acte de la décision de justice en date du 29 janvier 2015 rendue par le Tribunal Administratif de Basse-Terre, dans l’affaire des inondations du 4 janvier 2011.

Aucune indemnisation ne peut effacer la douleur des familles des victimes, que la population et le conseil municipal partagent, depuis 4 ans.

Pour ce qui relève de la responsabilité de la Ville et de l’Etat, le tribunal l’a estimée à 30 %,  (25 % pour la Ville et 5 % pour l’Etat). Les 70% restants, relevant des plaignants.

Cette décision de justice équilibrée, compte tenu des circonstances motive la Ville des Abymes à ne pas faire appel de la décision rendue le 29 janvier 2015.

Depuis ces circonstances tragiques, la Ville a entrepris des travaux pour sécuriser le pont de Pavé Doubs et celui de Lacazette pour un montant de 800 000 euros, en cofinancement avec la Région.

La Ville des Abymes a initié avec l’aide de l’Etat un Programme d’Action de Prévention des Inondations (PAPI) des Grands Fonds en collaboration avec les Villes du Gosier, Sainte-Anne, le Moule, Morne-à-l’Eau et Pointe- à-Pitre.

Cependant, aucune mesure publique, aucun plan de prévention ne peut gérer l’imprudence et parfois l’inconscience face à des risques naturels, majeurs, imprévisibles qui dépassent les capacités techniques et humaines.

Le Député Maire appelle à la plus grande prudence et au respect scrupuleux des consignes de vigilance mis en place, lors d’intempéries affectant le territoire abymien.

Source

Séverine Méridan

Basse-Terre, capitale. Mercredi 4 Février 2015. CCN. Le président de Région Victorin Lurel fait le constat de la volonté manifeste des opérateurs pétroliers et singulièrement de la SARA, de ne pas reconstituer les stocks stratégiques d’hydrocarbures pour la zone Antilles, alors que c’est une obligation légale

L’exécutif régional y voit évidemment une nouvelle manœuvre des pétroliers en réaction à l’application du décret « Lurel » et des nouvelles modalités de calcul des prix du carburant, au moment où parallèlement, l’Etat enjoint la SARA à produire l’ensemble des documents comptables à l’appui desquels doivent être calculées les révisions mensuelles des tarifs à la pompe ; ce à quoi la société se refuse ou s’y prête avec de nombreuses résistances. Une requête en ce sens a été introduite devant le tribunal administratif de Fort-de-France.

Sur la question spécifique des stocks stratégiques, Victorin Lurel rappelle que leur constitution a toujours été assurée par la SARA pour le compte de la majeure partie des compagnies pétrolières qui opèrent dans notre région et que l’obligation légale de 76 jours déjà rarement respectée, ne l’est plus désormais puisque ces stocks sont volontairement maintenus au plus bas.

Victorin Lurel dénonce un chantage inacceptable et accuse la SARA de mettre nos populations en danger pour faire pression sur le gouvernement. C’est inadmissible et condamnable estime le président de région.

L’exécutif régional encourage donc à l’Etat à faire respecter la loi sans délai voire à prendre des sanctions à l’encontre des opérateurs pétroliers présents en Guadeloupe qui ont l’obligation de constituer des stocks stratégiques, et qui refuseraient de s’y astreindre faisant peser un risque évident sur nos populations en cas de survenance d’une crise grave ou d’une catastrophe.

Source

Direction de la communication

La prochaine assemblée plénière des élus du Conseil régional de Martinique se tiendra le mardi 3 février 2015 dès 9H en salle Camille Darsières, selon l’ordre du jour ci-joint.

Baie-Mahault. Mercredi 04 février 2015. CCN. Assemblée Nationale : Le Député de la Guadeloupe M. Ary CHALUS interpellera le Ministre des Finances et des Comptes Publics sur le projet de fusion-absorption de la Banque des Antilles Françaises (BDAF) par le Groupe Caisse d’Épargne Provence Alpes Corse (CEPAC).

Monsieur le Ministre,
La Banque des Antilles Françaises (BDAF), héritière des banques d’émission des territoires des Antilles Françaises fondées en 1853, est née de la fusion des activités bancaires de dépôt et de crédit de la Banque de la Guadeloupe et de la Martinique en 1967.

Dès lors et dans le prolongement de sa tradition de banque des entreprises et des particuliers comme naguère pour l’économie sucrière et l’activité de négoce, elle joue un rôle essentiel dans le financement de l’économie des Antilles et récemment à la Guyane, Saint-Martin et Saint- Barthélemy.
La BDAF plus ancienne institution financière de nos territoires est à ce titre, la mère de beaucoup d'entreprises guadeloupéennes et martiniquaises. Plus qu'une banque, c'est une icône vielle de 161 ans.

D'ailleurs, le secteur bancaire souffre d’une image qui épargne la BDAF en raison de son antériorité. De par sa proximité et sa bonne connaissance d’un marché qu’elle a contribué à faire émerger et dont elle accompagne les évolutions, la BDAF est devenue un acteur indiscutable du paysage financier des Amériques françaises par la qualité des services qu’elle offre à sa clientèle.

La viabilité et la pérennité de l'unique réseau bancaireancré dans nos territoires,est un incontestable atout pour une économie trop souvent en panne de financement, à cause de la rareté d’une offre de crédits adaptés à ses besoins. Ce rôle ne saurait être dévolu à la seule BPI tout juste installée dans nos îles.

La cession de la BDAF à la Caisse d’Épargne de Provence Alpes Corse (CEPAC) dans le cadre d'une fusion-acquisition, laisse planer de véritables inquiétudes sur le devenir même de cette institution qui risque de perdre son autonomie et menace fortement les 350 emplois qui permettent de faire vivre sur place, nombre de familles.
Eu égard aux incidences économiques, sociales et culturelles fortes d’une décision de cession,

Pointe-à-Pitre. Mercredi 04 février 2015. CCN. Ce samedi 31 Janvier à 15h,  un protocole de fin de conflit entre le DG du CHU et l’UTS UGTG a été signé.

Lamentin. Mercredi 02 février 2015. CCN. Veuillez découvrir le programme du carnaval 2015 de la ville du lamentin. Le théme est « transmission... lumière d'aujourd'hui mémoire du lendemain !»

Philadelphie. Mercredi 04 février 2015. CCN. Afrocentricity International a été choquée d’apprendre qu’un groupe de békés, i.e., des descendants des colons francais qui depuis 1635 occupent illégalement et par la force la Guadeloupe, et ont réduit en esclavage des milliers et des milliers d’Africains après avoir massacré un grand nombre de Karibs, a l’intention d’inaugurer une stèle commémorant l’arrivée des premiers colons français en Guadeloupe. La dite inauguration est prévue pour le 31 Janvier 2015, à 14h30.

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires