Breaking News

Haïti. La voiture du Sénateur Antonio Cheramy percuté par le cortège de la Première dame Martine Moise

24 Juil 2017
2188 fois

Port-au-Prince. Lundi 24 juillet 2017. Lenouvelliste/CCN. Un incident de plus impliquant le cortège d’un VIP. En effet, la voiture du Sénateur Antonio Cheramy a été percutée par l’une des véhicules du cortège de Martine Moise, l’épouse du président de la République, dans l’après-midi de ce vendredi.

Joint au téléphone ce samedi, le Sénateur de l’Ouest a indiqué que l’incident est survenu au niveau de Juvenat, non loin de Pétion-Ville. « J’étais à bord d’une voiture Toyota Land cruiser, immatriculée « Démonstration » Il y avait un bouchon monstre. J’ai entendu des sirènes, je voulais me mettre à l’écart, mais c’était impossible puisqu’à ma droite il y avait des alluvions et à gauche il y avait des voitures en contre-sens. L’un des véhicules du cortège de la première dame a percuté ma voiture. Quand je suis descendu pour demander des explications, certains agents ont pointé leurs armes en ma direction, ils m’ont injurié et m'ont agressé physiquement », a-t-il expliqué, soulignant que ces agents ont décidé de partir après l’intervention d’un agent rapproché de Martine Moise.

Le Sénateur a souligné plus loin qu’il n’avait pas remarqué la présence de la première dame durant l’incident. Toutefois, dit-il, sa voiture était présente ainsi que deux autres véhicules assurant sa sécurité. Le sénateur interpelle Martine Moïse à donner des explications sur cet incident. « Cela m’a porté à me rendre compte que la population n’est pas en sécurité. Si cela m’arrive à moi comme Sénateur, qu’en serait-il d’un citoyen lambda », se demande-t-il.

Le Sénateur et également chanteur de Brothers possee envisage de porter plainte contre les agents de sécurité impliqués dans cet incident. De plus, fait-il remarquer, le président du Sénat Youri Latortue, qui s’est rapidement dépêché à sa rescousse, prendra une décision formelle dans les prochains jours. « Je suis un soldat. Je ne suis pas du genre à lâcher prise. Je vais obtenir ma justice », prévient-il.

Contacté par le journal, le porte parole de la PNH n'était pas en mesure de réagir sur cet incident, car ne disposant de toutes les infos. Le service de communication, de son côté, a promis de réagir via un communiqué qu'il doit publier instamment.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires