Breaking News

Haïti. Jovenel Moïse plaide pour une meilleure intégration d’Haïti dans la Caraïbe

06 Juil 2017
2490 fois

Port-au-Prince. Jeudi 6 juillet 2017. Lenouvelliste/CCN. Le président de la République, Jovenel Moïse, est revenu, ce mercredi en début de soirée, de son voyage en Grenade où il prenait part à la 38e réunion ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de la CARICOM.

Les leaders des 15 pays de la région ont abordé des sujets ayant rapport avec le marché commun, la sécurité et le tourisme.

Jovenel Moïse a fait un bilan de sa participation à la 38e réunion ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de la CARICOM ce mercredi en début de soirée dans le salon diplomatique de l’aéroport Toussaint Louverture. Avec les 14 autres leaders des pays de la région, Jovenel Moïse indique avoir discuté de sécurité, de marché commun et de la nécessité de faire de la zone une destination touristique.

Sur la question du marché commun, Jovenel Moïse indique avoir interpellé les autres chefs d’État sur une meilleure organisation des échanges. « Au niveau de la région, certains mettent des interdictions sur la vente des produits des pays voisins sur leur territoire. C’est un problème sur lequel nous voulons travailler. 80% des plaines en Haïti produisent de la nourriture biologique que tous les touristes de la Caraïbe peuvent consommer. Haïti est intéressée au marché commun. Certains accords et traités méritent d’être signés. Il faut que les conditions soient claires. Il faut que le marché soit effectivement commun pour les biens et services produits dans la région, et non pour ceux venus de l’extérieur et vendus par des pays de la zone », estime-t-il.

En ce qui concerne la sécurité, le chef de l’État souligne que les problèmes de cybercriminalité, de terrorisme, etc; ont été évoqués. Il a fait savoir que la PNH était prête à prendre part à une plateforme technologique de coopération avec les services de police des autres pays voisins.

Sur la question du tourisme, Jovenel Moïse indique avoir évoqué les problèmes d’Haïti en matière d’aviation civile. Il souligne l’impérieuse nécessité de faire des interventions à certains niveaux, notamment en installant un système de radar, en élargissant la piste d’atterrissage de 42 à 47 mètres, en construisant un tour de contrôle moderne et en publiant la loi sur l’aviation civile. Il a également parlé de l’importance de rajeunir le service de sûreté de l’aéroport et aussi de construire un centre d’urgence moderne, capable d’offrir de meilleurs soins aux touristes et aussi aux Haïtiens.

Le chef de l’État indique, par ailleurs, avoir rencontré les autorités de la Banque caribéenne de développement. À cette occasion, les discussions ont porté les primes d’assurances en termes de catastrophe naturelle. « J’ai estimé que la prime que perçoit Haïti est extrêmement insuffisante. Nous allons voir comment, au niveau du Trésor public, on va collaborer afin de pouvoir gagner cette prime. Ce qui permettra au pays de mieux faire face aux catastrophes », a-t-il expliqué.

Jovenel Moïse plaide pour une intégration totale d’Haïti dans la région, plus de 16 ans après son entrée dans la Caricom. « Nous sommes 12 millions d’habitants sur les 17 que compte la zone. Nous constituons un poids économique important en matière de marché », argue-t-il. En l’absence du chef de l’État, le chancelier haïtien, Antonio Rodrigue représente le pays pour la suite de la réunion qui s’achève ce jeudi.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires